Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2017

Cécile Duflot, le retour !

Duflot,EELV,Jadot,HamonElle est très forte ! Elle m’épate ! Ecrabouillée par Yves Jadot lors des primaires écolos de novembre, Cécile Duflot était invitée à "dégager" au même titre que Sarkozy, Hollande, Juppé et autres Valls. Mais que nenni ! L’archi-battue s’est démenée comme un diable, en coulisses, depuis un mois, pour faire aboutir l’idée d’un ralliement du candidat écolo à Benoît Hamon – voilà, c’est fait ! Son véritable objectif étant, bien sûr, de décrocher un accord électoral avec le PS pour que celui-ci ne lui subtilise pas sa circonscription parisienne – voilà, c’est fait ! D'un coup, elle a fait disparaître son vainqueur, hop, et assuré sa réélection à l’Assemblée en juin. Elle m’épate, je vous dis, elle m’épate !

00:02 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : duflot, eelv, jadot, hamon |  Facebook | | Lien permanent

24/02/2017

Un débat, ça sert à quoi ?

un-debat-inedit-qui-fait-deja-debat.jpgLes polémiques autour du grand débat que TF1 entend organiser le 20 mars me font rigoler. Bien sûr que l’absence des "petits candidats" est injuste ! Mais faut-il rappeler à quoi sert un tel débat ? A confronter les idées et les programmes en lice. Or, dans la cacophonie générale qu’induirait la présence de 12 candidats (et le peu de temps accordé à chacun), à quoi servirait un échange croisé entre Macron et la trotskiste Nathalie Arthaud à propos de la désertification rurale, ou entre Mélenchon et Alexandre Jardin sur la présence française au Mali ? Cette présidentielle inédite battrait un nouveau record : celui du débat le plus inutile de l’histoire de la République !

23/02/2017

Fillon...Macron... Fillon... Macron...

macron-fillon.jpgComme je l’avais écrit ici même le 10 février, Bayrou ne pouvait se présenter aux présidentielles sans que sa seule présence n’ôte suffisamment de voix à Macron pour faire qualifier Fillon au second tour. Il a donc choisi de rallier ledit Macron, au risque que sa présence cette fois, dissuade quelques caciques du PS, inquiets pour leur réélection, de rejoindre l’ancien ministre de François Hollande. Bien malin qui peut prévoir, désormais, comment va évoluer le rapport de force entre Fillon et Macron. L’essentiel étant, pour ma part, que celui qui passera devant l’autre ratatine bien Marine Le Pen au second tour. Pour le reste, on s’arrangera.

22/02/2017

Plan B, moi, jamais !

panneau-de-cible.jpgA l’aube de 2017, il ne pouvait pas être battu. La presse a alors révélé que sa femme avait été son assistante parlementaire. Puis… que deux de ses enfants l’avaient été aussi. Puis… que sa femme avait un salaire exorbitant. Puis… qu’elle avait touché de grosses indemnités chômage. Puis… qu il habitait un manoir valant 700.000 euros. Puis… qu’il aurait été, selon certains, à voile et à vapeur. Puis… qu’il avait travaillé, quand il était conseil, pour le groupe Axa. Puis… qu’il avait gagné de l’argent en faisant des conférences. Puis… qu’il abusait des avions du gouvernement quand il était premier ministre. Et ce n’est pas fini… Quand on voit ce qui est arrivé à Fillon, on comprend que la droite ne trouve pas de plan B !

21/02/2017

Au premier tour on élimine ?

Candidats.jpgBon, je résume. Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon voudraient nous faire croire que la France pourrait résister toute seule, et en anciens francs, à l’Amérique, à la Russie et à la Chine : pas sérieux, j’élimine ! Aucune envie de Benoît Hamon, dont la victoire remettrait en piste la plupart des éléphants du PS : j’élimine. Restent Macron et Fillon. Le premier, par désinvolture, s’est durablement ridiculisé en qualifiant la colonisation de "crime contre l’humanité". Le second, par intérêt personnel, a abusé des facilités financières offertes aux députés et à leurs familles. Me voilà frais : Le Pen, Mélenchon, Hamon, Macron et Fillon sont dans un bateau, le bateau coule, qu’est-ce qui reste ?

