Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2015

Et pendant ce temps-là... (3)

creche.jpgL’actualité des attentats parisiens a fait quasiment passer sous silence l’étonnante proposition exprimée par le président de l’Association des maires de France. Le très laïc François Baroin – dont on sait la vénération qu’il voue à feu son père, grand maître du Grand Orient – veut qu’une loi interdise radicalement toutes les crèches de Noël dans les 36.000 mairies françaises ! Au moment où, face au danger terroriste islamiste, notre nation se rassemble autour de sa culture, ses racines, ses repères, voilà, avouons-le, une proposition appropriée ! Allez, chiche, au prochain attentat de Daech, on interdit les sapins de Noel ! Et au suivant, on exige de raser toutes les cathédrales du pays !

24/11/2015

Et pendant ce temps-là... (2)

FN-régionales.jpgAu moment où personne ne pensait plus aux régionales, vendredi, j’ai reçu dans ma boîte aux lettres le premier document de campagne, celui du FN. Il est intitulé "Fiers de nos régions", ce qui ne veut pas dire grand-chose. Sur 8 pages, il dénonce le gaspillage de l'argent public, le communautarisme religieux et la préférence étrangère, il prône le patriotisme économique, etc. Mais il ne dit rien des problèmes du Morvan, du partage des taches entre Dijon et Besançon, des transports dans le Jura, de l’avenir de la viticulture, de la désertification médicale dans la Nièvre, etc ! Rien sur la région elle-même ! Le FN est un parti "hors sol" qui, comme aux départementales, se fiche complètement de la réalité locale.

00:16 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : fn, bourgogne, régionales |  Facebook | | Lien permanent

23/11/2015

Et pendant ce temps-là... (1)

logo-cese.jpgPendant que les attentats terroristes de Paris occultaient le reste de l’actualité, l’institution la plus inutile du pays procédait, loin des médias, à son renouvellement. Syndicats, associations citoyennes et partis de gauche ont discrètement désigné les 233 membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE), cette instance que personne n’écoute et qui n’écoute personne (qu’on se rappelle la pétition de 700.000 citoyens, à propos du mariage gay, en 2013, qui est partie à la poubelle à peine arrivée au siège !). On y gagne, pendant cinq ans, 2.900 euros net par mois + l’assurance de 700 euros brut de retraite mensuelle à vie. Vive la République.

17:28 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : cese, république |  Facebook | | Lien permanent

22/11/2015

Vive l'Histoire !

Snegaroff.jpgTombé, en passant par Public Sénat, sur l’émission "L’info dans le rétro" de Thomas Snegaroff consacré aux Croisades, à l’occasion de la guerre contre Daech. Passionnant ! Pourquoi ne voit-on pas ce type d’éclairage de l’actu sur les grandes chaînes ? Comment comprendre le présent sans aller en chercher les clefs dans le passé ? Un exemple, comme ça, au hasard ? Les Américains, en envahissant l’Irak de Saddam Hussein en 2003, en toute bonne foi, ont engendré le monstre islamiste : mais les vainqueurs de la guerre de 1914, quand ils ont imposé leurs conditions de paix au reste de l’Europe, en toute bonne foi, n'avaient-ils pas engendré le communisme en Russie, le fascisme en Italie et le nazisme en Allemagne ? Vive l'Histoire !

21/11/2015

Le CROUS ne répond plus

crous.jpgFrançois Hollande a célébré récemment les 60 ans du CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Cela m’a rassuré : ainsi, le CROUS existe toujours ! Figurez-vous qu’en 1973, j’ai donné des conférences à des étudiants pour le compte du CROUS, à Paris. Le 13 mars dernier, j’ai demandé au CROUS une attestation concernant ce travail, pour la joindre à mon dossier de constitution de retraite. J’ai complété cet envoi le 6 mai par les bulletins de salaire correspondants, que j’ai retrouvés dans une vieille caisse, par miracle. Depuis, plus rien. Silence radio. No news. A 60 ans, le CROUS aurait-il soudain pris sa retraite ?

