Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2020

Les vaches sacrées

DCB.jpgCe qui détend un peu, dans la très sordide affaire Matzneff, c’est la délicatesse infinie avec laquelle les animateurs de télé et de radio évitent, non sans acrobaties, de citer les noms de Jack Lang, Bernard Kouchner ou Daniel Cohn-Bendit dans leurs débats sur la pédocriminalité. Il est tellement plus facile, derrière un micro ou une caméra, de vilipender doctement un vieil écrivain pervers inconnu du grand public, que de citer à comparaître des "vaches sacrées" médiatiques adulées, invitées et parfois salariées, encore aujourd’hui, par les grands médias ! Depuis samedi, on dirait que le voile commence à se déchirer. L’affaire Matzneff ne fait que commencer…

02/01/2020

Rentrée sociale

cadeau.jpgJe reprends mon blog et qu’est-ce que je lis dans mon journal, en cette rentrée sociale 2020 ? Il paraît que le gaz va coûter environ 0,9 % moins cher ? Il semblerait que le Smic soit augmenté de 1,2 % ? Je lis aussi que les soins optiques et dentaires, désormais, seront entièrement remboursés par la Sécu ? Que pour deux tranches d’assujettis à l’impôt sur le revenu, celui-ci va baisser respectivement de 180 et 350 euros ? Et que les petites retraites, de nouveau indexées sur l'inflation, vont augmenter, elles aussi ? C'est insupportable. La réponse est non. D’ailleurs, les médias vous mentent. Macron est le président des riches. On ne lâche rien !

16:40 Publié dans Blog | Tags : grèves, budget, social, impôts | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/12/2019

Trève de Noël

Comme chaque année, le "Blog de Bernard Lecomte" s'interrompt à Noël, pour quelques jours de repos, de silence et de méditation... Amitié à tous !

11:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/12/2019

A propos de la grève...

bandeau.jpgQuatre remarques, vite fait, sur l’actualité sociale : 1) Si la CGT bloque les transports, expliquent ses leaders, c’est pour renverser le capitalisme : la grève n’est pas près de finir. 2) A écouter les commentateurs s’affronter à la télé sur le projet de réforme des retraites, on comprend vite que les deux tiers d’entre eux n’en ont pas lu le texte. 3) Les innombrables sondages sur lesquels s’appuient les uns et les autres donnent raison aux uns et aux autres, ce qui les incite à s’insulter encore plus fort les uns, les autres. 4) Dans les centaines de débats sur le sujet, on n’entend plus jamais l’expression "Vous avez raison" qui est tombée, visiblement, en désuétude. A suivre.

23/12/2019

Noël, mais sans la Nativité !

creche-de-noel - Copie_LI.jpgLe 6 novembre dernier, le gouvernement communiste chinois a ordonné aux représentants des religions de mettre en conformité leurs textes fondateurs avec la vulgate marxiste et athéiste en vigueur à Pékin. On risque de voir là-bas des choses bien étonnantes : la fête de Noël, par exemple, sera désormais soigneusement expurgée de toute référence à la nativité du Christ ; les séries TV montrant des familles à Noël censureront la moindre allusion à l’Enfant Jésus ou à la Vierge Marie ; la première chaîne de télé du pays refusera de diffuser la Messe de minuit ; il sera interdit d’installer des crèches de Noël devant les Maisons du peuple… Pauvres Chinois ! 

22/12/2019

Galette des rois : tous au Coca !

galette.jpgAprès le "mois sans tabac", voici le "mois sans alcool" ! A quand le "mois sans essence", le "mois sans viande", le "mois sans sexe" ? Après que les grèves de décembre ont gravement nui à l’industrie de l’alimentation et de la restauration, certains militants ont réussi à trouver encore une bonne idée pour plomber l’économie française : sus au champagne et au vin ! Même le gouvernement, c’est dire, n’a pas suivi les associations anti-alcool dans leur projet d’imposer leur prohibition à l’anglo-saxonne. Tiens, au fait, l’opération s’appelle "Dry January" (le "Janvier sec") : à quand le "mois sans slogan en anglais" ?

10:30 Publié dans Blog | Tags : alcool, vin, interdits, tabac | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/12/2019

Questions sur le droit de grève

manif-greve.jpgQuand 0,00017 % des habitants d’un pays causent un réel préjudice à 99,9983 % de la population de celui-ci, à Noël de surcroît, on est fondé à s’interroger. Le droit de grève est un droit constitutionnel, c’est entendu, et il n’est évidemment pas question de le supprimer. Mais, sauf à lui conférer une sacralité quasi-religieuse, il n’est pas interdit de contester sa pertinence (dans un monde où il vaudrait mieux se serrer les coudes que bloquer bêtement l’économie), son iniquité (seuls les travailleurs protégés par un statut privilégié peuvent faire grève) et de souligner son incompatibilité avec un autre droit, tout aussi constitutionnel, celui de circuler librement dans le pays...

