Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2012

L'image des politiques...

 ump.jpgCe qui fascine le plus, dans le lamentable spectacle que nous offre l’UMP depuis hier, c’est ce qui m’avait déjà frappé lors du congrès du PS à Reims en 2008. Voilà des gens qui, avec l’argent des autres, passent leur temps à "faire de la politique" pendant que le reste de la population travaille, et qui ne sont même pas capables d’organiser une élection interne pour désigner leur chef ! Le minimum minimorum, franchement ! Et ce sont les mêmes, à gauche comme à droite, qui, toujours avec l’argent des autres, prétendent diriger le pays, gouverner la société, gérer les villes et les régions, redresser l’économie et sauver la France !

20:00 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : politique, ump, élections, ps |  Facebook | | Lien permanent

24/07/2012

Créons des commissions !

 FHoll.jpg"Pour enterrer un problème, créez une commission !" C’est Edouard Herriot, je crois, qui donnait naguère ce conseil. Que les socialistes suivent aujourd’hui à la lettre : à chaque fois qu’une décision doit être prise, François Hollande engage une réflexion, lance un débat, annonce une conférence, nomme un médiateur, prévoit des assises, etc. Même pour un petit problème soluble en quelques minutes, comme la fiscalisation des revenus complémentaires des députés, on délègue le dossier au président de l’Assemblée qui va engager une "procédure" pour créer un "groupe de travail" qui sera chargé de faire des "propositions" avant une "concertation", etc, etc. Dis, papa, c’est quand qu’on décide ?

16/07/2012

Mort à Venise

Monstre-2.JPGChaque année je retrouve dans tel ou tel journal l’indignation qui fut la mienne à Venise en 2010 et dont j'avais fait alors un blog exaspéré : oui, Venise est en train de crever, et rapidement, à cause des gigantesques bateaux de croisière comme le Divina (140.000 tonneaux, 330 m de long, 67 m de haut, 4365 passagers), ces pollueurs géants qui accostent le plus près possible des vieux canaux, raclant le fond de la lagune, accélérant l'érosion et menaçant les fondations de la malheureuse cité. Il est tellement évident qu'il faut légiférer pour obliger ces monstres à aller mouiller plus loin, et à leurs frais ! Mais cela, c’est le job des hommes politiques locaux. Des quoi ? Des élus, des responsables, quoi ! Cela vous fait rire ?

09:51 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : venise, politique, paquebots |  Facebook | | Lien permanent

05/06/2012

Des cabinets aux barreaux

avocats.jpgLà où les politiques agacent le populo, c'est dans tous les petits arrangements et autres passe-droits qu'ils s'arrogent, discrètement, en matière de retraite ou de reconversion. Savez-vous, par exemple, que les anciens ministres et anciens parlementaires, mais aussi leurs collaborateurs et simples assistants, peuvent désormais devenir avocats, comme ça, hop, sans passer le Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Capa) ? Etrange : pourquoi ne les autorise-t-on pas aussi, comme ça, hop, à devenir médecins généralistes, ou chirurgiens dentistes, ou chefs d'orchestre, ou garagistes, ou pilotes d'avion ou dresseurs de tigres ?

22:42 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : avocat, politique, privilège |  Facebook | | Lien permanent

17/05/2012

Appel solennel aux médias

 duflot.jpgAprès des mois d’absurde matraquage médiatique électoral, on peut dire que ce changement de majorité se passe plutôt bien. Alors, tiens, j’ai envie de lancer un appel à tous les journalistes : ET SI, DORENAVANT, ON NE PARLAIT PLUS DE TOUS CES GENS-LA QUE LORSQU’ILS FERONT QUELQUE CHOSE ? Je vous jure que ce n’est pas un mauvais critère : au lieu de les faire défiler du matin au soir devant les caméras pour leur demander de réagir aux petites phrases inutiles, aux dérapages verbaux et aux attaques débiles des uns contre les autres, hein ? Ce serait un progrès inouï, avouez : QUE LORSQU’ILS FERONT QUELQUE CHOSE ! Allez, chiche !