19/11/2015

Face à une actualité complexe...

Balkany.jpgDifficile, en ce moment, de surfer sur les approximations, les propos trop rapides, les infos non vérifiées, les données complexes ! Faut-il vraiment, dans l’émotion des 129 morts du 13 novembre, réformer la Constitution ? Je n’en sais rien. Faut-il affirmer, en avançant le menton, que la France est "en guerre" ? J’hésite. La déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux est-elle judicieuse ? J’ai du mal à trancher. Peut-on imposer un bracelet électronique aux assignés à résidence ? Je l’ignore. Quand je vois certains éminents responsables publics comme le député Balkany gueuler comme des veaux dans l’hémicycle, ouais, salauds, fumiers, tout ça, je les envie : en voilà, au moins, qui maîtrisent le sujet !

16/11/2015

L'homme est un animal religieux

pray-for-paris.jpgIls s’affichent souvent laïcs, ceux qui se retrouvent à la République pour "être ensemble" en brandissant un drapeau français. Qui allument des lumignons sur le trottoir, au milieu des fleurs. Qui rédigent quelques mots sur un morceau de carton : "Même pas peur", "Tous unis", etc. Ceux qui se recueillent devant le lieu où cela s’est passé. Qui méditent. Ceux qui chantent la Marseillaise. Ou, comme Madonna, Like a Prayer. Ceux qui drapent leur profil Facebook d’un voile bleu-blanc-rouge. Faut-il souligner que tous ces rituels accrochés à des convictions communes sont d’essence viscéralement religieuse ? En latin, religere, c’est relier les hommes entre eux qu'ils croient au Ciel ou qu'ils n'y croient pas.

15/11/2015

Un temps de silence

drapeau-tricolore.jpgPas de blog ce week-end. Le seul sujet qui compte est, naturellement, la tragédie qui a frappé notre pays. Et je n’ai pas envie d’ajouter quoi que ce soit à tous les propos de café du commerce qui entretiennent, sur les ondes et sur les écrans, une psychose déprimante. Mieux vaut observer un temps de silence, de recueillement, de méditation. Nous retrouverons suffisamment vite les polémiques minables, les postures prétentieuses, les calculs personnels, les petitesses électorales et, heureusement, aussi, quelques décisions sages, des gestes fraternels et, par-dessus tous les drames et les découragements, l’espoir d’une vie meilleure. A la semaine prochaine.

11:50 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : terrorisme, silence, france |  Facebook | | Lien permanent

12/11/2015

La crise ? Quelle crise ?

Matignon.jpgIl est des sujets qui, apparemment, ne font plus réagir. Tous les ans, le député socialiste de l’Aisne René Dosière publie, en marge de la discussion budgétaire, un bilan des cabinets ministériels. En 2014, il avait pointé une augmentation de 4,7 % des effectifs. Cette année, l’augmentation est de 7,7 % (passant de 450 à 485 personnes). Ces hauts fonctionnaires qui nous gouvernent travaillent dur à gérer la pénurie... sauf en ce qui les concerne. A Matignon, souligne Dosière, la rémunération mensuelle des 49 membres du cabinet de Manuel Valls a encore progressé, atteignant une moyenne de 10.833 euros. La crise, oui, mais pas pour tout le monde…

11/11/2015

Du 11 novembre... à Vatican II

tranchées.jpgLu avec intérêt sur le site Aleteia, en ce 11 novembre, un article rappelant quel immense tournant historique fut la guerre 1914-18 dans la vie de l’Eglise catholique : la folie des tranchées, l’engagement des prêtres, le rôle des femmes, etc, ont forgé un nouveau partage des tâches, inédit, entre le clergé et les laïcs, qui débouchera, cinquante ans plus tard, sur le concile Vatican II (via Maritain, Gilson, de Lubac, Congar, etc). Dans le même temps, l’Eglise fut mieux considérée par les Etats, y compris en France où la République se réconcilia avec le Vatican en 1920. Un peu d’histoire, de temps en temps, cela remet toujours les idées en place.

