Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2017

J'en vois qui s'énervent

segolene-royal-fillon.jpgCinq jours se sont écoulés depuis que la Cour des Comptes a accusé le gouvernement, en particulier Ségolène Royal, d’avoir jeté par la fenêtre 1 milliard d’euros d’argent public en renonçant de façon irréfléchie à l’écotaxe (votée à la quasi-unanimité du Parlement en 2009) face aux vociférations des "bonnets rouges" bretons en 2014. Dans la presse, rien. Silence radio. Pas un mot sur le pourquoi de cet énorme scandale d’Etat... Allons, on se calme ! Je suis certain que les journalistes du Canard, du Monde et de Mediapart sont tous au travail, ils fouillent, ils vérifient, ils recoupent, ils enquêtent ! Un peu de patience, que diable ! La vérité va éclater, c’est sûr !

02/11/2014

C'est l'Etat qu'on assassine (2)

ecotaxe.jpgJe n’ai pas suivi de près l’affaire de l’écotaxe, mais il me semblait plutôt sensé de demander aux camions qui profitent d’un réseau routier de contribuer à son entretien. Mais bon. Le gouvernement, finalement, a préféré renoncer à tout le dispositif déjà installé. A raison ou à tort ? C’est sa décision. Là où je m’insurge, c’est quand j’entends le ministre Vidalies, chargé des transports,  expliquer que l’Etat, comme un gougnafier, va mettre tout en œuvre pour ne pas payer d’indemnités à la société privée Ecomouv, son prestataire dans ce projet ! Belle mentalité ! Voilà un Etat, au moins, qui inspire confiance !  

18:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : etat, écotaxe, confiance |  Facebook | | Lien permanent