20/02/2017

C'est celui qui le dit qui l'est !

hue.jpgCombien de déclarations, en ce moment, font hurler de rire ! Il y a, au hasard, celle de Delphine Batho (députée ayant occupé indument un logement HLM de la ville de Paris) s’insurgeant dans La Croix : "Dans le cas de François Fillon, il y a un contournement honteux des règles de la République" ! Ou celle de Mazarine Pingeot, chez Ruquier : "Je déteste qu’on privilégie la vie intime d’un homme politique au détriment de son discours". Mais la plus belle, c’est celle de Robert Hue (ancien secrétaire de Georges Marchais devenu patron du PCF, aujourd'hui sénateur) s’écriant dans un tweet du 9 février : "Marre de tous ces professionnels de la politique !" Celle-ci, franchement, il faut l’encadrer !

19/02/2017

Une étoile est née

erreur-guide-michelin.jpgVoilà qui nous distrait de la campagne présidentielle : figurez-vous que le Guide Michelin, qui fait et défait les étoiles gastronomiques de notre beau pays, s’est pris les pieds dans le tapis et a annoncé qu’il accordait une étoile au "Bouche à Oreille", un boui-boui sympa situé route de la Chapelle, à Bourges, dans le Cher, où le menu ouvrier est à 12,5 euros (entrée, plat, dessert, quart de vin), le confondant avec le "Bouche à Oreille", un restau chic situé route de la Chapelle à Boutervilliers, dans l’Essonne. Eh bien ! Depuis une semaine, le "Bouche à oreille" de Bourges ne désemplit pas ! Son boudin-purée est en train de devenir une curiosité nationale ! Elle est pas belle, la vie ?

18/02/2017

Paris, what else ?

JO.jpgLes présidentielles saturent les écrans et les esprits au point qu’on en oublierait de s’indigner pour autre chose que les emplois fictifs de Fillon et les bourdes historiques de Macron. Or, il y a bien pire : savez-vous quel slogan a été choisi pour vendre la candidature de Paris au Comité International Olympique ? "Made for sharing", en anglais ! Quel est le crétin qui a trouvé cette formidable manière de valoriser la capitale de la France ? Quels sont les incultes, les traîtres, les inconscients qui ont validé cette trouvaille humiliante ? Vous entendez Pierre de Coubertin se retourner dans sa tombe ? Et Molière, et Hugo, et Stendhal, et Proust, et tous les autres ? Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas avoir choisi "Just do It" ou "Yes We can" ?

17/02/2017

Quels emplois fictifs, déjà ?

Cambadelis.jpgIl est un peu fort de café d’observer que le parti politique qui tape le plus fort sur François Fillon, le PS, est dirigé par un homme, Jean-Christophe Cambadélis, qui fut condamné deux fois pour emploi fictif : en 2000 pour avoir exercé un emploi de complaisance de 1993 à 1995 dans une boîte de gestion immobilière (5 mois de prison avec sursis + 100.000 F d’amende) ; et en 2006 pour avoir exercé un second emploi fictif à la MNEF de 1993 à 1995 (6 mois de prison avec sursis + 20.000 euros d’amende). Gonflé, le camarade Premier secrétaire ! Je ne veux pas la mort du pécheur, certes, mais si j’étais un militant socialiste engagé dans la campagne de Benoît Hamon, je crois que je serais un peu gêné…

 

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cambadélis, fillon, mnef, ps |  Facebook | | Lien permanent

16/02/2017

C'est la faute à Hollande

francois-hollande-portrait.jpgPourquoi le débat présidentiel s’est-il enlisé dans un fatras de polémiques sordides ? Parce qu’il n’y a plus personne, hélas, trois fois hélas, pour juger, en bien ou en mal, le quinquennat qui s’achève : le critiquer est parfaitement inutile puisqu’aucun candidat, même socialiste, ne s’en réclame ; et à quoi bon le défendre, puisque l’électorat, à l’évidence, veut passer à autre chose ? Cette situation inédite est malsaine. Comment peut-on, à gauche, expliquer qu’on va faire encore mieux ? Et à droite, promettre qu’on va faire le contraire ? Mieux que quoi ? Le contraire de quoi ? Comment progresser dans le vide, sans repère ni référence ni perpective, comme des poissons rouges dans un bocal ?