10/11/2015

La fin des grands philosophes ?

glucksmann.jpgLa mort du philosophe André Glucksmann, que j’ai croisé naguère quand il défendait les dissidents des pays communistes, a provoqué dans les médias des commentaires un peu bizarres. A plusieurs reprises, sur l’air du "c’était mieux avant", j’ai entendu exprimer le regret que la France ne compte plus de philosophes du niveau de Foucault, Bourdieu, Badiou, ou Deleuze, seuls capables d'intéresser le reste du monde. Ben tiens ! Rassurez-moi, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas marxistes, au moins, qu’on oublie de citer Gauchet, Marion, Ferry, Onfray, Girard, Delsol, Manent, Comte-Sponville, Boudon, Conche, Serres, Finkielkraut, Brague, etc, etc ?

09/11/2015

"L'union des Républicains, de l'UDI et du Modem"

Bourg-F-C.jpgLes régionales ne vont pas redonner à nos compatriotes, hélas, le respect de la politique. Ainsi en Bourgogne-Franche-Comté : à peine François Bayrou avait-il diffusé son communiqué du 19 octobre officialisant "l’union des Républicains, de l’UDI et du Modem", qu’un militant du Modem du Territoire de Belfort (désormais marié à la Bourgogne) lançait une liste régionale dissidente, recrutant de quasi-inconnus de gauche et de droite frustrés de n’avoir pas été retenus sur les deux grandes listes en présence. Histoire d’entretenir une confusion déjà désolante, qui va faire monter le taux d’abstention ? Ou de permettre au FN, très présent en milieu rural, d’arriver en tête au premier tour ?

06/11/2015

La novlangue est en marche

Féminin.jpgVous vous rappelez la "novlangue", dans le roman 1984 ? On y vient. La secrétaire d’Etat aux droits des femmes, dont j’ai oublié le nom, a déclaré qu’il était d’une "importance capitale" (sic) d’appliquer dès 2016 les recommandations d’un comité théodule appelé Haut conseil à l’égalité qui, se prenant pour l’Académie française, entend rayer du dctionnaire des mots comme chef de famille ou nom de jeune fille et y imposer les mots cheffe, auteure et pompière… en se gardant bien, comme d’hab, de féminiser les mots qui dévaloriseraient la femme : assassin, houligan, meurtrier, malfaiteur, bandit, escroc, voyou, etc. Ho ! Et ça donne quoi, ridicule, au féminin ?

04/11/2015

Scandale au Vatican

chaouqui.jpgPardon aux confrères dont j'ai décliné, ce matin, l'invitation à commenter le dernier scandale au Vatican, mais sur ce genre d’histoire un peu cra-cra, je n’en sais pas plus que les journalistes en poste à Rome ! Oui, cette affaire donne une mauvaise image, un peu sulfureuse, de la Curie romaine : elle montre que celle-ci est humaine, trop humaine. Non, elle n’altère pas le prestige du pape François : au contraire, elle justifie ses relations parfois rugueuses avec sa propre administration. Pour le reste, regardez seulement (ci-contre) la photo de la jeune Francesca Chaouqui par qui le scandale est arrivé : faut-il vraiment vous faire un dessin ?

10:45 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : vatican, chaouqui, scandale, curie |  Facebook | | Lien permanent

03/11/2015

Catholique et français...

JFB.jpgLu avec intérêt le petit livre roboratif et stimulant publié par Jean-François Bouthors sous le titre Petit éloge du catholicisme français (Ed. François Bourin). A revers des partisans du catholicisme identitaire, l’inclassable Bouthors déroule avec talent le passé universaliste et contradictoire de la "fille aînée de l’Eglise", qui va des martyrs de Lyon aux moines de Tibhirine en passant par Jeanne d’Arc, saint Bruno et Témoignage chrétien. Nombre d’exemples contemporains, de l’abbé Pierre à Jean Vanier, lui permettent d’envisager la crise d’aujourd’hui avec optimisme. Ce qui n’est pas si fréquent, actuellement, chez les catholiques... français !

