Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2014

Hollande : le temps des regrets

Hollande-Sein.jpgLaurent Ruquier, dans une interview télé qui tourne sur internet, "regrette d’avoir voté Hollande". Il n’est pas le seul. Je croise beaucoup d’amis qui disent la même chose. A tout pécheur miséricorde. Mais puis-je émettre un vœu ? Ce qui serait extrêmement utile, pour la paix civile et la cohésion du pays, c’est que tous ceux qui regrettent d’avoir voté Hollande en 2012 admettent aussi, à voix haute, qu’ils regrettent aussi… d’avoir considéré ceux qui n’ont pas voté Hollande comme des connards, des fachos infréquentables, des réacs immondes, des enfoirés de première, des égoïstes, des homophobes ou des crétins irrécupérables. OK ?

23:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, ruquier, vote, gauche |  Facebook | | Lien permanent

29/08/2014

Quelle cohabitation en 2015 ?

cohab.jpgPrivé de majorité, Hollande échappera difficilement à la dissolution en 2015. Laquelle entraînera un désastre électoral à gauche, donc une victoire de la droite. Donc une cohabitation, façon Balladur-1993. Mais voilà, il y a un hic : à droite, qui voudra cohabiter avec Hollande ? Qui serait assez fou pour endosser ainsi, juste avant une présidentielle, le poids de la débâcle économique ? Un second couteau sarkozyste, pour tailler la route au chef avant 2017 ? Pas exclu. Sauf si tous les leaders de la droite s'entendent pour bloquer le processus et, réellement, exiger la démission de Hollande. Et ça, ce serait nouveau…

10:47 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : hollande, cohabitation, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

27/07/2014

La dictature de l'émotion

Valls-Tour.jpgLa politique a-t-elle encore du sens ? Sous la pression des médias, les élus de la nation tentent désespérément d’exister en sur-réagissant aux images qui frappent l’imaginaire collectif ou qui émeuvent le bon peuple, tels des lucioles autour d’une lampe. Un avion tombe en Afrique, victime d’un orage ? Le président en personne reçoit les parents des victimes et décrète un deuil national ! Deux jeunes Français vont monter sur le podium du Tour de France ? Le premier ministre délaisse l'anniversaire de Bouvines pour aller se faire photographier avec eux au départ de la dernière étape ! C’est bien Saint-Ex qui disait que "l’essentiel est invisible pour les yeux" ?

09/07/2014

C'est sûr, le Brésil va gagner !

francois_hollande_football.jpgCe qui me ravit, dans le foot, c’est le sérieux avec lequel tous les journalistes, commentateurs et autres amateurs éclairés expliquent à la caméra, gravement, que la France sera en finale, que tel match va se jouer aux tirs au but, ou que le Brésil battra évidemment l’Allemagne ! Des torrents de propos irrationnels, absurdes et heureusement sans importance. Non mais vous imaginez les mêmes, dans la vraie vie, prédire crânement que la croissance sera de 1,2 %, qu’on réduira le nombre des régions à 14, qu’on ne touchera pas au budget de la Défense, ou que cette fois, c’est sûr, la courbe du chômage va s’inverser ?

30/05/2014

Le cadeau de Copé à Hollande

 2017.jpgPourquoi l’affaire Copé est-elle une bénédiction pour Hollande ? Parce que tout le calcul de celui-ci, pour 2017, est de se qualifier au premier tour face à Marine Le Pen, afin de bénéficier d’un sursaut républicain anti-FN qui le fera réélire au second tour. Tout est bon, donc, qui fasse avancer le FN et reculer l’UMP (comme l'épouvantail du vote des étrangers, sorti avant chaque scrutin et remisé ensuite). Encore ce psychodrame arrive-t-il un peu tôt aux yeux de l’Elysée : en cas de cohabitation, Copé aurait été un premier ministre parfait, il aurait pris sur lui le mauvais état de la France avant d'exploser en vol, discréditant la droite pour plusieurs années !

09:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : copé, 2017, hollande, fn |  Facebook | | Lien permanent

29/05/2014

Hol-lande ! Hol-lande ! Hol-lande !

hollande2012.jpgMoi, ce que j’en dis, c’est pour en causer : je n’ai pas voté Hollande. Mais j’ai une pensée pour tous mes amis qui en ont fait un président de la République en 2012. Ah ! Qu’est-ce j’ai entendu, alors, quand j’expliquais que cet apparatchik-là n’était pas au niveau, et qu’il mènerait la France au fossé ! Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, les mêmes baissent la tête, rasent les murs, se mordent les doigts, demandent pardon, lèvent les yeux au ciel et, pour la plupart, évitent soigneusement les conversations politiques. Sauf un qui a la passion du contre-pied, un autre qui défend toutes les causes perdues, et un troisième qui a fini par voter FN aux européennes.

06/05/2014

Après la pluie, le beau temps

hollande.jpgC’est un sage, Hollande. Il croit aux cycles économiques. Il nous l’a prédit avec solennité : "Après la pluie, le beau temps". Bon, il nous l’avait déjà dit après son élection (mon blog du 1/11/2012) et aussi en 2013 (l'inversion de la courbe du chômage), et la pluie, pourtant, avait continué. Mais ça, c’est parce qu'il y a des petits et des grands cycles. Là, apparemment, on est dans un grand cycle. Tôt ou tard, Hollande le sait, il va y avoir un "retournement" de l’économie. Quand ? On ne peut pas dire. Avant 2017, si possible, sinon il aura du mal à se faire réélire. Ce serait dommage, car après cette date, à un moment, c’est sûr, la croissance reviendra !

02/05/2014

Moi président de la République...

anaphore.jpgC'était il y a juste deux ans. François Hollande, dans sa célèbre anaphore présidentielle, promettait d'incarner, lui, une République "exemplaire". Las ! Depuis, il s’est entouré de nombreux responsables mis en examen (Royal, Désir, Cambadélis, Taubira, etc) avant de voir le début de son mandat sévèrement plombé par quelques spectaculaires scandales (Cahuzac, Morelle) et de ridiculiser sa fonction par ses propres frasques amoureuses. Si seulement ce retour au réel – la chair est faible, à gauche comme à droite – pouvait enfin dissuader les socialistes d’asséner des leçons de morale à la terre entière !  

29/04/2014

Un tournant politique ?

manuel-valls.jpgOn peut brocarder le nouveau premier ministre, ses opposants au sein du PS, ses manœuvres de couloir et sa majorité relative. Pour ma part, je note un vrai changement avec les deux premières années de la présidence Hollande. Annonce du programme de stabilité, surenchère sur la gauche, menaces et négociations, corrections accordées, réunions, mises en garde et vote consultatif : au lieu de gouverner par incantations, de satisfaire les groupes de pression, de diaboliser la moindre opposition et de toujours tout remettre au lendemain, le pouvoir aurait-il enfin commencé à… faire de la politique ?

23:36 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : valls, ps, hollande |  Facebook | | Lien permanent

07/04/2014

Politique : la grande déglingue

Holl-Ayr-Valls.jpgOn n’a pas envie d’en rire. La politique française est dans une phase de déglingue inquiétante. Qu’une centaine de députés socialistes aient déclaré la guerre au gouvernement socialiste, cela ne va pas arranger les affaires de l’Etat. Que la petite secte gauchiste qu’on appelle "les Verts" ait quitté le gouvernement au moment où celui-ci allait s’occuper enfin d’écologie, cela tiendrait du gag si l’enjeu de tout cela n’était pas le redressement du pays. A ce rythme, les européennes vont être un festival de calculs minables, de propos absurdes et de gâchis politique. Sale temps pour la France.