00:59 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, bilan, quinquennat |  Facebook | | Lien permanent

15/02/2017

Pourquoi une telle défiance ?

1dupond-moretti.jpgQuelque chose me frappe dans la crise de confiance qui plombe aujourd’hui les politiques et les journalistes : si les premiers ne cessent d’admettre, plus ou moins maladroitement, qu’il leur incombe de se réformer, les seconds font preuve d’une spectaculaire incapacité à se remettre en question. Qu’un Eric Dupond-Moretti ou qu’un Pierre Arditi ose dénoncer en direct "l’hallali" ou "l’acharnement" dont les médias font preuve à l’égard de François Fillon, et c’est, à chaque fois, un tollé d’indignation corporatiste ! Mes excellents confrères ne feraient-ils pas mieux de se demander sérieusement pourquoi 67 % des Français sont convaincus que les journalistes ne disent pas ce qu’ils pensent ?

14/02/2017

Vers un retrait de Jadot ?

jadot-hamon-melenchon.jpgQuelles chances a le socialiste Benoît Hamon d’absorber ses concurrents de gauche, sauf à renoncer définitivement à figurer au second tour ? Du côté de Mélenchon, on voit mal le candidat "insoumis" rallier soudain le parti de Valls, Touraine ou El Khomri ! Du côté écolo, en revanche, on serait prêt, toute honte bue, à négocier le retrait de Jadot contre le soutien du PS à une douzaine de candidats écolos aux législatives de juin. Mais la manip ne suffira pas, loin de là, à faire une majorité de premier tour ! Alors, que faire ? S’allier avec qui ? Quand on a posé la question à Benoît Hamon, il a eu cette réponse : "Tout ça, ce sont des conneries de journalistes !" Si c'est lui qui le dit...

13/02/2017

J'en vois qui s'énervent

segolene-royal-fillon.jpgCinq jours se sont écoulés depuis que la Cour des Comptes a accusé le gouvernement, en particulier Ségolène Royal, d’avoir jeté par la fenêtre 1 milliard d’euros d’argent public en renonçant de façon irréfléchie à l’écotaxe (votée à la quasi-unanimité du Parlement en 2009) face aux vociférations des "bonnets rouges" bretons en 2014. Dans la presse, rien. Silence radio. Pas un mot sur le pourquoi de cet énorme scandale d’Etat... Allons, on se calme ! Je suis certain que les journalistes du Canard, du Monde et de Mediapart sont tous au travail, ils fouillent, ils vérifient, ils recoupent, ils enquêtent ! Un peu de patience, que diable ! La vérité va éclater, c’est sûr !

12/02/2017

La démocratie écornée

baillon.jpgJe lis que la direction de Sciences Po Bordeaux a récemment interdit de conférence Madeleine de Jessey, secrétaire nationale des Républicains et fondatrice de Sens Commun, en raison de ses opinions "réactionnaires". Quinze jours plus tôt, Sciences Po Paris avait annulé in extremis la conférence du journaliste américain David Satter parce que trop critique à l’égard de Poutine. A Bordeaux, la direction a cédé aux injonctions de l’extrême gauche locale. A Paris, la direction n’a pas voulu se brouiller avec le gouvernement russe. Et moi qui avais appris, pendant mes études à Sciences Po, que la liberté d’expression était un des fondements de la démocratie !

11/02/2017

Politique : tous aux abris !

sniper-2.jpgTous aux abris ! Rien ni personne ne seront plus épargnés dans un débat médiatique cantonné aux privilèges, magouilles et petites compromissions des uns et des autres : le coût de la garde rapprochée de Julie Gayet, l’étrange poste attribué à la femme de Jean-Marc Ayrault en 2012, les 100.000 euros d’indemnités indument perçues par Sapin quand il était maire d’Argenton-sur-Creuse, le salaire exorbitant du coiffeur de Hollande, l’appartement de complaisance de la députée Delphine Batho, les frais de bouche du ministre Macron à Bercy, sans parler de l’emploi apparemment fictif de la fille d’Edwy Plenel à la Mairie de Paris ! Attention, âmes sensibles, ça va tirer dans tous les coins !

