Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2013

Nous sommes espionnés !

 J-Bond.jpgLes deux infos sont de cette semaine. La première a suscité l’indignation : l’agence de renseignements NSA (National Security Agency) passerait son temps à écouter et décrypter vos moindres échanges sur vos ordinateurs et vos iPhones (pour lutter contre le terrorisme). Quelle honte, ces diplomates américains ! La seconde info a provoqué un cocorico géant : l’entreprise française Criteo est entrée au Nasdaq, rivalisant avec les géants du Web. Elle est passée maître dans l’art d’écouter et décrypter vos moindres échanges sur vos ordinateurs et vos iPhones (pour vous imposer de la publicité ciblée). Quel talent, ces ingénieurs français !  

17:49 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : espionnage, nsa, ordinateur |  Facebook | | Lien permanent

17/05/2013

Quand la SNCF fait l'article

 le-mans.jpgEn rentrant de Pornichet en train, hier, je suis passé par la ville de Le Mans. Oui, de Le Mans. C’est ainsi que sont enregistrées toutes les annonces de la Sncf : "Notre TGV arrive en gare de Le Mans". Pour être complet, ce train était parti de la gare de Le Croisic. L’ordinateur vocal ne décline pas les noms propres ! La grammaire numérique est ainsi, qui vitrifie les articles définis. Heureusement que la Sncf ne glisse pas de publicité dans ses annonces, elle vanterait les mérites des "rillettes de Le Mans" et inviterait à venir assister aux "24 heures de Le Mans". Avouez que ce serait une façon originale de faire l'article.

10:43 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : le mans, ordinateur, article, sncf |  Facebook | | Lien permanent

18/12/2010

Le martien du TGV

ordinateur-portable.jpgRetour de Nantes. Au départ du TGV, chaque voyageur sort un ordinateur d’une sacoche, y branche des boîtiers, des clés USB, des souris, des fils divers, etc. Comme moi quand j’étais grand reporter à l’Express, au début des années 1990, et que j’ouvrais mon Toshiba pour écrire mes articles dans le train. Sauf qu’à l’époque, je passais pour un martien. Vingt ans après, je continue de passer pour un martien : je fus le seul, dans ce wagon, à ouvrir lentement un livre, un vieux bouquin avec des pages cornées, des gribouillis au crayon sur certaines pages, une tranche cassée et une couverture plus très neuve. Les regards qu’ils m’ont lancés, tous, je vous dis pas !