Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2018

L'obscurantisme, voilà l'ennemi !

pape.jpgLu dans "Le Point" la violente charge du philosophe Pascal Bruckner contre le pape François qui, face aux scandales pédophiles, n’aurait pas eu le courage de revenir sur le célibat des prêtres, cause de perversion évidente ! Sauf que le sociologue américain Philip Jenkins, depuis longtemps, a montré qu’il y avait autant de pédophiles chez les pasteurs protestants (mariés) que chez les curés catholiques (non mariés). C’est clair, c'est écrit, c'est acté, tous les spécialistes sont au courant… contrairement aux centaines d'éditorialistes, chroniqueurs et autres moralistes qui n’ont toujours pas eu le temps, hélas, d’étudier le dossier !

17/03/2016

Et le célibat des prêtres ?

célibat des prêtres,pédophilieC'est lassant. Deux fois sur trois, les interviews sur la pédophilie dans l’Eglise se terminent par : "Ne faudrait-il pas, face à ces drames, supprimer le célibat des prêtres ?". Facilité journalistique, paresse intellectuelle. Cent fois, pourtant, on a rapporté les très sérieuses études du sociologue américain Philip Jenkins qui montrent, sans conteste, qu’on trouve le même taux de prédateurs pédophiles dans le clergé catholique (non marié) que dans le clergé protestant (marié). Et, surtout, que 90 % des crimes pédophiles se produisent dans des familles régulières ! Ben oui, cela s'appelle une fausse piste. Mais qu’importe les scientifiques, les études, les faits : ne trouvez-vous pas, face à ces drames, que l’Eglise devrait supprimer le célibat des prêtres ?