01/05/2012

Le vote des journalistes

Marianne-Sarko.jpgRarement les journalistes parisiens ont été aussi loin d’exprimer la réalité politique du pays. Dans les votes internes aux rédactions, les résultats sont flagrants, donnant parfois, comme à Marianne, 0 % à Marine Le Pen et 0 % à Sarkozy, contre 40 % à Hollande et 32 % à Mélenchon ! Et la direction de certains journaux "de droite" comme le Figaro a raison d’interdire la divulgation des votes internes discrètement réalisés à la machine à café... Plus préoccupant encore pour les Coppé, Baroin, Wauquiez et autres dirigeants de la droite de demain, le résultat des votes internes dans les principales écoles de journalisme donne entre 80 % et 100 % des voix pour la gauche. Le fossé qui sépare les médias de leurs lecteurs n’est pas prêt d’être comblé…

30/04/2012

Politique : le niveau baisse

 boxe.jpgEcouté avec attention, hier, les discours de Hollande au Zénith de Paris et de Sarkozy à Toulouse. Ces deux bêtes politiques ne sont ni Mitterrand ni de Gaulle, c’est sûr, mais ne manquent ni de talent ni d’intelligence. Il serait bon que leurs entourages fatigués s’inspirent de leurs champions au lieu de se traiter de "menteur", de "collabo", de "Pétain", etc : l'impolitesse, le mépris et le sectarisme sont devenus la norme du débat médiatique. Anciens ministres et futurs ministres ne peuvent plus se parler à la télé sans s’invectiver comme des chiffonniers, jusqu’à rendre tout débat inaudible. Ces gens-là prétendent gouverner la France, ils ne savent même pas s’écouter entre eux !

26/04/2012

Le journalisme d'après

Victoire2012.jpgLe journalisme évolue. De mon temps, les journalistes politiques préparaient de grands articles faisant le bilan de la campagne au lendemain du scrutin, en essayant de se renouveler par rapport à toutes les infos originales qu’ils avaient déjà livrées à leurs lecteurs. Aujourd’hui, ils gardent les meilleurs témoignages et les infos les plus croustillantes pour en faire des livres à sortir aussitôt après l’élection : Les coulisses d’une victoire, La dernière campagne, La victoire empoisonnée, Les dessous d’une campagne, etc, etc. En rajoutant le nom du vainqueur juste avant le bouclage, à l'imprimerie, le dimanche soir, pour sortir dans la semaine ! Et on s’étonne qu’il n’y ait plus rien à lire dans les journaux…

07/04/2012

La religion avant la politique

paques.jpgSi les producteurs et animateurs télé n’étaient pas si obnubilés par l’élection présidentielle, ils m’inviteraient sur toutes les chaînes, du matin au soir, au lieu de m’expliquer qu' "en ce moment, on est désolés, mais la campagne électorale prend toute la place". Observateurs aveugles, gens de courte vue ! Le sondage CSA publié par Le Figaro de cette veille de Pâques révèle deux choses intéressantes : primo, que les 18-34 ans s’intéressent beaucoup plus aux questions religieuses que leurs aînés (c’est nouveau) ; deuzio, que "pour améliorer la société", les Français font davantage confiance à la religion (29 %) qu’à la politique (22 %) ! Et toc !

21/03/2012

Trop de livres tue le livre

plume.jpgRentré du Salon du Livre de Paris avec les boules. Il y a actuellement, sur les rayons des libraires, tenez-vous bien... 166 livres consacrés aux présidentielles ! Les deux tiers sont vite faits mal faits, ne dépasseront pas quelques centaines d’exemplaires et partiront au pilon sitôt l’élection passée. Mais comme les auteurs sont majoritairement des journalistes politiques, ils se critiquent mutuellement, s’auto célèbrent et se co-invitent du matin au soir, monopolisant les plateaux, les micros, les émissions, les colonnes des journaux, les débats et les vitrines… au détriment du reste de la production, évidemment. C’est agaçant.


