Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2019

C'est compliqué, la justice...

pédophilie,droit,Polanski,Cohn-Bendit,LibéSur le sujet de la pédophilie, relancé par l’affaire Polanski, l’émotion et l’indignation sont légitimes, naturellement, mais elles occultent souvent le droit. Notamment l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de 1948 : "Nul ne sera condamné pour des actes qui, au moment où ils ont été commis, ne constituaient pas un acte délictueux". Or, dans l’Eglise, à l'école, dans le sport ou le cinéma, 90 % des abus dont on parle ont été commis à l’époque où la pédophilie était librement prônée par nombre d’intellectuels, de Daniel Cohn-Bendit à Gabriel Matzneff, sans parler du journal Libération qui avait ouvert ses colonnes au FLIP (Front de libération des Pédophiles). C'est compliqué, la justice...

17/11/2019

Et la présomption d'innocence ?

censure,Polanski,droit,démocratieJ’irai évidemment voir le "J’accuse" de Roman Polanski. D’abord parce que c’est une œuvre, signée par un grand artiste. Ensuite parce la nouvelle affaire Polanski me met mal à l’aise, tant elle piétine un des principes fondamentaux de notre droit, la présomption d’innocence : "Tout homme est présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable" (art. 9 de la Déclaration des droits de 1789). Polanski est accusé ? Il est forcément coupable ! Je suis surpris qu’aucune chaîne de télé n’ait eu le courage, depuis l'affaire MeToo, de rediffuser le magnifique film de Cayatte, Les risques du métier (1967), avec Jacques Brel dans le rôle de l’instituteur accusé d’avoir violé une de ses élèves. Un oubli, sûrement.

05/05/2010

Deux poids, deux mesures

Je suis frappé de l’injustice sauvage avec laquelle certains médias lynchent ou absolvent. Un journal comme Libé peut-il consacrer toute sa Une à la défense de Polanski, accusé d’avoir naguère violé une fillette de 13 ans, après avoir exigé la démission du pape à cause de prêtres soupçonnés, également aux Etats-Unis, et à la même époque, d’avoir abusé de mineurs ? C’est le même journal qui, il y a deux ans, saluait le "courage" (sic) de Günter Grass avouant, après 60 ans de mensonge, s’être engagé volontairement dans la Waffen SS, et qui laisse planer la suspicion sur Joseph Ratzinger, lui aussi ex-membre des Jeunesses hitlériennes, comme tous les Allemands de son âge, mais qui a refusé, lui, de rallier les SS. Selon que vous serez people ou homme d’Eglise…