Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2018

On n'est plus en 1884...

1er-mai.jpgLa journée du 1er mai, demain, va illustrer de façon pathétique l’état politique et social du pays. Pendant que la France se repose et que Macron visite l’Australie, à quoi serviront ces défilés syndicaux maigrelets, ces banderoles, ces cornes de brume, ces slogans ancestraux et ces postures politiciennes en faveur de la vieille "convergence des luttes" à laquelle plus personne ne croit ? On n'est plus en 1884, ni en 1936, ni en 1945. Tout ce folklore poussiéreux est destiné à masquer une réalité désolante : à force de se politiser, les syndicats français ont perdu le contact avec la population active et n’existent qu’en s’opposant à tout ce qui bouge. Et, surtout, bien sûr, en ne lâchant rien.

15:34 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : syndicats, cgt, 1er mai |  Facebook | | Lien permanent

27/04/2018

Paris n'est pas la France

80kmh.jpgIl devrait pourtant comprendre, Macron, qu’il y a un os : 37 départements ruraux lui demandent officiellement de revenir sur le passage à 80 km/h sur les routes secondaires ; 71 % des automobilistes, selon l’IFOP, y sont hostiles ; le Sénat, dans un rapport, qualifie la décision de "trop brutale" et propose de déléguer une telle décision au niveau des départements, qui sauront la moduler… Personne, en province, n’est contre la baisse de la mortalité au volant ! Mais qu’une telle mesure administrative, depuis Paris, s’impose bureaucratiquement à tous les territoires, sans discussion, sans nuance, voilà qui ne passe plus dans la France de 2018 !

26/04/2018

Liberté de la presse : danger !

Reporters-sans-frontières-RSF-890x395_c.jpgLe rapport 2018 de "Reporters sans frontières" sur la liberté de la presse est très inquiétant. Des pays comme les Etats-Unis ou la France, qui en furent le berceau, se retrouvent respectivement à la 45e et à la 33e place sur la liste des pays où les journalistes rencontrent de plus en plus souvent un climat de haine à leur égard. De Donald Trump à Jean-Luc Mélenchon, sans parler des dirigeants tchèques, slovaques ou hongrois, de plus en plus de politiciens occidentaux voudraient ouvertement museler la presse, comme en Chine, en Turquie ou au Venezuela. Attention, les gens, il y a danger ! La démocratie, c'est fragile !

24/04/2018

La preuve par Trump

donald-trump-emmanuel-macron-handshake.jpgIls sont comme ça, les Français, ils adorent couper la tête de leur roi. Tous leurs présidents de la République sont tour à tour couverts de critiques, d’opprobre, d’insultes, de mépris. Peu intéressés par le reste du monde, les Français ne se rendent pas compte qu’ils n’ont eu, depuis le début de la Ve République, que des présidents intelligents, cultivés et responsables – qu’on les aime ou non ! Si seulement le spectacle un peu surréaliste des entretiens entre Macron et Trump pouvait convaincre nos compatriotes qu’ils sont plutôt chanceux, dans ce monde agité et dangereux, par rapport à la plupart des autres peuples…

11:37 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : macron, trump, france |  Facebook | | Lien permanent

23/04/2018

Le racisme, on laisse faire ?

racisme,racisés,antisémitisme,noirsEn France, le racisme n’a pas droit de cité. Il est interdit par la Constitution. C’est pourquoi on s’inquiète de la désinvolture avec laquelle l’Etat et les médias tolèrent les assemblées ou organisations "racisées", c’est-à-dire, pour être exact, interdites aux étudiants de race blanche. A quand les concerts interdits aux blancs, ou aux juifs, ou aux arabes ? Qui va poursuivre en justice les promoteurs de ce néo-racisme, la semaine dernière, dans la fac de Tolbiac occupée, ou le stupéfiant "Collectif féministe racisé de l'Université de Nantes en lutte" ? Si la République ne se défend pas contre des adversaires aussi déterminés, ce sera bientôt la fin de notre système politique et social !

