Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2010

Le prix des otages

Otages.jpg200 jours de détention pour Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, les deux journalistes de France 3 enlevés par les talibans. Le 22 février, sur Europe 1, le général Georgelin, chef d'état-major des armées, se plaignait que ces deux irresponsables aient déjà coûté "plus de 10 millions d’euros" à l’Etat. Du coup, lundi, le Parlement a adopté une loi menaçant tous les imprudents que l’Etat français serait obligé d’aller tirer des griffes de leurs ravisseurs, de rembourser les frais… sauf, a précisé Bernard Kouchner, s’ils sont journalistes ou humanitaires ! Vous avez une carte de presse, le Quai d’Orsay vous récupère gratos, sinon, c’est dix millions d’euros. C'est-y bien cohérent, tout cela ?

16/07/2010

Punis, les journalistes !

Légion-officier.jpgRien de va plus entre les politiques et les journalistes. La preuve : pour la première fois depuis très longtemps, il n’y a quasiment aucun journaliste dans la dernière promotion de la Légion d’honneur ! On y trouve une ribambelle de pilotes d’hélicoptères de la sécurité civile, pas mal de procureurs de la République, plein de proviseur(e)s et de présidentes d'associations d'aide à l'enfance (pour respecter la parité) et même un cardinal, mais aucun présentateur de France 2, aucun éditorialiste du Monde ou de L'Express, aucun rédacteur en chef de province, rien ! (La seule promue, c’est Sophie Huet, du Figaro, mais c’est au grade d’officier, cela ne compte pas). Nom d’un petit ruban rouge, Sarko en veut-il à ce point à la profession ?

13/07/2010

Sarko, l'orge et le colza

orge.jpgL’actualité, dans mon coin, c’est l’orge. Les grosses moiss'batt' qui bloquent les petites routes, depuis quinze jours, c’est pour l’orge. Il faut bien récolter ! En plus, faut pas rigoler avec l’orge, qui permet aux brasseurs alsaciens de faire de la bière, respect ! La récolte de cette année, paraît-il, sera moyenne. Le soleil, la pluie, vous savez ce que c’est. Une petite canicule permet de limiter le développement des maladies, mais c’est aussi l’assurance que les grains seront un peu chétifs. Le blé, ce sera pareil. Ajoutez qu’il a fallu financer la directive "nitrates", au moment où les compensations européennes sont en baisse. Heureusement qu'il y a le colza… Hein ? Sarkozy ? Quoi, Sarkozy ?

12/07/2010

L'actualité en vrac

bleu-blanc-rouge.jpgBon, ce matin, tous les rédacteurs en chef sont en vacances, alors l’actualité est en vrac. Première info : Eric Woerth, qui dit qu’il est innocent, est innocent. On ne sait plus exactement de quoi, mais on comprend qu'il soit soulagé. Ensuite, l’événement historique : le président de la République va parler à la télé, aujourd’hui 12 juillet. Tous ses prédécesseurs parlaient à la télé le 14, ce qui justifie que les médias ne parlent que de cela depuis une semaine ! Enfin, le 14 juillet, justement, il n’y aura pas de pince-fesse à l’Elysée. On a économisé 730.000 euros. Et comme les rédacteurs en chef sont en vacances, personne ne pose la question : 730.000 euros pour un pince-fesse, était-ce un prix normal ?

 

09/07/2010

Bettencourt, Mitterrand, etc

mitterrand-grand.jpgAu fait, pourquoi Liliane Bettencourt est-elle si riche ? Je m’étonnais, depuis un mois, que ce versant de l’affaire soit négligé par les médias. Le Monde d’hier a comblé ce manque, ce qui n’a pas dû faire plaisir aux dirigeants du PS. Liliane est la fille d’Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, qui fut militant d’extrême droite et collabo. Elle a épousé André Bettencourt, collabo repenti, dont le meilleur ami, un certain François Mitterrand, a évité audit Schueller, par son témoignage personnel, d’être condamné en 1945. Schueller a engagé ensuite le jeune Mitterrand comme directeur de son magazine Votre Beauté. Sans Mitterrand, la fille Schueller, veuve Bettencourt, ne serait pas si riche. Pourquoi ce rappel historique ? Parce qu’il le vaut bien.

