Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2021

Régionales : tout ça pour ça !

000_9CM8GW.jpgLe résultat des régionales est sans appel : en France métropolitaine, tous les présidents de région ont été reconduits. Les Français ont réélu 100 % des sortants, qu’ils soient de gauche, de droite ou du centre. Voilà qui relativise les milliers de commentaires qu’on a entendus ce soir à la télé. Ceci est d’autant plus frappant que 62 % des électeurs n’ont pas voté – ce qui est une autre façon de ne pas vouloir changer les équipes en place. Le message global des Français, ce dimanche soir, est donc le suivant : l’étiquette politique de ceux qui dirigent les conseils régionaux, au fond, n’a aucune importance. Vertigineux, non ?

21/06/2021

Mais qui étaient les candidats ?

sans_titre_607c4a624eb0b_0.jpgC’est à peine si cette info incroyable a atteint les plateaux télé parisiens : chez moi, dans l’Yonne, les électeurs n’ont jamais reçu les professions de foi et les bulletins des candidats aux régionales !! J’ai fait le test autour de moi : personne, ou presque, n’avait jamais entendu parler de Gilles Platret, le candidat LR (maire de Chalon-sur-Saône), ou de Denis Thuriot, le candidat LREM (maire de Nevers). Ce qui relativise le score de la sortante, Marie-Guite Dufaix (PS), qui était venue de nombreuses fois dans l’Yonne en six ans. Il faudra tenir compte de cela dimanche… si les professions de foi, cette fois, arrivent chez les électeurs !

29/06/2020

Qui a gagné, qui a perdu ?

ecolo.jpg"On a gagné !" crient les écolos qui ont conquis Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Besançon, etc. "On a gagné !" crie le parti LR à Auxerre, Metz, Toulouse, Limoges, Angers, Saint-Etienne, Sens, etc. "On a gagné !" crie le RN qui a triomphé à Perpignan. "On a gagné !" crie-t-on au PS en voyant les résultats de Paris, Lille, Dijon, Nancy, Le Mans, etc. "On a gagné !" crie le pouvoir en citant Tourcoing, Pau, Le Havre, Arles… Sauf que tous ces vainqueurs-là ont été élus par de petites minorités d’électeurs, parfois désolantes, et qu’au total, la démocratie vient de remporter, toutes étiquettes confondues, une sacrée… défaite !

19/06/2017

On passe à autre chose ?

panneau.jpgIl était temps que cette période électorale se termine. Le taux d’abstention laisse d’ailleurs penser que des millions de gens se sont lassés de cet interminable délire collectif où l’on a pulvérisé les indices de violence verbale, de haines recuites, de mauvaise foi systématique et d’arguments imbéciles. La démocratie, c’est souvent violent, injuste et déprimant, mais voilà : on n’a pas trouvé de meilleure méthode pour désigner les responsables publics depuis le poison, la dague et les chars ! Alors il faut faire avec. Mais si les médias pouvaient désormais nous parler davantage de voyages, d’histoire, de philosophie, de bricolage, de livres… de la vraie vie, quoi !.