Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2011

Les "messagers du rien"

orateur.jpgBien vu, le petit répertoire du verbiage politicien dressé par Jean-Claude Guillebaud dans le dernier numéro de La Vie. Je le résume. Quand un homme politique vous dit qu’il entend "faire en sorte que", c’est qu’il ne sait pas comment le faire. Quand un candidat s’engage à "créer les conditions de", idem, il sait qu’il n’arrivera à rien. Et quand on abuse de l’expression "d’une certaine manière" c’est qu’on ignore quelle est la bonne manière. J’ajouterai, pour ma part, l’expression "j’ai envie de dire", qui fait comprendre qu’en réalité on parle un peu au hasard. JCG écrit que ce verbiage est le "messager du rien". J'achète.  

07/07/2011

Autour de Roger Chinaud

roger-chinaud.jpgUn moment de vraie amitié, en politique, c’est rarissime. Hier, au Sénat, pour sa cravate de commandeur de la légion d’honneur, l’ami Roger Chinaud (qui fut député du XVIIIè arrondissement de Paris et vice-président du Sénat) avait rassemblé la "génération Giscard", celle de 1974, soit quelque deux cents personnes heureuses de cet intermède. Il y avait là Raffarin, Longuet, Soisson, Bussereau, Augier, Novelli, Juppé, Blanc, Barrot, Raincourt, Lehideux et quelques dizaines de parlementaires, anciens ministres, journalistes, compagnons des bons et des mauvais jours. Une parenthèse chaleureuse dans un monde de brutes. Merci Roger !

01/07/2011

La surprise de Chablis

photo François Sauvadet.jpgL’anecdote fait beaucoup rire en Bourgogne. Mercredi, à Chablis, on baptisait au vin blanc la section de l’Yonne du Nouveau Centre. Ils étaient tous là, de Patrick Gendraud à Hervé Morin, d'André Villiers à Alain Drouhin, attendant la venue du grand chef régional du Nouveau centre, président du groupe parlementaire et député du département voisin : François Sauvadet. Les petites phrases fusaient, encensant Jean-Louis Borloo et, surtout, critiquant Nicolas Sarkozy et son gouvernement… quand le grand chef Sauvadet se décommanda d’un coup de fil : il ne pouvait pas venir, il était nommé ministre ! C'est pas rigolo, la politique ?

08/06/2011

Entourloupe partisane

 

affiche.jpgEncore une entourloupe qui m’énerve : on répète, en haut lieu, que le financement des partis politiques a été assaini par la limite de 7.500 euros apportée aux dons destinés auxdits partis. Sauf que rien n’interdit de donner 7.500 euros à plusieurs partis. Par exemple à l’UMP (au hasard) mais aussi, en sus, à l’Association nationale de soutien à l’action de Nicolas Sarkozy (toujours au hasard), ainsi qu’aux innombrables Agir ensemble pour Petitpneu-sur-Bedon, Pétaoucnock Avenir, Avec Sarko pour Mézidon-les-deux-Pognes, etc, etc. Comme il y a environ 300 partis officiels, le vrai plafond légal de l’aide aux partis politiques se situe autour de  2 millions d’euros !

30/05/2011

Tron, c'est Tron !

tron,pied,politique,sexeL’affaire Tron suscite deux remarques. 1) Comparée à l’affaire DSK, elle frise le ridicule et sent le théâtre de boulevard : un maire de province traîné devant le juge pour avoir massé le pied de sa secrétaire, c’est du Feydeau ! 2) Sa démission du gouvernement, unanimement approuvée,  me sidère. Ainsi, tout membre du gouvernement accusé de harcèlement sexuel est prié, désormais, de mettre fin à sa carrière politique ! Je ne donne pas cher des générations d’hommes politiques à venir, de droite ou de gauche, s’il suffit de déposer une plainte contre un ministre ayant eu un jour un geste déplacé pour obtenir sa démission immédiate. Attention, avalanche de plaintes à l’horizon !