12:13 Publié dans Blog | Commentaires (6) | Tags : hollande, ps, verts, européennes |  Facebook | | Lien permanent

04/04/2014

Le PS au pouvoir

PS.jpgLe nouveau gouvernement, c’est l’ancien PS rassemblé autour de son premier secrétaire (Hollande) assisté de ses anciens adjoints (Le Foll, Rebsamen, Valls), de son prédécesseur à ce poste (Fabius), de son ex-candidate à l’Elysée (Royal) assistée de ses anciens adjoints (Montebourg, Vallaud-Belkacem) et du quatrième candidat à ses primaires (Hamon). Avec, comme d’hab, deux radicaux de gauche pour montrer, justement, qu’il n’est pas que le noyau dur du PS (Pinel, Taubira). On se demande bien à quoi vont servir le vrai Parti socialiste, son secrétaire général, les 72 membres de son bureau politique et les 306 membres de son comité directeur ! 

18:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, hollande, valls, désir |  Facebook | | Lien permanent

31/03/2014

Après Valls, la dissolution ?

valls.jpgLes lecteurs de ce blog n’ont pas été surpris par le choix de Manuel Valls, qui était facile à prévoir. Ils ne seront pas étonnés non plus de voir Valls pratiquer la même politique qu’Ayrault, à un chouïa près, tout en rejetant la faute de ses insuccès économiques programmés sur l’héritage Sarkozy, les fachos, les homophobes et autres extrémistes antirépublicains, comme d’hab. En 2015, la crise se sera aggravée, Valls n’aura plus de majorité à gauche, et les élections régionales seront un nouveau désastre pour Hollande. Qui n’aura plus qu’un choix constitutionnel : la dissolution. Donc la cohabitation. Allez, qui veut parier ?

30/03/2014

Un constat accablant

Hollande.jpgOn peut prendre les chiffres par tous les bouts, les Français viennent d’exprimer dans les urnes leur exaspération (à droite) et leur désillusion (à gauche), à la mesure de la dramatique cote de popularité de François Hollande. Le constat est aussi simple qu'accablant : Hollande est un mauvais président, surtout en cette période de crise. Hélas, il le restera quel que soit son prochain Premier ministre. C’est d’ailleurs cela qui inquiète quand on prend un peu de recul : quel nouveau chef du gouvernement, demain, pourra faire oublier que le Président n’est pas au niveau, et que la France va dans le mur ?

23:41 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : hollande, municipales, ps |  Facebook | | Lien permanent

23/03/2014

Poutine en Normandie : on croit rêver !

hollande-poutine.jpgDans son incapacité maladive à trancher entre le boycott des Jeux de Sotchi et sa non présence à la cérémonie d’ouverture, entre le gel des relations militaires franco-russes et la vente à la Russie de nos deux super-bateaux de guerre, Hollande a battu un record d’absurdité diplomatique en invitant malgré tout Vladimir Poutine, le 6 juin 2014, aux cérémonies commémoratives du débarquement de Normandie : c’est vrai, franchement, c’eût été dommage de se passer de Poutine pour célébrer ce jour-là la reconquête de la liberté, la victoire sur une armée d'occupation, le recul de la dictature et le rétablissement de la démocratie en Europe !

12/03/2014

La presse écrite sauvée par Sarko !

sarko-une.jpgOn commence à mieux percevoir la stratégie des journaux plombés par la crise et déprimés par le désintérêt du public pour François Hollande (sauf quand il trompe sa compagne, mais on ne peut rééditer le coup du casque toutes les semaines) : seul Sarko fait vendre du papier, alors faisons du Sarko tous les jours, du soir au matin ! Orchestrons son retour, multiplions les affaires, traquons ses proches, comme au bon vieux temps où il était au pouvoir ! Mais attention, pas trop, il ne faudrait pas compromettre sa réélection en 2017, ho ! Vous ne voudriez pas, en 2018, voir fermer Libé, Marianne, le Point, l’Obs et la moitié de leurs confrères ! 