25/01/2012

Le monde réel est complexe

35h.jpgLa retraite "à 60 ans", la lutte "contre la finance", l’objectif "zéro SDF"... Et si les politiques, de gauche et de droite, renonçaient à se faire élire sur des slogans démagogiques simplistes qui injurient la complexité du monde réel ? Spectaculaire exemple : les "35 heures", invention diabolique d’un PS resté mentalement scotché au Front Popu, dont on continue de mesurer les insondables méfaits, ces jours-ci, dans l’hôpital public. Oui, je sais, si les journalstes n’exigeaient pas d’eux, du matin au soir, des réponses "par oui" ou "par non", les politiques seraient peut-être obligés de nuancer leurs désastreuses formules infantiles..

.   

09:58 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : 35 heures, politique, slogans |  Facebook | | Lien permanent

20/12/2011

Le meilleur et le pire

havel.jpgOn avait déjà connu ce contraste il y a six mois : l’extraordinaire  rassemblement pacifique et chaleureux de Rome pour la béatification de Jean-Paul II, suivie, quelques heures plus tard, par le sordide et violent assassinat du chef terroriste Oussama Ben Laden. Ce week-end, c’est l’ex-dissident tchèque Vaclav Havel, personnage éminemment sympathique et modèle de vertu pour tous les hommes politiques de la planète, qui meurt en même temps que le misérable dictateur nord-coréen Kim Jong-Il, qui pilotait le régime communiste le plus odieux et le plus caricatural de l’histoire. L’actualité est comme la vie : ballotée entre le meilleur et le pire. 

15/12/2011

Présidentielles : en voiture !

ds1.jpgDécidément, les politiques n’ont pas de chance avec leurs bagnoles. C’est Bayrou qui s’engouffre dans une Audi en sortant d’une émission où il dénonce les pubs pour les voitures allemandes. C’est Strauss-Kahn qui se prépare à représenter la gauche aux présidentielle et roule en Porsche dans Paris. C’est Mamère qui explique sur Canal + qu’il est venu à vélo alors qu’on vient de le filmer sortant d’une grosse berline avec chauffeur. C’est Fabius, tout juste nommé premier ministre, qui tente de faire croire que sa femme roule en 2 CV. Etc. L'alternative, pour un dirigeant politique, est un choix terrible : ou bien il renonce au mensonge, ou bien il marche à pied. Dur, dur !

12/12/2011

Gardez-moi de mes amis

Villepin.jpgC’est rigolo, la politique. A quelques rarissimes exceptions près, les coups qu’on y reçoit viennent toujours de votre camp ! Nicolas Hulot en sait quelque chose, qui s’est fait exploser grave par Noël Mamère et les Verts. François Hollande aussi, qui s’est fait hacher menu par Fabius, Mélenchon et Aubry, laquelle passe son temps à riposter aux attaques de son "camarade" Montebourg. Au centre, le plus vif détracteur de François Bayrou est Hervé Morin, dont la candidature est réduite en charpie par François Sauvadet et les ministres du Nouveau centre ! Qui s’étonnera, dans ce contexte, que Dominique de Villepin soit candidat contre Sarkozy en 2012 ? 

21/11/2011

Les Verts préfèrent le béton

duflot.jpgCécile Duflot veut devenir députée de Paris. Qui s’en étonne ? Elle n’est pas la première écolo à préférer le béton aux petits zoiseaux. Dominique Voynet, battue aux législatives dans le Jura, s’est fait élire opportunément sénateur de Seine-Saint-Denis. Yves Cochet, ex-élu de Rennes, s’est glissé dans l’anonymat du Val d’Oise avant de se faire élire député, hop, dans le 14ème arrondissement de Paris. Jean-Vincent Placé, qui a commencé sans succès sa carrière à La Rochelle, est devenu subrepticement sénateur de l’Essonne. Ce qui caractérise les Verts, c’est leur amour de l'air pur, du silence, des horizons dégagés, de la nature préservée...

