Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2016

Un amateurisme surdimensionné

NOTRE-DAME-DES-LANDES.jpgCe n'est pas possible, ils le font exprès ! Ce mardi, le gouvernement a rendu public un rapport d'experts qualifiant le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes de "surdimensionné". Le même jour, le même gouvernement a annoncé que le référendum local sur ce projet aura lieu le 26 juin. A-t-on jamais vu un tel n'importe quoi politique ? Personne ne comprend plus rien à ce scandale (une telle zone échappant si longtemps aux lois de la République, cela s'appelle un scandale). La seule chose qui suscite un accord général, c'est qu'Ayrault, Valls, Royal et tous ceux qui ont géré ce dossier sous l'autorité de François Hollande sont vraiment des amateurs !

 

15/03/2016

Pédophilie : l'imprudence de Manuel Valls

Valls.jpgImprudent, Manuel Valls ! Outre qu’en intervenant brutalement dans une affaire judiciaire opposant des anciens scouts à un cardinal, il viole manifestement le principe de laïcité, le Premier ministre prend le risque d’être interpellé sur la gestion des crimes pédophiles dans l’Education nationale, ce qui pourrait faire beaucoup de bruit ! On lui conseillera de consulter le rapport secret réalisé sur le sujet en 1997 par l'Inspection générale de l'Education nationale à la demande de la ministre déléguée à l’Enseignement scolaire de l’époque. S'il veut retrouver (et diffuser) ce rapport explosif, il n'aura pas de mal à le faire : la ministre en question s’appelait Ségolène Royal.

16/11/2014

Hollande candidat en 2017 ?

Fab-aubr-Royal.jpgTrois citations dédiées à Bernard Cazeneuve et François Rebsamen, qui souhaitent donc que François Hollande se représente en 2017 : "Le point faible de François Hollande, c’est l’inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en 30 ans de vie politique ?" (Ségolène Royal, Le Figaro, 8 septembre 2011). "Il n’a aucune épine dorsale, il manque de caractère !" (Martine Aubry, Nouvel Obs, 30 juin 2011). "Franchement, vous imaginez Hollande président de la République ? On rêve !" (Laurent Fabius, Sud-Ouest, 18 avril 2011). Cazeneuve et Rebsamen sont-ils vraiment sûrs que ces grandes voix de gauche, après deux ans et demi de mandat, ont changé d’avis ?

22:06 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, fabius, rebsamen, 2017, royal |  Facebook | | Lien permanent

27/12/2012

Ceux qui nous insupportent

 Copé-Royal.jpgVoilà enfin, paru dans VSD, un sondage intéressant : les personnalités qui "agacent" le plus les Français. En tête, trois politiques : Copé (81 %), suivi de Morano (68 %) et Royal (63 %). Dati, DSK et Duflot les suivent de près. Trierweiler, Pulvar et BHL figurent aussi au palmarès. Je passe sur Castaldi (pour la télé) et le trio Riberi-Anelka-Bensema (pour le sport), dont on se contrefiche. Rien de surprenant, en réalité. Ce qui serait surprenant, c’est que ces personnes insupportables tirent les conséquences de ce sondage. Inutile de vous dire qu’il n’en sera rien. Au contraire : être "agaçant", aujourd’hui, c’est le meilleur moyen d’être invité à la télé !

11:11 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : copé, vsd, royal, trierweiler, sondage |  Facebook | | Lien permanent

03/10/2012

Amour, gloire et beauté (suite)

 Val-Holl.jpgValérie a le blues. D’abord, la "première dame" a dû renoncer, par prudence, à faire de la télé sur D8 ; ensuite elle a lu, comme nous, que 67 % des Français avaient une mauvaise opinion d’elle – ce qui, évidemment, n’arrange pas ses affaires avec François. Pourtant celui-ci, pour éviter d’en rajouter, a soigneusement évité tout contact avec la rusée Ségolène à New York, la ville de tous les dangers ! Pendant ce temps-là, Nicolas, qui coule des jours heureux avec Carla, est rassuré : sa turbulente amie Rachida a levé un doute en révélant qu’aucun des frères Sarkozy n’était le père de la petite Zohra…