09/04/2011

Les Atrides en Vendée

Ph-de-V.jpg

Un petit tour en Vendée suffit à mesurer le drame qui s'est joué, ces derniers mois, dans ce département. Les Atrides dans le bocage ! Philippe de Villiers (dans le rôle d’Atrée) et son ex-disciple Bruno Retailleau (dans le rôle de Thyeste), les deux anciens complices qui ont tant fait, ces trente dernières années, pour le développement économique et culturel de ce territoire –- le Puy-du-Fou, le Vendée Globe, le Mémorial de Vendée, etc, etc – se sont livré une guerre fratricide  terrible, d'une rare violence, l'un pour se maintenir au pouvoir suprême, l'autre pour le lui substituer. Dur, la politique. La Cote d'Ivoire, à côté de la Vendée, c'est Oui-Oui au pays des Jouets !


08/04/2011

Ils craquent pour elles

 

DSK-AS.jpgJeudi soir, sur France 2, encore une émission – la centième ? la millième ? – sur les rapports étroits, trop étroits, entre hommes politiques et journalistes politiques. Toujours les mêmes poncifs sur la connivence, etc. Pourquoi ne pas se demander plutôt pourquoi des professionnels comme Juppé, Kouchner, Strauss-Kahn, Borloo, Baroin, Hollande, Montebourg et tant d'autres plus furtifs ou plus discrets (je ne dénoncerai personne, étant pour la paix des ménages) ont bêtement craqué devant leurs intervieweuses, dont c’était justement l’objectif ? Autre question jamais posée : pourquoi aucune femme politique ne craque-t-elle jamais devant le moindre journaliste homme ?


05/04/2011

Des programmes, pour quoi faire ?

imagePS.jpgDans la course aux présidentielles, on constate une curieuse dérive. Le candidat d’Europe-Ecologie-Les-Verts devrait être Nicolas Hulot, qui n’est pas membre de ce parti, mais qui est une star de la télé. Le candidat du PS pourrait bien être Dominique Strauss-Kahn, qui ne participe pas à la vie de son ancien parti, mais qui écrase tout le monde dans les sondages. Le candidat du PCF devrait être Jean-Luc Mélenchon, qui n’est pas membre de ce parti, mais qui est une bête de télévision. Enfin, le candidat de l’UMP risque fort d’être Nicolas Sarkozy, qui a évidemment quitté l’UMP en 2007, mais qui est le président sortant. Vous pensez vraiment que ces quatre-là seront liés à des programmes partisans ?

29/03/2011

Sale temps pour la droite

 

cope.jpgY a de la tension dans le marigot. Comme toujours après une défaite. Y a Sarkozy qui voit bien que, Libye ou non, il aura du mal à remonter la pente en un an. Y a Fillon qui s’énerve de ne plus être le recours éventuel de la droite. Y a Juppé, l'ex-joker, qui voit bien que Sarko l’entraîne vers le précipice. Y a Copé qui se trouve trop jeune pour y tomber avec eux. Y a Raffarin qui enrage de voir la majorité se "droitiser", mais que plus personne n'écoute. Y a Borloo qui se demande comment il pourrait se présenter en 2012 sans faire perdre tout le monde. Y a Villepin et Bayrou qui, dans ce tohu-bohu, n’intéressent plus grand monde. Sale temps pour la droite.

28/03/2011

Le résultat des cantonales

dsk.jpg"Bonsoir Mesdames, bonsoir Messieurs, il est tout juste 20 heures ce dimanche 27 mars, voici le résultat des élections cantonales : Dominique Strauss-Kahn arrive largement en tête devant Marine Le Pen, ce qui relègue Nicolas Sarkozy à la troisième position. Et si c’est Martine Aubry, le résultat est pratiquement le même." Voilà, c’est dit ! Tout le reste on s’en tamponne le coquillard, cela demanderait des analyses nuancées, on n’en a ni le temps ni les compétences. C’est tellement compliqué, la France, qu’il est beaucoup plus confortable de s’en tenir à cette artificielle course de petits chevaux où les dés sont remplacés par des sondages débiles. Et les médias s’étonnent de constater qu’il y a 55 % d’abstentions !

