Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2017

"On ne peut rien prévoir !"

primaires.jpgC’est la nouvelle mode dans les débats télévisés : "On ne peut rien prévoir, voyez ce qui s’est produit à droite avec Fillon, tout est possible !" Ce procédé rhétorique permet de dire tout et son contraire sans tenir aucun compte des réalités électorales. Résultat : à force de nier les chiffres donnés par les sondages (qui ne se trompent pas sur tout) et de rembarrer les journalistes spécialisés (il en reste qui vont enquêter hors périphérique), le petit monde politico-médiatique s’enfonce dans un obscurantisme désolant, où toute intelligence est bannie au profit de l’affirmation gratuite, de l’insulte, de l'imprécation, de la voix qui porte et du doigt mouillé !

09/05/2015

Islamophobie vs obscurantisme

photo-classe.jpgUn soir, à la télé, le très provocateur maire de Béziers émet une idée en deux propositions : 1) D’après ses propres statistiques ethniques… 2) 64 % des petits écoliers de sa ville sont d’origine musulmane. La première proposition stupéfie le petit monde médiatico-politique parisien qui s’insurge avec fracas sur l’illégalité de la démarche du sulfureux maire de Béziers. Mais la grande majorité des Français entendent, eux, la seconde proposition : près des deux tiers des enfants des maternelles d’une ville moyenne de la France profonde s’appellent Mouloud ou Fatima. Vouloir simplement réfléchir à la profonde mutation sociale et culturelle que ce chiffre révèle, est-ce de l’islamophobie ?