22/04/2018

La presse française, ça vaut quoi ?

arnaud-lagardere.jpgOui, je sais, le marché, la mondialisation, tout ça. Mais l’héritier du groupe Lagardère, Arnaud Lagardère, n'aurait-il pas pu vendre Elle, Télé 7 Jours, France Dimanche, Art & Décoration et tout un tas de journaux et radios qui composaient naguère le groupe Hachette-Filipacchi… à un groupe français, plutôt qu'à un homme d’affaires tchèque ? Pourquoi pas à un milliardaire indien ou un fond de pension chinois ? Pour le fils Lagardère, les journaux sont des actifs comme les autres – les mauvaises langues disent qu’il en a peu lus dans sa vie – et qu’importe ce qu’ils contiennent, ceux qui les font ou ceux qui les lisent !

21/04/2018

Cuba : après Castro... Castro !

cuba.jpgMédias sans mémoire ! Les innombrables spéculations des journalistes français sur le nouveau chef de l’Etat cubain, Miguel Diaz-Canel, frisent le ridicule. Comment peut-on titrer "La page Castro se tourne" alors que Raoul Castro, le frère de Fidel, reste à la tête du Parti communiste cubain jusqu’en 2021 ? Ils ne savent pas, les confrères, que dans un pays communiste, c’est le parti unique qui dirige, et non l’Etat ? Ils ont oublié que c’est justement parce que le Parti y contrôle absolument tout, notamment l’appareil d’Etat, que ces pays ont été qualifiés de "totalitaires" ?

20/04/2018

Pas sexy, les centristes ?

besancenot.jpg"Le monde progresse par les extrêmes, mais il ne dure que par les modérés", disait Paul Valéry. Or, du centre gauche au centre droit, les modérés crèvent rarement l’écran – trop nuancés, trop raisonnables aussi les médias invitent-ils les extrêmes plus souvent qu’à leur tour. Allumez la télé, vous êtes sûr de tomber sur un Corbière, un Besancenot, un Rufin, un Miller ou un Coquerel expliquant avec fougue qu’il faut bloquer le pays, réussir la convergence des luttes, casser du flic et provoquer la démission de Macron. La complaisance des médias à leur égard, sur ce plan, est flagrante. Audimat oblige.

19/04/2018

Bloquer Sciences Po ?

7a651asciences-po-bloquee.jpgQuand un étudiant de Sciences Po n’a pas conscience de la chance qu’il a de faire de telles études, quand il n’a pas révisé ses examens de fin d’année, quand il n’a aucunement l’intention de servir la République, quand il n’a pas très envie de se rendre utile au pays, quand il ne connaît rien à l’histoire des idées, quand il a renoncé à participer au développement du reste du monde, quand il n’a plus goût à l’engagement collectif, quand il n’a que mépris pour l’argent public, alors, en effet, il ne lui reste qu’une option : lever le poing, occuper le grand amphi de Sciences Po, crier des slogans débiles et dénoncer les violences policières. Logique.

18/04/2018

Il y a 50 ans, mai 68...

affiche-mai 68.jpgExcellente rétrospective sur mai 68, mardi soir, sur France 2. L’auteur, Patrick Rotman, explique bien que ces événements ont commencé par l’offensive communiste du Têt au Vietnam, ont eu pour apogée dramatique l’assassinat de Martin Luther King à Memphis, et se sont achevés par le suicide de Jan Palach dans Prague occupée par les chars soviétiques. C’est dans ce contexte qu’ont eu lieu les manifs et les barricades du Quartier latin, la grève générale, le psychodrame de Baden-Baden et la reprise du pouvoir par les gaullistes. Merci à Rotman d’avoir très justement rappelé que Paris, en 1968, n’était pas le centre du monde ! 

