Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2012

Une pensée pour les exclus

 aubry.jpgUne pensée pour ceux qui ont vu partir le train du changement… et qui sont restés sur le quai : Bertrand Delanoë, qui va bientôt quitter la mairie de Paris sans filet, Gros-Jean comme devant ; François Rebsamen, qui a fait hurler de rire toute la Bourgogne en affirmant qu’il avait "choisi Dijon" ; Eva Joly, dont les Verts, comblés, se contrefichent en espérant que Hollande lui trouvera un jour un hochet ; Jean-Michel Baylet, qui a déclenché une levée de fourches quand son nom fut annoncé à l’Agriculture ; Martine Aubry, humiliée, furibarde et méchante, qui va forcément se venger ; et Ségolène Royal, dont mon petit doigt me dit, en plus, qu’elle n’est pas encore installée au "perchoir" !


07:19 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : aubry, rebsamen, royal, delanoe |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Normalement , pour ces camarades ,il devrait y avoir session de rattrapage après le renouvellement de l’Assemblée nationale vers le 20 juin ou train supplémentaire ,comme on pourra l’entendre.
Personnellement j’ai trouvé que 34 ministres pour un gouvernement dirigé par un socialiste c’était peu, et que ce gouvernement avait été très vite formé.
Pour Ségolène Royal ,sa non-entrée au gouvernement découlait de la promesse de notre bien aimé président de ne jamais nommer une « personne ayant été jugée et condamnée » (cf/ note Paroles,paroles,paroles ci-dessous en date du 16 mai ) ,puisque l’intéressée avait été contrainte le 10 avril 2008 par la cour d’appel de Rennes confortée elle -même le 8 avril 2009 par la Cour de cassation à payer un peu mieux deux ex- collaboratrices.

Écrit par : dab | 19/05/2012

Un vrai vaudeville que cette mise en route de la nouvelle République, relan del'Ancien Régime. Heureux de saluer les nouveaux Seigneurs du Régime :
Sa Majesté François, Tartarin de Tulle, Prince de Hollande,
Madame Valérie Massonneau, Duchesse de Trierweiler, la courtisane favorite,
Sire Fabius de Rouen, dit le Gênois, grand argentier,
Le Vicomte Ayrault de la Jac,
Mais, quelle tristesse pour les oublié(e)s :
Son Altesse Royal, Princesse de Deufoycocue,
Madame Martine, Marquise Aubry des Flandres.
C'est à mourir de rire... ou pleurer de rage.

Écrit par : René Didier | 19/05/2012

Les commentaires sont fermés.