Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2017

Les usagers ? Quels usagers ?

photo-d-illustration-le-progres-1492882213.jpgRetour dans l’Yonne, hier soir, après un dîner à Paris. L'autoroute A6 est coupée au bout de dix kilomètres, direction Bordeaux obligatoire. Aucun panneau. La file automobile s’éparpille du côté de Palaiseau, Champlan, Longjumeau. Direction Versailles, Paris. Demi-tour vers Orly. Puis Evry, à tâtons, de rond-points anonymes en carrefours mal éclairés. Le GPS s’affole. Tous les panneaux "A6" mènent à des barrages ! Entre Grigny et Viry-Chatillon, des milliers de conducteurs fulminent, hagards et désespérés. Entre Evry et Melun, coup de chance, un panneau "A5" m’a permis de rentrer par Sens, très tard dans la nuit. Certains automobilistes y sont encore. Jurant qu’à la prochaine occasion, ils voteront FN.

14/09/2016

Les vrais problèmes des petites gens

formulaire.jpgParmi les innombrables promesses des innombrables candidats aux présidentielles, je n’ai pas vu la moindre réponse au désarroi de millions de nos compatriotes qui, de plus en plus, reçoivent des formulaires administratifs de mauvaise qualité, où les petites lignes sont rigoureusement illisibles, où les injonctions sont si mal rédigées qu’on n’y comprend rien, où les abréviations informatiques sont de vrais hiéroglyphes, où des numéros étranges à dix ou quinze chiffres sont inexpliqués ! Est-ce si complexe d'obliger les responsables, sous peine d'amende, à relire cette profusion de courriers qui déroutent le contribuable et terrorisent les personnes âgées ? Mais qui se soucie, dans cette folle course au pouvoir, de la vraie vie des vraies gens ?

16/11/2007

Des privilèges ? Quels privilèges ?

05c6b492b36a212450b18f74875ccba8.jpg"Nous faisons un travail pénible, nous n’avons pas de privilèges" : les syndicalistes cheminots, visiblement, ont du mal à convaincre ! L’explorateur Jean-Louis Etienne s’étonnait hier, sur le plateau de Frédéric Taddéi, que les voitures de 1ère, dans le TGV, soient surtout occupées par des cheminots en mission, en déplacement syndical ou en RTT. Tous les usagers du train le savent bien. Tiens, je vais vous faire un aveu : moi-même, à une époque de ma vie, j’étais l’amant d’une cheminote : eh bien je voyageais gratuitement en 1ère, comme toute sa famille (carte ci-dessus). Et je vous jure que c’était pénible… d’entendre pendant tout le trajet les conversations des cheminots en vadrouille !
On n’écoute pas assez les explorateurs.

06/01/2007

Indignation électrique

Non loin de chez moi, dans l’Yonne, à la lisière de la forêt d’Othe, Monique et Pierre Nicaise n’ont pas l’électricité. Leur maison étant à 1.900 mètres du réseau EDF sur une autre commune que la leur, ils s’éclairent à la bougie et se chauffent au bois. Depuis 30 ans.
Il y a 10 ans, raconte mon journal local, ils ont demandé un devis à EDF. Réponse : 500.000 F, à payer par le consommateur ! Nouveau devis, plus récent : 50.000 euros, sans les travaux ! Les Nicaise ont renoncé, évidemment.
A propos, EDF vient de franchir la barre des 100 milliards d’euros de capitalisation boursière (+72,61 % en un an), engrangeant 5 milliards d’euros de profits en 2006.
Je rappelle qu’EDF, pour 87 % du capital, c’est l’Etat. Et l’Etat, c’est moi. Et moi, j’ai honte.

12/12/2006

Attention au départ !