24/02/2014

On n'en rit même plus

FH-JMA.jpgLa politique devient illisible et triste. Un président qui n’a plus aucun soutien dans l’opinion et dont la majorité parlementaire conteste les orientations ; un premier ministre incapable de faire ce qu’il annonce, de sa grande réforme fiscale à sa loi Florange vidée de son sens ; des ministres qui jouent leur carte perso, sans retenue, quand ils ne mettent pas à sac la ville de leur propre patron ; une opposition fantomatique, sans chef et sans projet. Même les journalistes ont renoncé à expliquer la politique à un public désorienté et démobilisé. On papote, on spécule, on attend. On n'arrive même plus à en rire - et ça, c'est très mauvais signe !  

13/02/2014

Un petit air de déjà vu

siliconV.jpgLe président français, en visite dans la Silicon Valley deux ans après son élection et quelques semaines après avoir réorienté sa politique vers l’aide aux entreprises, a été interpellé par un étudiant : "Le problème de la France, c’est que ses étudiants les plus brillants n’imaginent même pas lancer leur propre entreprise à la sortie de l’université !". C’était en 1984. L’étudiant s’appelait Steve Jobs. Le président, François Mitterrand. Trente ans ont passé, rien ne nouveau sous le soleil ! Je n’ose imaginer ce que dénonçait, cette année-là, le rapport annuel de la Cour des comptes !

05/02/2014

Hollande a toujours son Minitel

Holl-Ayrault.jpgAvez-vous déjà essayé d’envoyer des tweets avec un Minitel ? C’est ce que fait Hollande en inaugurant une nouvelle politique plutôt encourageante (le pacte de responsabilité) avec un gouvernement incapable, usé jusqu’à la corde et divisé au possible ! Pourquoi n’a-t-il pas nommé un nouveau premier ministre (Gallois, Lauvergeon, Lamy) s’appuyant sur ses talents confirmés (Moscovici, Fabius, Cazeneuve, Valaud-Belkacem), virant les idéologues (Peillon, Taubira, Hamon) et les amateurs (Duflot, Bertonotti, Carlotti) ? Ne me dites pas qu’il attend, pour sauver l’économie française, de recadrer son alliance avec les Verts à l’occasion des municipales !!

29/01/2014

Vie privée, vie publique

RueduCirque.jpgOn aimerait vraiment passer à autre chose. Mais voilà qu’on apprend que le domicile de Julie Gayet, rue du Cirque, était gardé depuis juin 2012 avec l’argent de nos impôts : places de stationnement réservées au sol pour 2 voitures de police, et 4 gardiens de la paix en faction. Voilà qui rappelle fâcheusement les libertés que prenait Mitterrand avec l’argent public quand il s’agissait de protéger sa deuxième famille cachée. Tous les efforts de l’Elysée et de la place Beauvau pour défendre le droit du président à une "vie privée" réussiront-ils à étouffer ce qui, hélas, concerne bel et bien les citoyens ?  

 

26/01/2014

Hollande, Sarkozy, même désinvolture

Hollande-pape.jpgJ’avais été suffisamment sévère avec Nicolas Sarkozy lors de sa visite à Rome (la présence de Bigard, son portable allumé, etc) pour regretter, chez son successeur, la même désinvolture à l’égard du protocole : François Hollande n’a pas daigné appeler "Sa Sainteté" ce pape qu’il avait grossièrement qualifié d’ "utile" ; il n’a pas attendu qu’il soit assis pour s’asseoir à son tour ; il a dévoilé sans façon leur conversation en tête-à-tête en sortant de la visite, etc. A l’inverse, j’ai aussi noté qu’un ministre de la République, Guillaume Garot, s’est ostensiblement signé lors de sa présentation au Saint Père : cela non plus n’était pas dans le protocole !