08/07/2010

Y a comme un malaise

 

carolis.jpgLe remplacement de Patrick de Carolis par Rémy Pflimlin à la tête de France-Télévisions illustre bien le malaise actuel. Ce remaniement n’y a rien d’illégal puisque le chef de l’Etat a désormais la faculté de nommer lui-même les patrons de l’audiovisuel public. Par ailleurs, Rémy Pflimlin est sûrement un bon professionnel : il connaît la maison puisqu’il a déjà dirigé France 3. Rien ne tout cela n’est scandaleux. Mais autour de moi, y compris dans ma campagne, les gens se posent une question toute bête : si, comme tout le monde le dit, Patrick de Carolis a été un bon président, responsable, innovant, honnête, tout ça, alors, sacré nom d’un petit bonhomme, pourquoi le virer ?

07/07/2010

Un scandale, un vrai

vedrine.jpgjuppe.jpgD’un côté, un lamentable maelström d’accusations sans preuves, de petites manipulations médiatiques et de mauvais théâtre parlementaire auxquels personne ne comprend plus rien. De l’autre, un vrai scandale. Lisez dans Le Monde l’article où Alain Juppé et Hubert Vedrine dénoncent l’inquiétante dégradation de l’appareil diplomatique de la France. Et le témoignage de Jean-Christophe Rufin qui, après trois ans passés en ambassade, juge que le mnistère des Affaires étrangères est "sinistré" !. Bon, je sais, Juppé, Vedrine et Rufin sont moins rigolos que l’ex-comptable et l’ex-majordome de Liliane Bettencourt. Mais je crois, franchement, que ce qu’ils disent est beaucoup plus important !

05/07/2010

Une république "irréprochable"

cigares.jpgNicolas Sarkozy a décidé que la République serait "irréprochable". Il a fait deux exemples ce week-end : Alain Joyandet et Christian Blanc. Bon, personne ne connaissait ces deux sous-ministres, personne ne savait à quoi servaient leurs portefeuilles, ce n’est pas très grave. Mais, excusez-moi, une république "irréprochable" ne devrait-elle pas reposer sur une justice équitable et sur la présomption d’innocence, y compris pour les ministres ? Rassurez-moi : on a bien enquêté, de façon contradictoire, sur le permis de construire de l’un et les cigares de l’autre ? On ne s’est quand même pas contenté des articles du Canard Enchaîné et du buzz médiatique ? Pas dans une république "irréprochable", tout de même !

 

04/07/2010

Cumul : trois fois déjà !

martine-aubry.jpgEst-ce que Martine Aubry pourrait arrêter de prendre les Français pour des neuneus ? Samedi, au Carrousel du Louvre, elle a fait adopter pour la troisième fois, "à la quasi unanimité" et en grand tralala, le magnifique mot d’ordre du non cumul des mandats. Alors que tout le monde sait qu’AUCUN des responsables socialistes cumulant un mandat de parlementaire et une grande ville ou une région n’a l’intention de lui obéir ! Plus tard, à la saint glin-glin, on verra, etc. Marre de tous ces discours creux et de ces fausses promesses qui ont deux effets : souligner l’absence complète d’autorité de Martine Aubry, ce dont on se fiche un peu ; mais surtout dévaluer gravement le discours politique dans une période où l’on aurait plutôt besoin d’un peu de vérité…

03/07/2010

Ne ratez pas le "care"

poste9[2].JPGOn se demandait ce que recouvrait la politique du "care" dont Martine Aubry entend faite son programme présidentiel. La réponse vient de Carquefou, près de Nantes, où l’on a pu voir le panneau suivant, affiché à la porte de la Poste : "Fermeture exceptionnelle pour raison de forte chaleur (pas de climatisation !!!). Merci de votre compréhension." Signé : "La Poste". Voilà une magnifique illustration du "care" socialiste, qui est une sorte de protection sociale généralisée : dès qu’il fait chaud, ou froid, ou humide, ou orageux, dès qu’on a mal au dos, ou en cas de contrariété, stop, on arrête de bosser ! Elle est pas belle, la vie ? Racontez cela à un agriculteur, à un transporteur, à un boulanger, à un pêcheur breton ou à un Chinois, je suis sûr que ça va l’amuser…

01/07/2010

Le boomerang à Ségo

segolene-royal11.jpgSégolène Royal savait, évidemment, qu’en accusant le système Sarkozy d’être "corrompu", elle s’exposait à une riposte générale assassine. Et tous les scandales de l’époque Mitterrand, fonds secrets et écoutes téléphoniques en prime, à l’époque où elle-même était ministre ? La protection de Mazarine, franchement, cela valait bien les cigares de Christian Blanc ! Et toutes les "affaires" Nucci, Emmanuelli, Cambadélis, Harlem Désir, etc, dont elle était, à l’époque, forcément solidaire ? Et Bernard Tapie ? Et Roland Dumas ? Et les tricheries internes au PS ? Et ses propres combines pour financer Désirs d’Avenir ou ses fêtes politiciennes en Poitou-Charente ? Elle veut vraiment que tout ressorte ? Pour éclabousser qui, exactement ?  

