Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2016

Pédophilie : l'imprudence de Manuel Valls

Valls.jpgImprudent, Manuel Valls ! Outre qu’en intervenant brutalement dans une affaire judiciaire opposant des anciens scouts à un cardinal, il viole manifestement le principe de laïcité, le Premier ministre prend le risque d’être interpellé sur la gestion des crimes pédophiles dans l’Education nationale, ce qui pourrait faire beaucoup de bruit ! On lui conseillera de consulter le rapport secret réalisé sur le sujet en 1997 par l'Inspection générale de l'Education nationale à la demande de la ministre déléguée à l’Enseignement scolaire de l’époque. S'il veut retrouver (et diffuser) ce rapport explosif, il n'aura pas de mal à le faire : la ministre en question s’appelait Ségolène Royal.

19/09/2010

Lang, Bayrou et Jospin inculpés ?

segolene_royal.jpgEt si les révélations sur la pédophilie ne faisaient que commencer ? Et si les médias, après avoir étrillé l’Eglise catholique, s’en prenaient à l’Education nationale ? Les 6 et 11 août, Libération révélait le contenu du terrifiant rapport de l’Inspection générale (Igaen) sur la "culture de l’étouffement" qui a sévi dans l’enseignement jusqu’à une circulaire drastique de 1997 et une loi de 1998  signées… Ségolène Royal, ministre de l’Enseignement scolaire. Auparavant, une omerta criminelle régnait dans les écoles de la République. Pourquoi les médias n’ont-ils pas rebondi sur cette info ? Est-ce parce qu’une enquête sur le sujet aboutirait à l’inculpation des 3 derniers ministres à avoir couvert ces pratiques : Jack Lang, François Bayrou et Lionel Jospin ?