Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2017

Christine Angot, ministre de la culture ?

Angot.jpgVu les réactions à la prestation de Christine Angot, jeudi soir, face à François Fillon ? Le candidat de la droite cherchait depuis des semaines à "relancer sa campagne". Cette dame en furie, mal élevée, totalement injuste et limite facho lui a permis de le faire ! Par ses insultes gratuites, par son discours incohérent, par sa violence infantile, elle a donné à Fillon l’opportunité de commencer sa remontée dans les sondages – à elle seule, à première vue, elle lui a permis de récupérer 2 à 3 % des intentions de vote. Si Fillon devient président de la République, ce sera en partie grâce à Christine Angot. Mais, allez savoir pourquoi, il n’est pas sûr que Fillon lui offre, en retour, le ministère de la culture…

24/03/2017

Un petit calcul insidieux...

campagne.jpgPetit calcul insidieux. Commençons par éliminer les 25 % des Français qui n’ont pas le droit de vote, essentiellement les enfants. Sur le restant, soit 75 % de la population, mettons de côté les 25 % d’électeurs qui voteront FN les yeux fermés. Ajoutons-y les 30 % d’électeurs qui, selon le livre de Brice Teinturier, n’en ont "plus rien à foutre". Au doigt mouillé, enfin, évaluons à 20 % les électeurs qui votent d’habitude mais qui hésitent et qui, écœurés par les affaires, resteront chez eux. A-t-on bien mesuré que tout le cirque électoral, le spectacle politique, les tonnes de journaux, les milliers d’heures de télé et de radio, les meetings, les débats, la campagne, tout ça… ne concerne même pas 20 % de nos compatriotes ?

23/03/2017

Mélenchon réunira une Constituante !

constituante.jpgLe plus rigolo des programmes en lice, c’est celui de Jean-Luc Mélenchon : on réunit une Constituante, et puis on voit ce que veut le peuple ! Evidemment, personne n’ose lui rappeler qu’outre l’expérience française de 1789, il y a eu deux précédents dans l’histoire : 1) En janvier 1918, en Russie, les bolcheviks ont fait élire une Constituante, comme ils l’avaient promis, mais comme ils y étaient minoritaires, ils l’ont brutalement dissoute, et basta ! 2) Après janvier 1959, à Cuba, Fidel Castro avait promis de réunir, lui aussi une Constituante… mais, c’est ballot, elle n’a jamais été convoquée ! Quelqu’un peut-il rappeler aux électeurs de Mélenchon ce qu’il est advenu ensuite de la Russie et de Cuba ?

22/03/2017

Un scénario machiavélique

fillon.jpgComme dans un polar, on retient son souffle. D’un côté, plus l’échéance présidentielle se rapproche et plus François Fillon apparaît, qu’on l’aime ou non, comme le candidat qui tient le mieux la route sur les grands sujets (diplomatie, sécurité, dette, chômage, social) et qui offre la meilleure garantie de stabilité politique après les législatives. De l’autre, plus le Fillon bashing s’amplifie, sature la campagne et étouffe le débat de fond, plus les "révélations" de presse s’accélèrent, plus les juges "élargissent" leurs investigations à grand renfort de tamtam ! Que va-t-il rester de Fillon dans un mois ? Machiavélique, le scénario ! Insoutenable, le suspense ! J’ajoute, vite fait, excusez-moi : totalement occulté, l’intérêt de la France !

21/03/2017

Un débat stupéfiant

candidats.jpgEt soudain, hier soir, sur TF1, une vérité est apparue, stupéfiante, que nous avions tous oubliée : la France est un pays politiquement adulte. Quand on arrive à l’extirper des polémiques subalternes, des coups fourrés, des insultes obsessionnelles et des haines viscérales, le débat électoral devient intéressant, contrasté, raisonnable, et même intelligent ! Cinq dirigeants polis et responsables qui s’écoutent, qui se répondent – en respectant une règle du jeu difficile – et qui expliquent leurs programmes de façon généralement claire et compréhensible, voilà qui nous redonnerait plutôt le moral. Mais, fichtre, pourquoi ce débat n’a-t-il pas eu lieu en janvier ou en février ?

20/03/2017

Gardez-moi de mes amis...