23/06/2012

Le César du culot politicien

 duflot.jpgA qui attribuer, en cette fin de saison électorale, le César du culot politicien ? A Ségolène Royal ou à Cécile Duflot ? La première joue les stars à qui tout est dû, alors qu’elle a tout perdu : la présidentielle de 2007, la "primaire" à gauche, la direction du PS, la législative de La Rochelle et, du coup, la présidence de l’Assemblée Nationale à laquelle elle prétendait : elle a imposé 3 ministres à Hollande et se prend encore pour Jeanne d'Arc ! Quant à la jeune Duflot, sans expérience ni charisme, à la tête d’une secte de 7.500 militants ringards et divisés qui a fait 2 % et des brouettes aux présidentielles, elle a tout gagné : elle est députée à vie, ministre à part entière, et postule déjà pour la mairie de Paris ! Epoustouflant, non ?

 

10:01 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : duflot, royal, culot, césar |  Facebook | | Lien permanent

18/06/2012

Un peu de... changement !

 ségo.jpgLes médias les regrettent déjà : Ségolène Royal, Claude Guéant, François Bayrou, Nadine Morano, Rama Yade, Jack Lang, Michèle Alliot-Marie, Eric Raoult, Renaud Muselier et quelques autres, renvoyés à leurs chères études, ou à une retraite bien tardive, par le suffrage universel. Or le peuple, vous, moi, mon cousin, ma voisine, on s’en fiche un peu : dix, vingt, trente ans qu’on les entend ! La visibilité médiatique n’est pas un acquis, un dû, un privilège ! Place aux autres, aux jeunes, aux nouveaux talents ! Et, surtout, après plus d’un an de matraquage politicien, du matin au soir, sur les écrans et sur les ondes, place aux autres sujets, aux vrais gens, au reste du monde ! De l’air !

14/06/2012

L'adieu au Fouquet's

fouquets.jpgLe plus rigolo, depuis 36 heures, c’est la gêne de tous les commentateurs politiques qui avaient tellement glosé sur le rendez-vous au Fouquet’s d’un Sarkozy incapable d’admettre, ce soir-là, que sa future ex-femme Cécilia ne viendrait pas le rejoindre après sa victoire. Ceux-là juraient que Hollande ne mélangerait jamais, lui, la vie publique et la vie privée ! La première conséquence du tweet de Valérie Trierweiler, c’est qu’aucun porte-parole du PS n’évoquera plus jamais la mythique soirée au Fouquet’s, définitivement supplantée par la farce de La Rochelle ! Ce sont les mêmes commentateurs, d’ailleurs, qui juraient que le président Hollande n’interviendrait jamais, contrairement à ce malotrus de Sarkozy, dans le débat électoral : bingo !

19/05/2012

Une pensée pour les exclus

 aubry.jpgUne pensée pour ceux qui ont vu partir le train du changement… et qui sont restés sur le quai : Bertrand Delanoë, qui va bientôt quitter la mairie de Paris sans filet, Gros-Jean comme devant ; François Rebsamen, qui a fait hurler de rire toute la Bourgogne en affirmant qu’il avait "choisi Dijon" ; Eva Joly, dont les Verts, comblés, se contrefichent en espérant que Hollande lui trouvera un jour un hochet ; Jean-Michel Baylet, qui a déclenché une levée de fourches quand son nom fut annoncé à l’Agriculture ; Martine Aubry, humiliée, furibarde et méchante, qui va forcément se venger ; et Ségolène Royal, dont mon petit doigt me dit, en plus, qu’elle n’est pas encore installée au "perchoir" !


07:19 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : aubry, rebsamen, royal, delanoe |  Facebook | | Lien permanent

09/09/2011

Petits meurtres entre amis

candidatsPS.jpgC’est le côté rigolo des primaires : quand ça chauffe au PS, la droite n’a qu’à engranger quelques petites phrases assassines qu’elle ressortira en 2012. Ainsi Ségolène a fait fort, mardi, dans le Figaro, en expliquant que la Corrèze, le département de François Hollande, était le plus endetté de France, et que son ex, parole d’expert, n’avait jamais rien fichu de sa vie : "Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il aurait réalisée en trente ans de vie politique ? Une seule ?" Voilà qui vient utilement compléter la phrase de Fabius à Sud-Ouest, en avril dernier : "Franchement, vous imaginez Hollande président de la République ? On rêve !" Pas mal, pas mal…