10/02/2017

Fillon élu grâce à Bayrou ?

Francois-Bayrou.jpgJe ne comprends pas pourquoi les dirigeants de la droite républicaine sont si énervés contre François Bayrou. Si le président du Modem se présente aux présidentielles, les sondages le créditeront d’environ 5 % des voix. Or, si ce chiffre se confirme, à qui va-t-il prendre ces 5 % des suffrages ? A Macron, évidemment ! Venez discuter, chez moi, dans l’Yonne, avec les électeurs traditionnels du Modem, vous verrez ! Pensez-vous, en revanche, qu’un seul électeur de Fillon se détournera de celui-ci pour voter Bayrou ? Aucun ! Conclusion : la candidature de Bayrou aura pour conséquence d’assurer, quasiment à coup sûr, la qualification de François Fillon au second tour de l’élection…

09/02/2017

Vivement le "Canard" de mercredi !

sego.jpgLà, évidemment, on s’attend à ce que le Canard Enchaîné nous éblouisse ! Qu’il soit égal à lui-même ! Que Ségolène Royal, n° 3 du gouvernement, soit accusée d’avoir lésé de 132 millions d’euros la région Poitou-Charente dont elle était présidente, c’est énorme. Mais surtout qu’elle soit présumée responsable du gigantesque scandale de l’écotaxe révélé par la Cour des comptes (1 milliard d’argent public perdu pour la collectivité), cela va déclencher, obligatoirement, des investigations du Canard aussi méticuleuses et impartiales que celle concernant les indemnités chômage de Pénélope Fillon ! J’imagine déjà la Une du Canard de mercredi, ça va être sanglant, forcément !

08/02/2017

La France, façon Trump

donald-trump.jpgCe qui m'inquiète le plus, dans ce moment politique houleux, c’est le niveau de bêtise, de haine et d’inculture où semble s’enfoncer irrémédiablement le débat démocratique. Quand on s'attarde un peu sur les réseaux sociaux, on est horrifié par les milliers d’insultes proférées chaque jour contre tel ou tel candidat par des milliers de gens qui vitupèrent en se contrefichant autant des faits que du droit. Trump aurait-il déjà déteint sur nous à ce point ? Faut-il rappeler que l’ignorance, le simplisme et l’injure, dans l'histoire, mènent à la violence et à la dictature ? Combien de temps pourra-t-on encore échanger des idées dans ce torrent ininterrompu de détestation, de méchanceté, de vulgarité ?

07/02/2017

L'avenir de la France !

penelope2.jpgC’est la polémique du jour, qui domine la campagne, que dis-je, l’actualité mondiale ! Kim Willsher, la journaliste anglaise qui a interviewé Pénélope Fillon il y a dix ans a écrit à celle-ci, le 30 janvier, qu’elle était "en colère que certains éléments de l’interview [diffusée dans Envoyé Spécial] aient été tirés et publiés hors contexte" (sic). Puis la même a expliqué dans plusieurs interviews que "non, les propos d'Envoyé Spécial n'ont pas été sortis de leur contexte !" (sic). Passons sur l’étrange inconstance de la consœur. Mais n’y a-t-il vraiment pas dans l’actualité, y compris politique, de sujets plus graves, plus importants, plus urgents que ces broutilles incohérentes et ces chicaïas infinitésimales ?

Couillu, le Sarthois !

fillon.jpgCouillu, le Sarthois ! Assez bluffant, même. Il est trop tôt pour savoir s’il a redressé la barre, mais nul ne peut nier qu’il a du coffre et des nerfs, ce qui n’est pas négligeable quand on prétend diriger la France en pleine crise internationale. Il marque aussi un point contre les journalistes, qui n’ont jamais eu aussi mauvaise presse dans l’opinion : désormais, à chaque fois que le Canard ou le Monde accuseront Fillon de prise illégale d’intérêt, de trafic de décoration, d’emploi fictif ou de recel de fausses factures, il... gagnera des voix ! Enfin, il a fait un numéro assez fortiche en démontrant à la droite affolée qu’en réalité, sauf suicide collectif, aucun plan B n’était viable ! Chapeau, l’artiste.