Il y a une activité ferroviaire que les grèves de train n’interrompent pas, ce sont les sympathiques articles célébrant presque quotidiennement, dans la presse locale, les départs en retraite des agents de la SNCF. En général, 60 lignes et une photo, laquelle montre, en pleine force de l’âge, parfois avec de jeunes enfants sur les bras, un jovial "contrôleur technique infrastructure mouvement" ou une charmante "chef de bord moniteur principal" qui déclare, la larme à l’oeil, qu’il ou elle va désormais s’adonner "au vélo, au bricolage, au jardinage, et à sa petite famille". Ils ont 50, 53, 55 ans. Tous, sans exception, ont moins de 60 ans.
Tant mieux pour eux. Sauf que la SNCF ne pouvant suffire à financer les "régimes spéciaux" de ses 298.000 retraités, l’Etat lui verse pour cela 2,7 milliards d’euros par an. Et que l’Etat, c’est moi.

21/10/2006

Inquiétudes à La Poste

Avis de grève pour le 13 novembre à La Poste. Les syndicats de postiers redoutent la concurrence internationale à laquelle ils seront confrontés à partir de 2009.
Ils ont raison d’avoir peur. Dans mon chef-lieu de canton, dans l’Yonne, on a refait à neuf le bureau de poste. Etudes, réunions, financement, travaux, inauguration... Surprise ! Là où il y avait deux guichets, il n’y en a plus qu’un. La queue est donc deux fois plus longue. Et comme on a conséquemment réduit de moitié la superficie du hall d’attente (ben tiens, camarade, puisqu’il n’y a plus qu’un guichet !), on fait désormais la queue dans la rue. Tout le monde râle, mais que faire ?
Evidemment, si les postiers allemands ont pour stratégie commerciale de faire passer la satisfaction du public avant le confort des personnels, les nôtres ont des raisons de s’inquiéter…

04/08/2006

Y a pas marqué La Poste !

Lu dans mon journal local, hier, le coup de gueule d’une sympathique mamie de 85 ans à propos des campagnes diffusées sur les ondes pour inciter les vieux à s’hydrater pendant la canicule. Inutile et incongru, explique la vieille dame : si l’on veut aider les personnes âgées pendant l’été, qu’on commence par obliger les postiers à faire leur boulot ! Illustration : pour payer le peintre qui a repeint sa chambre, la dame ne peut plus demander au facteur de lui apporter l'argent à domicile. Si la somme excède 150 euros, il faut s'adresser désormais, pour d’obscures raisons syndicales, au "conseiller financier" de La Poste. Mais celui-ci est parti en vacances. Sauf à se rendre au chef lieu en voiture pour vider elle-même son CCP au risque de sa vie, la vieille dame ne peut pas régler son artisan. A moins de payer sa femme de ménage pour aller retirer en son nom l’argent dont elle a besoin !
A la place des campagnes de communication pour inciter les vieux à boire de l’eau, on ne pourrait pas exiger de La Poste qu’elle leur apporte du liquide ?

25/07/2006

La SNCF communique

A chaque fois que j’emmène mon fils à la gare la plus proche de mon domicile bourguignon, j’ai envie de conseiller à la nouvelle patronne de la Sncf, Anne-Marie Idrac, de se rendre incognito dans ma province pour y prendre des trains pourris, sans clim, aux horaires élastiques, dans des gares désertes où un guichetier revêche vous explique qu’il n’a pas d’information sur le retard du prochain train, vu qu’il n’a pas de téléphone portable !medium_Gare-1.jpg
Avec les millions d'euros qu'ont coûtés le nouveau logo de la Sncf (totalement inutile), la campagne télé où la Sncf explique qu’elle a des "idées d’avance" (surréaliste), sans oublier l’actuelle pub radio où Fabrice Luchini conseille de prendre la première classe à ceux qui se préoccupent de leur "bien-être" (un comble), combien aurait-on pu remplacer de vieux autorails poussifs ? Combien de téléphones portables aurait-on pu enfin payer à leurs conducteurs afin que les usagers soient informés de leurs retards ?