JP Mignard.jpgOn n’écoute jamais assez les entourages. Ainsi n’est-il pas inutile de prêter attention aux propos de Jean-Pierre Mignard, avocat, meilleur ami de François Hollande, très lié à Jean-Pierre Jouyet, Jean-Yves Le Drian, Ségolène Royal et autres Stéphane Le Foll, le noyau dur de la Hollandie. Tous ces gens-là, officiellement ou non, soutiennent Macron. Mignard, qui soutient aussi Macron, bien sûr, a ingénument expliqué – dans une interview publiée mardi dernier – que l’objectif de celui-ci était de "créer un grand parti démocrate et progressiste" et que dans la nouvelle majorité, "Hollande sera évidemment appelé à jouer un rôle important". Oups. La gaffe. L'aveu qui tue. Gardez-moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge !

09:51 Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | Lien permanent

19/03/2017

Explosée, la droite ?

fillon-et-juppe.jpgExplosée, la droite ? Oui, et alors ? La droite serait-elle plus divisée au temps de Juppé et Fillon qu’à l’époque de Thiers et Lamennais, Boulanger et Pétain, Maurras et Tardieu, de Gaulle et Pinay, Bayrou et Sarkozy ? Depuis la fameuse distinction réalisée à Versailles le 28 août 1789, la droite a regroupé d’abord les ennemis de la Révolution (jusqu’à la monarchie de Juillet), puis les gens hostiles à la République (jusqu’en 1914), puis les adversaires du socialisme (jusqu’à nos jours). Mais depuis que la gauche moderne, de Fabius à Macron, s’est ralliée à l’entreprise, à la nation et à la sécurité, il est clair que la droite a perdu, forcément, de sa cohérence. Car elle n'existe, en vrai, qu'en s'opposant à la gauche !

 

10:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : droite, gauche, fillon, juppé, lr |  Facebook | | Lien permanent

18/03/2017

Eclatée, la gauche ?

melenchon-hamon.jpgBeaucoup d’électeurs de gauche, aussi sincères que naïfs, regrettent que Hamon et Mélenchon n’aient pas fusionné leurs listes. C’est méconnaître ce qui divise irrémédiablement la galaxie socialiste depuis… depuis son apparition au XIXe siècle ! Faut-il rappeler ce qui opposait Bernstein et Marx, Plekhanov et Lénine, Jaurès et Cachin, Blum et Thorez, Mollet et Duclos, Mitterrand et Marchais ? Aujourd’hui, le PCF est moribond, mais le clivage reste vif, à gauche, entre les partisans de l’appropriation collective des moyens de production et ceux qui ont compris que l’économie de marché était le pire des régimes économiques à l’exception de tous les autres. Ces deux positions étant, de fait, irréconciliables !

16/03/2017

La "clause Molière" dans les médias !

TheWall.jpgIl paraît que la nouvelle "clause Molière" (qui vise, vous savez, à imposer l’usage de la langue de Molière sur les chantiers français) va s’appliquer aux médias ! Breaking news ! De The Wall à Secret Story, de Money Drop à The Voice, tous les animateurs, qu’ils soient vintage ou geek, people ou pas people, devront prouver qu’ils parlent le français. Sinon, pas question de les faire entrer dans la news room, sur ma life ! Interdits de stand up, même les pros de la punchline, les champions du golden buzzer, les fans du fast checking ! Allez, hop, en français, les OFNI Awards et autres Guess my Age ! Hélas, je déconne : cette info n’était qu’un joke, un hoax, un fake news !

Il n'y avait pas de plan B !

tsar seul.jpgLa situation politique était devenue intenable. Les révélations sur sa famille et son entourage avaient terriblement altéré son image, y compris auprès de ses partisans. Comment allait-il pouvoir exercer le pouvoir et réformer le pays dans un tel climat de défiance ? Ce 15 mars, il a rejoint en province son état-major de campagne, qui l’a quasiment convaincu de passer la main. Encore fallait-il pouvoir proposer un plan B ! Son fils Alexis, 13 ans, était malade. Alors, son frère ? A peine son nom a-t-il été cité que le grand-duc Michel a refusé, dans un communiqué, cet héritage empoisonné ! Si l'abdication de Nicolas II, il y a cent ans, a fait basculer la Russie dans la révolution bolchevique, c’est qu’on n’a pas trouvé de plan B. A bon entendeur…

15/03/2017

Un problème avec l'argent ?

argent.jpgLes déboires de François Fillon révèlent un phénomène peu connu : beaucoup de dirigeants politiques, en France, ont un problème avec l’argent. Après trente ans de vie parlementaire et ministérielle, ils se disent qu’ils gagneraient dix fois plus d’argent dans le secteur privé, ce qui est vrai, et qu’ils ont peut-être raté leur vie. L’an dernier, Roselyne Bachelot a expliqué qu’elle gagnait bien plus comme chroniqueuse dans les médias que naguère comme ministre ! L’autre jour, sur un plateau télé, Mélenchon était entouré de journalistes vedettes qui, tous, gagnaient plus que lui ! D’où la tentation de partir dans le privé, ou, plus souvent, de profiter de tous les avantages et privilèges attachés aux mandats électifs. Des Fillon, il y en a des centaines.