28/02/2011

Le PS critique Sarko !

nicolas-sarkozy.JPGRésumons. Voilà trois nominations plutôt heureuses : Juppé au Quai d'Orsay, Longuet à la Défense, Guéant à l’Intérieur, cela tient la route. Voilà aussi un problème politique résolu : personne ne pleurera sur MAM dont la maladresse, dans cette histoire, a défié l’entendement. On a entendu, au passage, un propos plutôt bien construit de Sarkozy sur le "printemps arabe". On a noté aussi, en écoutant Fabius, Moscovici et Hamon, que tout cela n’a pas modifié d’un iota le discours du PS, le même avec ou sans MAM, avec ou sans POM, le même que s’il ne s’était rien passé : Sarko, nul, caca, pas bien, pouah, etc. On peut passer à autre chose.

25/02/2011

Les gars de la Marine

Marine.jpgLes journalistes, mes chers confrères, sont incorrigibles. Toutes leurs interventions, quel que soit le sujet de l’interview, se terminent désormais par : "Est-ce que cela ne fait pas le jeu du Front national ?" C’est un gimmick. Une facilité. Un leitmotiv. Une obsession. Ce sont exactement les mêmes qui s’étonnent que Marine Le Pen évolue entre 17 % et 19 % dans les intentions de vote. Les mêmes, aussi, qui se battent tous les jours pour faire venir la présidente du FN sur leurs plateaux et derrière leurs micros. Il ne s’agit pas, bien sûr, de l’empêcher de parler. Mais sont-ils obligés, tous, de faire à ce point sa promo ?

22/02/2011

Le principal défaut de DSK

anna-sinclair.jpg"Le principal défaut de Ségolène Royal, avait dit Arnaud Montebourg en 2007, c’est François Hollande !" Rebelote en 2011 : le principal défaut de DSK, c’est Anne Sinclair. Si elle se met à intervenir tous les trois jours, dans la presse, pour remplir le silence auquel son mari est astreint, je ne donne pas cher des chances d’icelui. Quand une des femmes les plus riches d’Europe explique que si, si, son mari est bien de gauche, c’est ridicule ; quand elle donne tellement l’impression de se voir, elle, à l’Elysée, c’est horripilant ; quand elle tacle Sarko sur la question des musulmans de France, elle qui n’en voit que dans son ryad de Marrakech, c’est agaçant. A sa place, j’arrêterais mon blog…

18/02/2011

Fiers d'être bourguignons

rebs.jpgA force de jouer avec le feu, on se brûle. Mardi, au Sénat, vingt-six maires de gauche (Angers, Besançon, Caen, Grenoble, Nantes, Reims, Rouen, Toulouse, etc, etc) ont lancé un appel en faveur du droit de vote des étrangers aux élections locales. Juste avant les cantonales et à l’approche des présidentielles, ce n’est pas un acte gratuit ! Or, curieusement, en Bourgogne, comme l’a souligné le conseiller régional UMP Guillaume Larrivé, aucun des maires de gauche n’a ratifié cet appel : il faut croire qu’à Dijon, Auxerre, Chalon, Nevers, Sens, Autun, Joigny, etc, on est trop "fier d’être bourguignon" (air connu) pour faire voter ceux qui ne le sont pas !

15/02/2011

Un président milliardaire ?

dsk-sinclair.jpgLes attaques de la droite contre DSK le "bobo" éloigné de la "France profonde" ne sont ni élégantes ni efficaces. La vraie question posée par la candidature DSK n’est, au fond, ni de gauche ni de droite. Elle est de savoir si les Français accepteront d’être dirigés par un président... milliardaire. Le papier du Point consacré à la fortune du couple Strauss-Kahn, cette semaine, est vertigineux : quand Anne Sinclair vend un tableau hérité de son grand père, elle gagne plusieurs dizaines de millions d’euros ! Certes, cela peut aider à financer une campagne présidentielle. Mais il n’est pas sûr que cela fasse rêver les Français, qui ont toujours eu un curieux rapport avec l’argent…