30/11/2010

Pour une surprise !...

segolene-royal.jpgPour une surprise, c’est une surprise ! C’était la Une des JT d’hier, c’est en Une des quotidiens ce matin. Les journalistes sont décoiffés, bouleversés par une nouvelle aussi sidérante. Si vous n’avez pas écouté les infos depuis hier, tenez-vous bien : Ségolène Royal est candidate à la présidence de la République ! Si ! Il faut reconnaître que personne ne s’y attendait. Martine Aubry, François Hollande et les 10 ou 12 autres dirigeants du PS candidats à la candidature pensaient tous, évidemment, bien sûr, qu’après avoir frôlé l’élection en 2007, Ségolène, à son âge, allait se ranger des voitures et se mettre au tricot, pépère, en Poitou-Charentes ! 

 

19/10/2010

La tentation de Venise

danieli-hotel-venice.jpg Quand j’ai entendu Guy Carlier, ce matin, sur Europe 1, décrypter la "réponse de Ségolène" à François Hollande, j’ai cru qu’il blaguait. Mais non. Au lieu de défiler samedi avec les cheminots et les lycéens de sa région, Ségo était bien à Venise, à l'hôtel Danieli, avec son nouveau compagnon ! Une semaine après que son ex, dans Gala, eut présenté la nouvelle "femme de sa vie", sur fond de manifs anti-Sarko (voir mon blog du 17) ! Et, plus grave, après avoir appelé les lycéens à descendre dans la rue : les parents d'élèves apprécieront. En voilà deux qui, à l’évidence, ont disjoncté. Le bling-bling de gauche, c'est encore moins supportable que le bling-bling de droite. Tiens, au fait, il était où, DSK, ce week-end ? Je me gondole...

12/07/2009

Censure à La Rochelle

 

 

Sego-Cali.jpgQuand un insupportable donneur de leçons s’en prend une, c’est toujours jubilatoire. Le militant socialiste Cali, ci-devant chanteur de variétés, a hurlé en apprenant qu'un obscur rappeur de ses amis, Orelsan, avait été censuré aux Francofolies de La Rochelle. Le fondateur, Jean-Louis Foulquier, a dû expliquer à Cali que la présidente de la Région, Ségolène Royal, avait menacé de retirer sa subvention si le dénommé Orelsan n’était pas viré du programme ! On appréciera la tolérance de la dame, son ouverture et sa façon d’exercer la "démocratie participative". Et on aura une pensée pour Cali, qui est tombé de haut…

20/04/2009

Pardon !

Je demande solennellement pardon à la terre entière pour toutes les demandes de pardon demandant pardon au nom des demandeurs de pardon : Jack Lang demandant pardon pour Segolène Royal demandant pardon à Zapatero, Philippe de Villiers demandant pardon pour la demande de pardon de Ségolène Royal aux Africains. Enfin, globalement, je demande pardon pour Ségolène Royal, pour ceux qui la critiquent, pour ceux qui la louent, et pour ceux qui demandent pardon pour elle. Le monde politico-médiatique ressemble de plus en plus à une cour de maternelle où l’on joue qui aux billes, qui à la corde à sauter, qui à colin-maillard. Comme dans les aventures du petit Nicolas – oh pardon !

17/11/2008

Pauvre Hollande !

sego-et-francois.jpgFrançois Hollande était pourtant bien parti. Quel duo il formait, avec Ségolène ! Elle crevant l'écran, lui aux manettes du parti, ils étaient parfaitement capables, en 2006, d’imposer leurs vues au PS : elle entrait à l’Elysée en 2007, lui-même devenait premier ministre avant de la remplacer à la tête de l’Etat cinq ans plus tard. Un plan formidable ! Jamais un couple n’avait eu une pareille opportunité depuis Juan et Evita Peron en Argentine. Au lieu de cela, il s’est coupé de la mère de ses enfants, il a fait une terne carrière d’apparatchik, il n’a jamais été ministre, et voilà qu’il assiste, défait, à la liquéfaction du parti qu’il a dirigé pendant plus de dix ans, sous les coups de boutoir de son ex ! Moralité : quand on trompe sa femme, en politique, vaut mieux pas qu’elle l’apprenne.