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mai 68, rotman |  Facebook | | Lien permanent

17/04/2018

"Monsieur le Président..."

jean-jacques-bourdin-et-edwy-plenel.jpgIl y a des sujets plus graves, mais je reviens sur le hourvari provoqué par la désinvolture des journalistes Bourdin et Plenel qui ont volontairement appelé le chef de l’Etat "Emmanuel Macron" toute la soirée de dimanche sur BFM-TV. Beaucoup de Français ont été choqués par cette impolitesse tactique (pour l’un) et idéologique (pour l’autre). Dans mon coin de Bourgogne, le plus anti-Macron des prolétaires appellera "Monsieur le Président", s’il le croise, l’homme que le suffrage universel a placé à la tête de l’Etat : élu par le peuple, il incarne la République pendant le temps de son mandat. Et la République, aujourd'hui plus que jamais, ça se respecte !

09:34 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : roi, macron, plenel, président |  Facebook | | Lien permanent

16/04/2018

Les deux crocos et la fée Clochette

Da2fjoTWAAAGmQX.jpgUn mauvais spectacle pour enfants. Côté cour : deux vieux crocodiles mal embouchés, deux mâles dominants, un trotskiste, un populiste, tous les deux irrespectueux, agressifs et désabusés. Côté jardin : la fée Clochette, alerte et charmeuse, infatigable et courageuse, brocardant l’un, titillant l’autre, virevoltant sur un fond de Tour Eiffel clignotante du plus bel effet. On n'a rien appris. Presque trois heures de castagne politicienne, de testostérone et de parisianisme : un régal pour les bobos, les journalistes, les humoristes et les amateurs de catch ; un spectacle plutôt navrant pour la République.

10:23 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : macron, bourdin, plenel, débat |  Facebook | | Lien permanent

15/04/2018

Pourquoi tant de haine ?

haine,violence,MélenchonLa haine de Jean-Luc Mélenchon pour les journalistes. La haine des cheminots grévistes vis-à-vis de Macron. La haine d’Olivier Besancenot à l’égard des patrons. La haine de l’extrême-droite vis-vis des migrants. La haine des identitaires pour les musulmans. La haine que les zadistes vouent aux gendarmes. La haine des libres penseurs à l’égard des curés. La haine d’une poignée de lycéens pour les bourgeois. La haine de quelques indécrottables crétins à l’égard des juifs. Ils ne savent pas, tous ces excités, tous ces aigris, qu'ils vivent dans un des pays les plus civilisés, riches, tempérés et pacifiques de la terre ?

11:28 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : haine, violence, mélenchon |  Facebook | | Lien permanent

14/04/2018

Feu sur l'état-major !

Besancenot,Mélenchon,Le Pen,Syrie,guerre,armes chimiquesLa France a participé cette nuit à une opération militaire très risquée, dans une région extrêmement compliquée, pour des raisons morales et diplomatiques complexes. La moindre des choses, dans une configuration aussi délicate, est de faire preuve de prudence, sinon de solidarité. C’est pourquoi les réactions violemment négatives, voire insultantes, de tous les Besancenot, Le Pen, Mélenchon, Philippot, Boutin et autres Dupont-Aignan sont indécentes. Certes, on n’attend pas de ces gens-là qu’ils sortent de chez eux en chantant la Marseillaise, mais qu’ils comprennent qu’on est, là, dans la cour des grands, et que c’est un peu plus dangereux que de voter des motions débiles dans un amphi à Nanterre !

13/04/2018

Euthanasie : un peu de sérieux !

euthnasie.jpgQue l’on soit favorable ou hostile à l’euthanasie, on est en droit de considérer que c’est un sujet sérieux : instituer un "droit de tuer", justifié ou non, ce n’est pas rien ! En faire une bataille de polochons politicienne est désolant. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) – vous savez, ce barnum consultatif totalement inutile, composé de francs-maçons nécessiteux et de syndicalistes à la retraite – vient de faire un "coup" en publiant bruyamment un "avis" favorable à l’euthanasie que personne ne lui demandait, et dont les rédacteurs, à l’évidence, ne connaissent pas le dossier. Les grands sujets sociétaux, franchement, méritent mieux que cela !