20/12/2019

La France lutte...

philippe-martinez.jpgDans un monde de plus en plus hostile, les Français luttent contre le déclin. Et ils ont de sérieux atouts. Ainsi, la France est la première destination touristique de la planète : dommage qu’en décembre, elle rende Paris invivable à des millions de touristes du monde entier ! La France est championne du monde dans le luxe et les cadeaux de valeur : dommage qu’elle paralyse le pays, chaque année, quinze jours avant les fêtes ! La France est connue pour ses talents culinaires : dommage qu’elle pousse à la faillite, par des manifs et des grèves, ses restaurants et ses commerces de bouche ! Vous entendez Trump qui hurle de rire ? Et les Chinois ?

12:11 Publié dans Blog | Tags : cgt, grèves, chinois, tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2019

Retour vers le XXe siècle

manif.jpgIl faut le reconnaître : la CGT de Philippe Martinez, au moins, est fidèle à elle-même. C’est-à-dire à son passé communiste. Les rodomontades de son chef, ses éléments de langage parfois ahurissants, ses slogans archaïques, les drapeaux brandis dans ses défilés, tout concourt à montrer que ce syndicat aujourd’hui très minoritaire est resté, corps et âme, enraciné dans le XXe siècle. Le monde tourne, la France change, mais la CGT n’évolue pas. Une question, pourtant, taraude nombre d’observateurs : quelqu’un a-t-il prévenu Martinez et ses camarades que le communisme a disparu de nos pays il y a plus d’un quart de siècle ?

17/12/2019

Un mal étrange

greve-ratp.jpgDe quel mal étrange souffre le peuple français pour dépenser autant de son énergie, de son temps et de son argent, y compris pendant les fêtes, à bloquer l’indispensable réforme de son système de retraites ? Tout le monde sait que l’augmentation de l’espérance de vie oblige à choisir entre trois options : soit baisser le montant des pensions, soit augmenter les cotisations, soit repousser l’âge de la retraite. Alors, on fait quoi ? Tout le reste - maladresse du gouvernement, confusion dans les médias, surenchères partisanes, rivalités entre syndicats, défense des régimes spéciaux, postures idéologiques - est secondaire. Et, disons-le, suicidaire !

08:20 Publié dans Blog | Tags : grèves, cgt, retraites | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/12/2019

Mort d'un juste

sakharov.jpgIl y a des souvenirs plus émouvants que d’autres. Il y a juste trente ans, le 16 décembre 1989, j’accompagnais l’immense foule des Moscovites qui faisaient la queue devant la Maison des syndicats pour rendre un dernier hommage au dissident Andreï Sakharov, décédé brutalement l’avant-veille. Arrivé devant le corps du défunt, je suis tombé en arrêt devant un petit panneau fiché au milieu des fleurs. Il avait été planté là par un collectif d’ouvriers typographes qui avaient tenu à y écrire deux mots, deux simples mots : "Прости нас !" Ce qui veut dire : "Pardonne nous !". Ces deux petits mots, bouleversants, résumaient toute l’histoire du XXè siècle.

08:43 Publié dans Blog | Tags : urss, communisme, sakharov, 1989 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2019

Une autre affaire Cahuzac ?

Delevoye.jpgL’affaire Delevoye sera-t-elle l’affaire Cahuzac du quinquennat Macron ? Mais comment peut-on être à ce point irresponsable ? Le type avait "oublié" qu’il touchait 5.000 euros par mois, comme ça, en plus de son boulot, sans rien faire ! Et c’est lui qui est chargé d’expliquer les avantages de la réforme des retraites au bon peuple ? Comment s’étonner qu’une grande part de la population ne fasse pas confiance à ses dirigeants ? Et que les syndicats, ou ce qu’il en reste, se servent de cette défiance populaire pour prendre leur revanche, à coup de blocages corporatistes, sur les gilets jaunes de l’an dernier ? Décidément, l’amateurisme de ce gouvernement me sidère...

14/12/2019

Et les travailleurs du spectacle ?

métro.jpgUne pensée pour tous les travailleurs du spectacle, des comédiens aux machinistes, qui vont se retrouver au chômage technique en cette période de fêtes. J’ai connu cela en 2007, quand les grèves des transports ont fusillé le spectacle de Robert Hossein sur Jean-Paul II (dont j’étais le consultant). Le Palais des Sports à moitié vide, la tournée en province annulée, l’espoir brisé d’une tournée internationale : je revois l’ami Robert jeter l’éponge, un soir, en pleurant, sous un déluge d’applaudissements désolés. Mais la culture, le spectacle, la scène, la fête, quelle importance, par rapport aux régimes spéciaux de la Sncf et de la Ratp ? Allez, camarades, tous ensemble : "On ne lâ-che rien !"

13/12/2019

La France en marche arrière

manifs,grèves,culture,République,gilets jaunes,CGTLa France régresse grave. L’hiver 2018 a vu le pays bloqué chaque samedi par quelques dizaines de milliers de braves gens incapables de se donner des porte-parole, de formuler leurs revendications, de rédiger un tract ou de négocier quoi que ce soit avec quiconque. L’hiver 2019 voit le pays bloqué par quelques syndicalistes archaïques et fortement minoritaires exigeant, à coup de slogans infantiles, le retrait d’une réforme des retraites qu’ils n’ont pas lue. Et si les malheurs de la France venaient principalement d’un effondrement dramatique de la culture politique républicaine, aujourd’hui remplacée par les insultes, les fake news, les violences et la haine ?