10:37 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : argent, banque, fillon, ministres |  Facebook | | Lien permanent

14/03/2017

Macron, comme Giscard...

Macron-VGE.jpgIl y a tout juste deux mois, c'est-à-dire avant l’affaire Fillon, j’écrivais ceci : "Comparaison n'est pas raison, certes, mais quand même. Emmanuel Macron est en train de ringardiser le PS (à gauche) exactement comme Valéry Giscard d’Estaing, en 1974, avait ringardisé l’UDR (à droite). VGE avait connu, lui aussi, ces ralliements successifs de parlementaires inquiets de leur réélection à venir, donnant l’impression d’une dynamique irrépressible. Macron manque de structures partisanes, comme le jeune Giscard en son temps, mais il incarne, comme lui, quelque chose de neuf. Il est aussi isolé par rapport au Parti socialiste que VGE l’était par rapport aux bataillons gaullistes, mais il est en train de provoquer le même effet de bascule." Quelque chose à changer ?

13/03/2017

Les marchepieds du FN ?

hamon-fillon-macron.jpgMarre d’entendre Benoît Hamon expliquer qu’il est là pour "faire barrage à Marine Le Pen", que Macron et Fillon sont les "marchepieds" du FN, etc. Un enfant de dix ans est capable de comprendre que sur l’échiquier politique, Macron et Fillon (et Dupont-Aignan dans une moindre mesure) sont les plus à même de faire réellement baisser le score du FN, évidemment ! Si les socialistes passent leur temps à mettre les libéraux, les conservateurs et l’extrême-droite dans le même sac, c'est qu’ils rêvent de voir s’effondrer la digue que la droite classique a érigée et confortée, depuis trente ans, entre les électeurs FN et les siens. Vieux théorème mitterrandien : plus le FN monte, plus la gauche a des chances de sauver ses sièges…

20:09 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hamon, fillon, macron, le pen, fn |  Facebook | | Lien permanent

12/03/2017

Le temps n'est pas à la rigolade

les-francais-sont-les-champions-du-monde-du-pessimisme.jpgSimple arrêt, ce dimanche, dans un Relay de la gare Montparnasse. Les titres des livres proposés au voyageur traduisent parfaitement l’ambiance qui règne dans tout le pays. Ce ne sont que "terreur" (Y Moix), "psychodrame" (JM Rouart), "naufrage" (Ch Clerc), "incapables" (FO Giesbert), "rien à foutre" (B Teinturier), "derniers jours" (Ch Barbier), "fin de règne" (P Rambaud), "France blessée" (A. Sinclair), "chemins noirs" (S Tesson), "décadence" (M Onfray), "culpabilité" (P Bruckner), "égarés" (J d’Ormesson), etc, etc. On voit bien qu’il flotte dans l’air un pessimisme, une angoisse, une désespérance qui expliquent, en bonne partie, le climat électoral délétère dans lequel nous avons de plus en plus de mal à respirer...

11/03/2017

A propos du dossier Fillon...

bercy.jpgMon blog d’hier m'a valu quolibets et lazzis : on me dit qu’à Paris, "tout le monde sait" que le dossier fiscal de Pénélope Fillon aurait été remis à François Hollande par Thomas Cazenave, qui dirigeait le cabinet d’Emmanuel Macron à Bercy avant de rejoindre le cabinet du président ; lequel aurait simplement transmis le dossier à Gaspard Gantzer, son directeur de la communication, avec consigne d'en faire "bon usage" ; Gantzer (sorti dans la même promotion de l'ENA que Macron) aurait personnellement transmis le dossier le 9 janvier à Michel Gaillard, journaliste au Canard Enchaîné. J’ai mis, évidemment, des conditionnels partout. Y a pas un journaliste, dans le coin, pour vérifier tout cela ?

