Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2015

Quand c'est fini, n-i, ni-ni...

URNE.jpgLa classe politique est en train de se figer dans un conservatisme archaïque et mortel. Le débat sur le "ni-ni" en est un exemple désolant. Mais pourquoi diable faudrait-il impérativement se déterminer, à propos d’une élection locale, par rapport au fait de ne voter "ni PS, ni FN" ? Excusez-moi, les gars, mais si je suis hostile au PS et au FN, je ne vote ni PS, ni FN, et basta ! Le "front républicain" des socialistes, comme le "vote révolutionnaire" des trotskistes d'antan, sont d'aimables combines politiciennes à deux bandes qui exaspèrent les électeurs - lesquels, aujourd’hui, se fichent totalement des consignes de vote !

 

17:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : vote, fn, élections |  Facebook | | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.