30/06/2010

Ministre, moi, jamais !

Cocarde.jpgSi Sarkozy me propose d’entrer au gouvernement en octobre, juré, je refuse. Payer mes collaborateurs au lance-pierre, utiliser le train pour aller à la Martinique et le métro pour se rendre au conseil des ministres, recevoir les membres de gouvernements étrangers au MacDo et leur servir du coca light, très peu pour moi. Et surtout, j’aurais trop peur que le Canard Enchaîné ne révèle au peuple en colère que j’ai récemment acheté une Peugeot 3008, que j’ai été invité, il y a douze ans, à accompagner un ministre à l’étranger, que ma femme a travaillé naguère chez Total, que j’ai un jour testé la mongolfière de l’institution régionale dont j’étais le dircom, et que j’ai une combine pour avoir du chablis à l’œil. Autant démissionner tout de suite.

24/06/2010

Les Bleus sont battus !

 

 

Sncf.jpgPires que les Bleus. Plus inciviques, plus suicidaires, plus honteux, plus inconscients, plus égoïstes que les footballeurs français, il y a… les cheminots français. Expliquez-moi pourquoi ils paralysent le trafic, ce jeudi, alors que leurs régimes spéciaux ne sont pas concernés par la réforme en discussion ? Pourquoi ils bloquent les TGV sinon pour gêner, punir, entraver, emmerder rageusement ceux qui essaient désespérément, dans un pays gravement malade, de bouger, de travailler, de sauver des emplois, de se rendre utiles à leurs contemporains ? Ceux qui, en plus, avec leurs impôts, continuent de financer les invraisemblables privilèges de ces messieurs de la Sncf, ce qui est un scandale bien plus grave, franchement, que le prix de la chambre de Rama Yade !

18/06/2010

La pelle du 17 juin

 

 

Ballon_foot.jpgUne débâcle, c’est toujours une débâcle. Les Allemands étaient les plus forts, surtout en attaque ; les Mexicains aussi. Les premiers, comme les seconds, étaient plus motivés que nous. La guerre avait été mal préparée ; la Coupe du monde aussi. Notamment sur le plan technique. Pourtant les Français avaient été vainqueurs en 1918 ; comme en 1998. Mais ils avaient manqué de détermination face à l’adversaire, en 1938, à Munich ; comme en 2006, toujours en Allemagne. Puis la France, au lieu de se relever, comme l’y invitait tel ou telle personnalité peu écoutée, avait sombré dans ses vieux démons : la division et la dérision. Avant que Roselyne Bachelot ne fasse don de sa personne à l’équipe de France. En vain. Cela va être dur d’expliquer que la France a perdu une bataille mais qu’elle n’a pas perdu la guerre…  

 

15/06/2010

Qu'est-ce qu'un riche ?

A partir de quel niveau de revenu fait-on partie des "riches" ? Selon l’Insee, un "haut revenu", en France, se situe entre 35 600 et 84 500 euros par an (ce qui correspond à 9 % de la population). Ce qui pose déjà une question républicaine : est-il bien normal que 100 % des élus de la nation fassent partie des riches ? Passons. Selon une enquête du Credoc, les Français estiment qu’on est riche à partir d’un revenu individuel de 4 660 euros par mois (soit 3 % de la population). Cela correspond à ce qu’avaient déclaré naguère François Hollande et Martine Aubry, laquelle avait ajouté qu’au-delà d’une telle somme, il fallait s’interroger sur la légitimité de son revenu. Réponses idéologiques, réponses démagogiques ! Moi, je vais vous dire ce que c'est qu'un riche : c'est simple, c'est un type qui gagne plus que moi.