09/11/2008

Royal, comme Mitterrand

Delanoë écrabouillé. Hollande ridiculisé. Aubry dans les choux. Mélenchon hors course. Et Ségolène Royal en position d’être candidate aux prochaines présidentielles ! Le PS aura donc passé plus d’un an, loin de la crise mondiale et de l’élection américaine, à s’autodétruire. Un vrai désastre. Et les médias de tirer à gogo sur l’ambulance ! Et la droite de s’esclaffer bruyamment ! Moi, je ne tire ni ne m’esclaffe. Royal alliée à Hamon, comme on peut le prévoir, c’est exactement le scénario d’Epinay, lorsque Mitterrand s’alliait in extremis à Chevènement. Royal n’est pas Mitterrand, certes, mais elle a retenu ses leçons. Et compte bien bénéficier en 2012 des inévitables divisions de la droite… exactement comme Mitterrand en 1981 !

05/07/2008

Le couac de Segolène

On ne tire pas sur une ambulance, d’accord, ce n’est pas bien, mais enfin, quand même, le couac de Ségo est époustouflant ! Au moment où, dans ce monde de brutes, une jeune femme politique sortie de l’enfer resplendit de clarté et de dignité sur tous les écrans de télé et dans le cœur de millions de Français, gauche et droite exceptionnellement confondus, voilà qu’une autre madone télévisuelle, candidate à diriger la nation, grogne misérablement dans son coin que son rival de l’an dernier, Sarko, n’est pour rien dans cette affaire, nananère et scrongneugneu. Manque d’élégance, d’abord. Manque de sens politique, ensuite. Manque de grandeur, surtout. Or, pour incarner un pays, une nation, un idéal, une espérance, il faut de la grandeur. Voyez Ingrid.

27/05/2008

Socialisme OU libéralisme

La grande bagarre entre Royal et Delanoë, sur le fond, s’annonce sportive. Car ils ont raison tous les deux, les futurs candidats PS à l’Elysée, tout en étant rigoureusement irréconciliables : "Les socialistes des années 2010, dit le maire de Paris, doivent être les combattants de la liberté et de l'extension des droits des citoyens, c'est cela le libéralisme politique". Voilà qui est aussi fondé que souhaitable. "Ma conviction, rétorque Segolène, c'est qu'au XXIe siècle, être libéral et socialiste, c'est totalement incompatible". Ce qui est, au regard de l’Histoire, parfaitement exact : le libéralisme et le socialisme sont, depuis l'origine, antinomiques. Alors, libéralisme ou pas libéralisme ? Je pose une question toute bête : c’est peut-être le mot socialisme qui coince ?

29/03/2008

Des animaux encore inconnus

Le Monde du week-end présente, en page 14, la nouvelle attraction du Futuroscope de Poitiers, qui met en scène, dans 200 millions d’années, sur une terre devenue sans hommes, des animaux sauvages encore inconnus tels que les scientifiques peuvent les imaginer : l’oisson, la pieuvre-singe, le tortunosaure, le caracoureur, etc. C’est drôle, c’est instructif. Mais c’est incomplet : il faudrait y rajouter au moins trois animaux à la fois mutants et indestructibles : le sarkophibe, sorte de vertébré marin véloce et résistant à tout, le requin royal, un prédateur carnassier de sexe féminin et au sourire impassible, le mérou-bayrou des grands fonds, un poisson gonflé qui ne voit jamais la lumière du jour…

28/12/2007

Petites perles

En cette période de fêtes, personne ne s’intéresse aux petites phrases prononcées ici ou là par les dirigeants politiques. Sachez, si c'est votre cas, quelles furent les deux plus belles de cette fin d’année :
D’abord, c’est François Bayrou qui, dans Le Figaro, a violemment attaqué le discours du Latran de Sarkozy, l’accusant de ressusciter "l’opium du peuple que dénonçait Karl Marx". Pour un chrétien, bravo, c'est géant.
Ensuite, c’est Ségolène Royal, à qui les journalistes de La Croix parlent de Delanoë comme d’un rival, et qui réplique : "Je n’ai pas de rivaux, c’est moi qui ai été candidate à l’élection présidentielle !" Magnifique, non ?
Perdre une présidentielle, ça laisse des traces...