10:35 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cese, euthanasie, fin de vie |  Facebook | | Lien permanent

12/04/2018

Avec lui, le déluge !

hollande pluie.jpgLa malédiction continue. François Hollande, quand il était président, ne pouvait faire un discours sans qu’il se mette à pleuvoir des cordes. Le voilà qui revient pour faire la promo de son livre ? Il disparaît aussitôt sous un déluge d’informations : la grève des cheminots, l’ébullition lycéenne, le discours de Macron devant les évêques, le nettoyage musclé de Notre-Dame-des Landes, les deux interviews surprises du même Macron chez Pernaut, Bourdin et Plenel... en attendant que l’Amérique, aidée par la France, bombarde l’armée russe en Syrie ! Le livre de Hollande risque fort d’être balayé par une telle giboulée. Encore une carrière d’écrivain qui s’arrête net. La vie est injuste.

11:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, pluie, livre, actualité |  Facebook | | Lien permanent

11/04/2018

Hollande tel qu'en lui-même...

310x190_francois-hollande-france-2-10-avril-2018.jpgVu en replay l’interview de François Hollande, hier, sur France 2 à propos de son livre. Interview d'une stupéfiante banalité, dont j'ai retenu trois phrases grandioses. 1) "Si je n’ai pas réussi, c’est en raison de l’état dans lequel Sarkozy avait laissé le pays". 2) "J’aurais pu battre Macron mais je ne l’ai pas voulu". 3) Mais le bout de phrase qui m’a scotché est le suivant : "Ce qu’on attend de moi aujourd’hui…" Superbe inconscience, prétention inouïe ! Reste-t-il encore quelqu’un auprès de François Hollande pour lui expliquer qu’à droite comme à gauche, comme ailleurs, personne n’attend plus rien de lui, personne, rien, ouh la la, non, surtout, s’il vous plaît, rien !!

11:27 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande |  Facebook | | Lien permanent

10/04/2018

Medias : y a comme un problème

macron-bernardins.jpgVoulez-vous savoir ce qui fausse le débat public ? Hier soir, alors qu’Emmanuel Macron prononce son discours devant les évêques aux Bernardins, les chaînes d’info parlent d’autre chose, des zadistes, de la Sncf, etc – après tout, c’est un choix éditorial. Mais soudain, breaking news ! Jean-Luc Mélenchon a pianoté un tweet rageur et insultant, de quatre lignes, sur ce qu’a dit le "chanoine Macron" sur l’Eglise et l’Etat. Sans plus attendre, partout, les invités sont priés de réagir au tweet de Mélenchon. Et les voilà tous, experts, élus, journalistes, en train de commenter avec passion le long discours de Macron… qu’aucun d’entre eux, et pour cause, n’a écouté !

00:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : medias, laïcité, mélenchon |  Facebook | | Lien permanent

09/04/2018

Nous sommes tous d'anciens lycéens

lycéens,manif,mai 68Les lycéens et les étudiants qui bloquent, le poing en l’air et en agitant des drapeaux, leurs propres universités, oublient un truc : c’est que les adultes, quel que soit leur âge, sont tous d’anciens lycéens qui ont assisté, voire participé, au blocage de leurs universités par quelques groupuscules quasi professionnels, à l’impuissance du corps enseignant face à la violence, à la dévaluation forcée des examens et concours, au recul du gouvernement affolé et au retour à l’immobilisme – tout ce qui fait que les études en France, d’année en année, sont de moins en moins cotées à l’étranger. Mais si, les gamins ! Demandez à vos parents !

09:22 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : lycéens, manif, mai 68 |  Facebook | | Lien permanent

08/04/2018

Mais que veulent les cheminots ?

martinez.jpgGrèves, blocages, hystérie, c’est reparti pour un tour. Déjà, les professionnels du tourisme, les premiers, agitent le drapeau blanc : économiquement, on court au désastre ! Le problème, c’est qu’on ne sait pas pourquoi. Posez la question autour de vous : savez-vous, exactement, ce qu’exigent les cheminots ? L’abandon de tout projet de réforme de la Sncf ? Le retour à l'immobilisme ? Le maintien de leur sacro-saint statut ? La convergence des luttes ? La chute du capitalisme ? La France est un curieux pays où une seule catégorie de travailleurs peut saboter le début de reprise économique et le retour de la croissance… sans qu’on sache pourquoi !