12/02/2011

Longue vie à notre grand leader !

moubarak.jpgLes événements de Tunisie et d’Egypte rappellent, par leur intensité, par leur simplicité, par leur humanité, la chute des régimes communistes en Europe de l’Est en 1989-91. Une comparaison saute aux yeux. Honecker, Brejnev, Tchernenko, Kadar, Jivkov, Ceausescu et consort étaient âgés de 71 à 80 ans. Moubarak a 82 ans, Ben Ali a 74 ans, Bouteflika a 72 ans, etc. A cet âge-là, surtout quand on gouverne depuis plusieurs décennies, on est incapable de comprendre que le ras-le-bol d’une jeunesse, d‘un peuple, d’une société, est exactement proportionnel à la taille des portraits officiels sur les bâtiments publics !


11/02/2011

Souvent femme s'ennuie

Sinclair.jpgAnne Sinclair s'ennuie à New-York ! Voilà une info majeure. On savait déjà que Carla Bruni aspirait à une autre vie, après 2012, avec son président de mari. On sait aussi que Pénélope Fillon n’en peut plus des dîners officiels. Les analyses reposeront désormais sur cette nouvelle donnée objective de la science politique : l’ennui de la femme du chef. Audrey Pulvar, compagne d'Arnaud Montebourg, ne regrette-t-elle pas trop son journal de France Inter ? Que fera Valérie Trierweiler, la nouvelle femme de François Hollande, quand elle quittera la télé ? J'entends une dame se retourner dans sa tombe :elle s'appelle Yvonne de Gaulle… 


10/02/2011

Vacances en France

palmier.jpgTous les ans, 600.000 touristes français vont passer leurs vacances en Tunisie. Une seule catégorie sera désormais privée d’Hammamet et de Djerba : les ministres français ! Sarko a décidé que ceux-ci passeraient leurs vacances en France. Mais où, en France ? Attention ! Pas dans les vignobles du Bordelais qui appartiennent à des Japonais. Pas dans les villages du Morvan où règnent les Hollandais. Pas dans les calanques de Marseille envahies par les Africains. Pas dans les hôtels de la Cote d’Azur, propriétés d’oligarques Russes. Reste… chez moi, en Puisaye, mais être invité par un journaliste, n’est-ce pas le début de la compromission ? 

07/02/2011

Qui nommer au Quai d'Orsay ?

Drapeau-Francais.jpgLa seule bonne question, dans l’affaire Alliot-Marie, est de savoir si cette dame est en mesure de bien défendre les intérêts de la France dans le monde. Or, à l'évidence, la réponse est : non. Point barre. Le Quai d’Orsay ne s’improvise pas. Juppé, Védrine, Villepin, Barnier étaient au niveau. Contrairement à Douste-Blazy (nommé par Villepin parce qu'il ne lui faisait pas d’ombre) ou Kouchner (nommé au nom de l’ouverture parce que Védrine avait décliné le poste). Personne n’a donc remarqué que le monde globalisé d’aujourd’hui est plus compliqué qu’au temps des diligences ? Et si Sarko remplaçait Alliot-Marie par quelqu’un de compétent, tout simplement ?

06/02/2011

Le socialisme en marche

IS-logo.JPGLa gauche française n’en finit pas de reprocher à la droite ses relations coupables avec les dictateurs africains en difficulté. Elle n’a pas tort : le meilleur ami de Ben Ali ne s’appelait-il pas Philippe Seguin ? Mais c’est oublier que le PS fait partie, ce qui est logique, de l’Internationale socialiste : Pierre Mauroy est même président d’honneur, et Ségolène Royal vice-présidente, de ce distingué barnum qui compte – ou comptait – parmi ses hautes personnalités... le Tunisien Ben Ali, l’Egyptien Hosni Moubarak, l’Ivoirien Laurent Gbagbo et quelques autres grandes consciences internationales. Allons ! comme on le chante souvent dans cette enceinte, "du passé faisons table rase !"