Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2017

Le pape, combien de divisions ?

Pape_Francois.jpgUn sacré recul : pour la deuxième année, en Europe, le nombre de catholiques décroît sensiblement (– 1,3 million), notamment le nombre de prêtres (– 2.500) et de religieuses (– 8.400). Bon, si on veut être un peu objectif, surtout à l’heure où un pape argentin dirige l’Eglise, il faut aussi signaler que le nombre de catholiques augmente sur tous les autres continents (+ 7,4 millions en Afrique, + 4,7 millions en Amérique latine, etc) pour atteindre le chiffre planétaire de 1,284 milliard d’individus, dont 5.300 évêques, 415.656 prêtres et 670.000 religieuses. Un record dans l’histoire du monde. Mais chut ! Pas un mot aux médias européens !

03/11/2015

Catholique et français...

JFB.jpgLu avec intérêt le petit livre roboratif et stimulant publié par Jean-François Bouthors sous le titre Petit éloge du catholicisme français (Ed. François Bourin). A revers des partisans du catholicisme identitaire, l’inclassable Bouthors déroule avec talent le passé universaliste et contradictoire de la "fille aînée de l’Eglise", qui va des martyrs de Lyon aux moines de Tibhirine en passant par Jeanne d’Arc, saint Bruno et Témoignage chrétien. Nombre d’exemples contemporains, de l’abbé Pierre à Jean Vanier, lui permettent d’envisager la crise d’aujourd’hui avec optimisme. Ce qui n’est pas si fréquent, actuellement, chez les catholiques... français !

18/03/2011

Quel débat sur l'islam ? (2)

notre_dame.jpgAu début, j’ai cru à un gag de Nicolas Canteloup : un "collectif" de musulmans de la banlieue parisienne exige "la mise à disposition des églises vides pour la prière du vendredi". Ben tiens. Il est vrai que cela leur coûterait beaucoup moins cher que de construire des mosquées ! On pourrait d’ailleurs répartir l’argent que les cathos versent aux "Chantiers du cardinal" entre les différentes religions, tiens, au nom de la laïcité ? On pourrait aussi, soyons logiques, réquisitionner les synagogues, qui sont parfois un peu vides, elles aussi, le vendredi, pour que les imams ne prêchent pas dans la rue ? Inculture, hypocrisie, absurdités, manipulations : le "débat sur l’islam" est très, très mal parti…