12/12/2019

C'est quoi, la "convergence des luttes" ?

noussommeslepouvoir1-720x490.jpgMais qu'est-ce donc que la "convergence des luttes" ? C'est un concept né à la fin du XIXe siècle, quand une poignée de révolutionnaires professionnels (Marx, Engels, Lénine, Trotski) établit que la "classe ouvrière" ne parviendrait jamais à éliminer les patrons et les bourgeois si elle ne regroupait pas suffisamment de catégories de "prolétaires" déterminés à renverser le régime capitaliste. En décembre 2019, c’est pareil : il s'agit toujours, au nom de la "lutte des classes", de fédérer un maximum de manifestants et de grévistes afin de renverser le régime capitaliste. Ce qui, les historiens vous le confirmeront, n’est pas une mince affaire.

11/12/2019

Il était une fois un pays riche...

France,retraites,dette,criseIl était une fois un pays riche qui se vantait d’être la cinquième puissance mondiale. Après avoir traversé une grave crise du pétrole, puis une autre, ce pays se mit à dépenser plus sans travailler plus. Quand ses dirigeants voulaient dépenser encore plus, ils empruntaient encore plus. Un jour, la dette de ce pays devint insupportable. Il était devenu urgent de faire des économies. Mais personne, dans ce pays endetté jusqu’à l’os, ne voulut faire preuve de solidarité en réduisant ses dépenses. Alors ses dirigeants, impuissants, ont continué de dépenser l’argent qu’ils n’avaient pas. Devenez ce qu’il advint de ce pays quand il fut frappé par une grave crise financière…

10:06 Publié dans Blog | Tags : france, retraites, dette, crise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2019

Blocage, violence, insultes...

grève ratp...jpgDans la plupart des pays européens s’est posé, dans les mêmes termes démographiques, le problème de la réforme des retraites. Partout, ou presque, on a négocié, tant bien que mal, un avancement de l’âge de la retraite. Un seul pays s’est mis en grève avant même de savoir comment on allait résoudre la question : le nôtre. Entre un gouvernement hésitant, désespérément amateur, et de vieux syndicats obsédés par la conservation de leurs acquis, le dialogue a viré tout-de-suite à la confrontation violente. C’est non ! On bloque le pays ! On ne lâche rien ! Quand on voit à quel point les Français  ne savent plus se parler, où que ce soit, sans s’insulter à coup de phrases toutes faites, on peut sérieusement craindre pour l’avenir.

09/12/2019

Deux raisons de s'énerver...

grève.jpgAutour de moi, je vois deux catégories de personnes qui commencent à s’escagasser grave. D’abord, tous les travailleurs pauvres, les petits commerçants, les autoentrepreneurs, les malades et les personnes âgées que le blocage des transports plonge dans la détresse. Ensuite, tous ceux que ces événements ont poussé, par curiosité, à calculer le montant de leur future retraite et qui ont découvert qu’elle serait très nettement inférieure à celle d’un cheminot ou d’un employé de la RATP. Certaines de mes connaissances (des femmes, notamment) appartiennent aux deux catégories à la fois : à celles-là, je vous jure qu’il vaut mieux ne pas leur parler des régimes spéciaux !

08/12/2019

Un monde de moins en moins rigolo

panneau-de-circulation-acces-interdit-aux-pietons.jpgBon, on fait le point ? Sont ou seront bientôt interdits en France : la drague un peu lourde, le foie gras, le vin, la viande, le cigare, l’humour au second degré, les feux de cheminée, la conduite à 90 km/h, la corrida, le round up, les Miss France, les bonnes sœurs, la chasse à la palombe, le Nutella, la fessée, le voile, la kippa, la clope, les poupées pour les petites filles, les débats avec Eric Zemmour, les conférences de Sylviane Agacinski, les films de Polanski, les tableaux de Gauguin, les histoires juives, les blagues homo, les crèches de Noël, les cloches de village, le chant du coq, les lancers de chat et la chasse à courre. On va bientôt s’ennuyer ferme.

07/12/2019

Georges Marchais, le retour !

g-marchais.jpgMerci les cheminots ! Le succès de la grève du 5 décembre a suscité, dans les médias, comme un bain de jouvence : ce vendredi, en effet, on a vu revenir sur les plateaux de télé des militants ouvriers au parler cru, à la mauvaise foi époustouflante, à la démagogie abyssale, qui nous ont rappelé, à nous, les vieux, la logorrhée inimitable du camarade Georges Marchais : "Les attaques du gouvernement et du patronat", la sacro-sainte "convergence des luttes", "Y a qu’à faire payer les riches", etc, voilà qui nous renvoie à notre jeunesse ! Allez, s’il vous plaît, encore un effort : "Taisez-vous, Elkabbach", "Liliane, fais les valises !", on en redemande !