00:17 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : fillon, bercy, pénélope, gantzer |  Facebook | | Lien permanent

10/03/2017

Trois sujets d'enquête

tintin-reporter.jpgUne idée pour redorer le blason de la grande presse auprès de l’opinion ? Qu’elle enquête sur trois sujets qui font problème : 1) Qui est le haut fonctionnaire de Bercy qui a envoyé le dossier Fillon au Canard Enchaîné début janvier, et pourquoi ne l’a pas fait un an, deux ans ou dix ans plus tôt ? 2) Pourquoi le Procureur national financier s’est-il précipitamment saisi de ce minable dossier d’assistant parlementaire alors qu’il est voué, par la loi, aux affaires financières complexes relatives à la grande délinquance financière ? 3) Qu’est-ce qui a motivé les juges qui ont convoqué le candidat de la droite républicaine le 15 mars, précisément, soit l’avant-veille du dépôt des candidatures aux présidentielles ? Allez, les jeunes, au travail !

09/03/2017

La symphonie des adieux

Juppé.jpgMoi, ce qui me fait doucement rigoler, c’est le concert d’éloges qui accompagne, dans les médias, tout dirigeant politique annonçant qu'il se retire sur son Aventin, loin des miasmes et des lazzis de la politique active. Même Nicolas Sarkozy fut encensé quand il quitta la scène après sa défaite aux primaires : quelle élégance, quelle noblesse ! Dans la tempête qui menace de faire chavirer son parti, Alain Juppé quitte le navire : tout le monde loue sa grande sagesse ! C’est clair : pour avoir les faveurs de la télé, il faut abandonner le combat, cesser toute résistance, renier toute conviction et rendre les armes. Il doit être content, de Gaulle, s’il voit tout cela de là-haut…

00:08 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : juppé, sarkozy, démission |  Facebook | | Lien permanent

08/03/2017

Les infos du jour

francois-fillon.jpgCe mardi, en voiture, j’ai beaucoup écouté la radio. Je résume les infos du jour. Fillon aura du mal à se remettre des attaques que lui a portées hier Alain Juppé. Fillon a scandaleusement gonflé les chiffres de la manif de dimanche au Trocadéro. Fillon a menti en disant que des journalistes avaient évoqué, mercredi, le suicide de sa femme. Fillon, en répétant à trois reprises sur France 2 qu’il n’était pas autiste, a montré son manque de respect pour les autistes. Selon le Canard Enchaîné, Fillon n’a pas déclaré aux impôts un emprunt contracté en 2013. A Orléans, le soir, Fillon a été accueilli par des casseroles. Il me semble avoir aussi entendu qu’il s’est produit une avalanche à Tignes, mais que rien ne permettait de penser, pour l'instant, que Fillon en était responsable.

07/03/2017

Patience, vous lirez cet été !

L2048x1536-fit_jean-luc-melenchon-candidat-front-gauche-election-presidentielle-2012-invite-politique-emission-politique-france-5-11-mars-2012.jpgu dans Livres Hebdo : les ventes de livres, en France, ont baissé de 3,5 % en janvier 2017 (par rapport à janvier 2016). Ce n’est pas étonnant : sauf exceptions rarissimes, avez-vous vu passer à la télé, depuis deux mois, le moindre auteur de roman, d’essai ou de document qui ne soit pas politique ? La campagne présidentielle, hystérisée par l’affaire Fillon, a vampirisé tout ce qui nous aurait volontiers distraits de ce feuilleton électoral obsédant ! J’en sais quelque chose : depuis douze ans que je vis de mes livres, je n’ai jamais été aussi peu invité sur les ondes que pour mes "Secrets du Kremlin". Qui aurait cru que la lutte à mort entre Staline et Trotski serait un jour éclipsée par les chicayas partisanes entre Hamon et Valls ?

06/03/2017

"Entre 30.000 et 200.000 personnes"

Trocadéro.jpgAu lieu de passer leur temps à s’indigner qu’on puisse mettre en doute leur impartialité, mes excellents confrères de la presse parisienne feraient mieux de s’attaquer, une bonne fois pour toutes, à un problème qui les ridiculise à chaque grande manif. Enfin, quand même, en 2017, comment peut-on expliquer sans rougir qu’il y avait hier au Trocadéro "entre 30.000 et 200.000 personnes" ? Est-il inimaginable que l’Agence France-Presse, par exemple, envoie un drone au-dessus de la foule, prenne des photos, les analyse numériquement, compare avec la même analyse faite par la police, et annonce le chiffre de manifestants ? On s’étonne, ensuite, que plus personne n’ait confiance en la presse !