12/11/2011

Proposition, opposition, réflexion !

Monument.jpgDans la France de 2011, les débats politiques s’organisent tous sur le même modèle. Primo : Nicolas Sarkozy propose de consacrer le 11 novembre aux morts de toutes les guerres. Deuzio : Pendant 24 heures, tous les leaders politiques, les éditorialistes et les pipoles disent sur les ondes que Sarkozy a tort, qu’il est nul, que sa proposition est un scandale, etc. Tertio : Ensuite, le débat s’engage : sera-ce un Memorial day à l’américaine ? Y aura-t-il d’autres dates de commémoration ? Le concept est-il le même que celui du Soldat inconnu ? C'est ce qu'on appelle l'ordre républicain : proposition, opposition, réflexion !      

28/10/2011

Un "toutologue" à Dijon

Meyer-bouteille.JPG"Nous vivons une époque moderne". "Le progrès fait rage". Certains de ses intitulés radiophoniques ressemblent à du Vialatte. Fils spirituel de Jean-François Revel et de Pierre Desproges, "toutologue" matutinal sur France Culture, amoureux de la belle langue, observateur politique impitoyable, Philippe Meyer était l’invité du Club des Ecrivains de Bourgogne, mercredi, à Dijon. Il présentait son livre Sanguines (éd. Robert Laffont), festival de vacheries élégantes et de vérités assassines. La nombreuse assistance du Sofitel-La Cloche a pu constater que l’ami Philippe était aussi bon à l’oral qu’à l’écrit. Ce fut à la fois un massacre et un régal !  

21/10/2011

Ce que Giulia nous inspire

people,Giulia,politique,CeciliaLa naissance de la petite Giulia nous rappelle qu’il s’en passe, des choses, en un quinquennat ! Pas sur le plan de la politique, tristement figée et tellement répétitive, mais sur celui de la famille. Il y a cinq ans, rappelez-vous le tableau : Ségolène Royal vient d’apprendre que son compagnon François Hollande la trompe et rumine sa vengeance ; l’ex-top model Carla Bruni sort d’une aventure torride avec Charles Berling, elle ne pense plus qu'à la chanson ; Tristane Banon n’a intéressé personne quand elle a raconté à la télé que DSK a voulu la violer ; Nicolas Sarkozy mène campagne terrorisé à l’idée que sa femme Cécilia puisse le quitter ; etc. Elle est pas belle, la vie ?

11/10/2011

Faiblesse du journalisme politique

Tintin.jpgLa faiblesse du journalisme politique, c’est sa totale dépendance des sondages. Il n’y a pas si longtemps, les journaux envoyaient leurs spécialistes politiques passer dix ou quinze jours dans telle région, tel département, telle ville : pour peu que ces envoyés spéciaux fussent pourvus de ce qu’on appelait le "sens politique", leurs reportages étaient beaucoup plus fiables que tous les sondages du monde ! Par exemple, ils auraient parfaitement senti que Royal dégringolait et que Montebourg correspondait à une attente croissante à gauche. Mais où sont les reporters d'antan ?

01/10/2011

Entrain de sénateur

 

Sénat.JPGSénateur, en politique, c’est la planque. Sénateur de Paris, c’est la super planque. Mandat peinard, revenu imposant, retraite assurée. Cours de tennis à l’œil, restaurant gastronomique, splendide bibliothèque. C’est pourquoi les sénatoriales à Paris donnent toujours lieu à des manœuvres ahurissantes, à des alliances contre nature, à des trahisons immondes, à d’incroyables coups tordus. Pierre Charon sacrifiant son amitié avec Sarko, Chantal Jouanno jetant son portefeuille ministériel aux orties, hop ! Un conseil : si vous visitez un jour le tranquille palais du Luxembourg, mettez un gilet pare-balles. On ne sait jamais.