 

14/06/2010

Autre réforme, autre entourloupe

 

Voilà encore une entourloupe ahurissante. La fusion des conseillers régionaux et généraux en "conseillers territoriaux" uniques à partir de 2014 visait notamment à réduire le nombre des élus locaux de 6.000 à 3.000. Mais voilà que les députés, le 8 juin, ont décidé que les conseillers territoriaux, finalement, siégeraient tous au niveau départemental et au niveau régional. Cet amendement subreptice change tout. En Bourgogne, par exemple, cela fera passer le nombre des élus régionaux de 57 à... 135 ! Ce qui coûtera beaucoup plus cher au contribuable : en indemnités d'élus, en gestion administrative, en formation, en personnels, etc, Il faudra même construire de nouveaux "hôtels de Région" plus spacieux que les bâtiments actuels. Une belle gabegie en perspective. De Gaulle, reviens, ils sont devenus fous !

 

13/06/2010

Retraites : l'entourloupe

logo_ter.jpgOn a le droit de s’étonner : en pleine réforme des retraites, les cheminots ne sont pas en grève ! C’est que la réforme en cours ne concerne pas leur régime très spécial. Evidemment, ni le gouvernement ni les syndicats n’ont intérêt à le crier sur les toits. De même que personne ne m’a prévenu, moi, électeur bourguignon, que mes impôts régionaux servent dorénavant à… payer une partie de la retraite des cheminots bourguignons, au prétexte que le conseil régional s’occupe des TER ! Ledit conseil régional verse donc 2 millions d’euros en 2010 (5 millions l’an prochain) pour que les 7 000 agents de la SNCF de ma région conservent leurs régimes spéciaux de retraite. Sur mes impôts à moi. Il n'y aurait pas comme une entourloupe, là ?

12/06/2010

Ils quittent le PCF !

Faucille-Marteau.jpgA quelques jours du XXVème Congrès du PCF, 200 personnalités viennent de le quitter en claquant la porte, dont plusieurs députés (Braouezec, Asensi, Fraysse) et quelques vieux piliers du Parti (Sève, Zarka, Martelli). Voici que ces 200 responsables ont soudain réalisé qu’ils avaient collectivement soutenu, pendant toute leur vie, un des régimes les plus odieux et les plus assassins de l’histoire. Ils n’auront donc plus à justifier la dictature du prolétariat, le goulag, la famine volontaire en Ukraine, le pacte Hitler-Staline, le Mur de Berlin, les hôpitaux psychiatriques, l’exil de Sakharov et de Soljenitsyne, les SS-20 pointées sur l’Europe de l’Est, et tout cet héritage qui a nourri leur engagement militant au service des Thorez, Castro, Brejnev, Marchais et autres Ceausescu. Alors, camarades, soulagés ? 

11/06/2010

La République des prébendes

Boutin.jpg Ce qui ressort de l’affaire Boutin est dévastateur pour la République. Ainsi on peut "calmer" un ministre débarqué du gouvernement en lui offrant un salaire de 12.000 euros brut par mois, un local, des collaborateurs et une voiture de fonction, en échange d’un "rapport" sur la mondialisation que pourrait réaliser n’importe quel think-thank, n’importe quelle université, sans parler du Conseil économique et social, de tel ou tel ministère concerné, de la Commission européenne, que sais-je ! Et comment ne pas s’énerver, en pleine crise économique, quand le bénéficiaire de ces prébendes – qu’il s’appelle Boutin, Lang, Rocard, etc – touche déjà une retraite de parlementaire absolument exorbitante par rapport au commun des mortels !

 

10/06/2010

Martine Aubry n'existe pas

LOGO-PS.jpgMartine Aubry n’existe pas. C’est une vitrine parisienne, un leurre pour occuper les journalistes. Il y a bien, rue de Solferino, à Paris, un hôtel particulier où s’agite une tripotée de parasites appelée "PS" dont le chef est, paraît-il, la maire de Lille. Mais le vrai PS, en réalité, c’est ce club très fermé et très puissant de notables provinciaux – bien réels, eux – qui multiplient les bras d’honneur vis-à-vis de la "direction" (sic) de leur parti. Voyez l’interdiction du cumul des mandats, qui était la proposition phare de Martine Aubry au congrès de La Rochelle le 1er septembre 2009 et qui fut validée par 71 % des militants dudit PS le 1er octobre de la même année : le sujet fait hurler de rire, dans les régions et les départements, tous les vrais dirigeants du PS ! A chaudes larmes !