01/11/2015

Les Femen relaxées !

femenn.jpgLa Cour d’appel de Paris vient de confirmer la décision de justice concernant le coup de force des Femen, ces filles plus ou moins ukrainiennes qui avaient bruyamment fait scandale, seins nus, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris en 2013. Verdict : les nanas qui ont troublé l’ordre public et insulté les croyants sont relaxées, tandis que les surveillants qui les ont ceinturées, eux, sont condamnés ! Qui dira le sentiment profond d’une immense majorité de la population ? On se s’indigne même plus. On ne comprend pas. On se lasse. On se résigne. On s’habitue. Et puis, un jour, on se venge dans les urnes. 

31/10/2015

C'est le livre qu'on assassine !

cover M.jpgDans Marianne, cette semaine, lire le dossier de quatre pages consacré à la décision absurde prise par le ministère de la Culture et le Centre national du Livre : il faudra désormais, tenez-vous bien, que soient rémunérés entre 170 et 400 euros les auteurs venant présenter et dédicacer leurs ouvrages dans les salons du livre ! Le journal montre bien que les idéologues parisiens qui ont ainsi décidé que les écrivains étaient des prolétaires comme les autres, vont faire disparaître, à très court terme, une bonne moitié des salons du livre organisés en province par des associations et des bénévoles qui n’ont évidemment pas les moyens de satisfaire à cette folie démagogique et totalement irresponsable !

28/10/2015

L'Etat compassionnel

 Etat.jpgDrôle de paradoxe : jamais l’Etat n’aura été aussi impuissant que sous la présidence d’un socialiste ! Impuissant face au chômage, à l’Europe, aux Américains, à Daech, aux clandestins déboutés de leur demande d’asile, aux gens du voyage qui incendient des voitures, à la grande criminalité marseillaise, aux dérives communautaristes, que sais-je ! D’où cette tendance à compenser en bidouillant dans l’institutionnel (les nouvelles régions), le sociétal (le mariage gay) et le compassionnel (l’accident de Puisseguin). On fait illusion, on déplore, on ruse, on piapiate, on réprouve, on dénonce, on compatit. Pas sûr que cela réponde aux attentes des citoyens ! 

26/10/2015

Le fiasco régional

regions.jpgA quoi mesure-t-on la faiblesse d’un pouvoir ? Au rejet clair et net, par le peuple, de ses initiatives. Pour faire oublier ses déboires en économie, Hollande a lancé une grandiose réforme régionale sans demander l’opinion de personne. Résultats deux ans après : l'immense majorité des habitants sont contre les "grandes régions" sorties du chapeau du président. Selon BVA, seuls 14 % des Alsaciens sont pour, 29 % des Picards, 31 % des Franc-Comtois, 34 % des Auvergnats, 29 % des Champenois, 30 % des Lorrains, etc : une débâcle ! Il faut dire que personne n’a encore compris pourquoi on s’était lancé dans une telle réforme qui va coûter plus qu’elle ne rapportera…

25/10/2015

Des nouvelles du card. Etchegaray

Etche-pape.jpgIl tenait à être là, ce matin, au milieu de ses pairs, à la messe de clôture du synode sur la famille. Et à la fin de la cérémonie, il est tombé. Le cardinal Roger Etchegaray s’est retrouvé à l’hôpital Gemelli. Diagnostic : fracture du fémur. Ce n’est pas tragique, mais à 93 ans, ce n’est pas recommandé. Le cardinal basque est une force de la nature (il vient de sortir un nouveau livre, Avec Dieu chemin faisant, chez La Martinière), mais il y a des limites à tout. Le pape François est allé le voir ce dimanche soir, avant le dîner, pour remonter le moral du vice-doyen du Sacré collège – auquel on adresse, évidemment, des vœux chaleureux de prompt rétablissement !

23:41 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : etchegaray |  Facebook | | Lien permanent