Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2018

Pédophilie : le silence de Ségolène

pedo Royal 2.jpgQuand Ségolène Royal publie un livre de souvenirs, tous les médias l’invitent sur leurs plateaux. Pourtant, alors que la pédophilie fait la une de tous les journaux, personne ne l’interroge sur ce sujet brûlant. Faut-il rappeler, pourtant, le rapport de l’Inspection générale de l’Education nationale qui, en juillet 1998, expliquait comment l’école de la République étouffait les nombreux crimes pédophiles commis en son sein ? Ce rapport explosif, dont Libération s’était fait l’écho, avait été commandé dix mois plus tôt par une toute jeune ministre déléguée à l’Enseignement scolaire dans le gouvernement Jospin. Une certaine Ségolène Royal…

13/02/2017

J'en vois qui s'énervent

segolene-royal-fillon.jpgCinq jours se sont écoulés depuis que la Cour des Comptes a accusé le gouvernement, en particulier Ségolène Royal, d’avoir jeté par la fenêtre 1 milliard d’euros d’argent public en renonçant de façon irréfléchie à l’écotaxe (votée à la quasi-unanimité du Parlement en 2009) face aux vociférations des "bonnets rouges" bretons en 2014. Dans la presse, rien. Silence radio. Pas un mot sur le pourquoi de cet énorme scandale d’Etat... Allons, on se calme ! Je suis certain que les journalistes du Canard, du Monde et de Mediapart sont tous au travail, ils fouillent, ils vérifient, ils recoupent, ils enquêtent ! Un peu de patience, que diable ! La vérité va éclater, c’est sûr !

09/02/2017

Vivement le "Canard" de mercredi !

sego.jpgLà, évidemment, on s’attend à ce que le Canard Enchaîné nous éblouisse ! Qu’il soit égal à lui-même ! Que Ségolène Royal, n° 3 du gouvernement, soit accusée d’avoir lésé de 132 millions d’euros la région Poitou-Charente dont elle était présidente, c’est énorme. Mais surtout qu’elle soit présumée responsable du gigantesque scandale de l’écotaxe révélé par la Cour des comptes (1 milliard d’argent public perdu pour la collectivité), cela va déclencher, obligatoirement, des investigations du Canard aussi méticuleuses et impartiales que celle concernant les indemnités chômage de Pénélope Fillon ! J’imagine déjà la Une du Canard de mercredi, ça va être sanglant, forcément !