Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2016

Le temps des irresponsables

cameron.jpgLe débat sur les "élites" européennes pose la question la plus cruciale pour nos régimes démocratiques, celle de la confiance des peuples envers leurs gouvernants. Sur ce plan, on a le droit d’être pessimiste. Que penser de David Cameron, l’un des dirigeants les plus brillants de sa génération, qui s’est planté sur l’Europe pour de minables calculs électoralistes ? De Tony Blair, son populaire prédécesseur, convaincu d’avoir été tragiquement incompétent sur la guerre en Irak ? Ou de José Manuel Baroso, ex-espoir politique du Portugal, qui dirigeait encore l’Europe en 2014, et qui se laisse acheter, toute honte bue, par la banque Goldman Sachs ? Si ces gens-là s’avèrent à ce point irresponsables, alors vous pensez, les autres !

02/11/2014

C'est l'Etat qu'on assassine (2)

ecotaxe.jpgJe n’ai pas suivi de près l’affaire de l’écotaxe, mais il me semblait plutôt sensé de demander aux camions qui profitent d’un réseau routier de contribuer à son entretien. Mais bon. Le gouvernement, finalement, a préféré renoncer à tout le dispositif déjà installé. A raison ou à tort ? C’est sa décision. Là où je m’insurge, c’est quand j’entends le ministre Vidalies, chargé des transports,  expliquer que l’Etat, comme un gougnafier, va mettre tout en œuvre pour ne pas payer d’indemnités à la société privée Ecomouv, son prestataire dans ce projet ! Belle mentalité ! Voilà un Etat, au moins, qui inspire confiance !  

18:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : etat, écotaxe, confiance |  Facebook | | Lien permanent

01/12/2013

Fachos, les bonnets rouges !

 bonnets rouges,bretagne,mariage gay,hollande,confianceLe succès de la manif de Carhaix rappelle un peu celui de la Manif pour tous. Il confirme le divorce entre une population excédée qui se raccroche à ce qui lui reste, c'est-à-dire ses valeurs (la famille) ou son identité (la Bretagne), et une classe politico-médiatique qui, de sa bulle parisienne, laisse ses experts en propagande (pardon : en communication) lancer vers le pays profond des anathèmes et des insultes : "Fachos ! Homophobes ! Ploucs ! Racistes ! Obscurantistes ! Vendus au FN !" Entre les deux, la fracture s’approfondit. Hollande et ses ministres croient-ils vraiment qu’ils rétabliront la confiance, clef de la reprise, en brandissant des épouvantails ?

17/01/2013

Confiance en qui ?

 confiance.jpgPas rassurant, le dernier baromètre Opinionway du Cevipof (Sciences Po + Cnrs). Quelques chiffres en vrac : seulement 28 % des Français font confiance au Premier ministre ; Hollande inspire de l’inquiétude à 60 % des Français (72 % des ouvriers) ; 85 % des Français trouvent que les politiques ne les écoutent pas assez. La confiance est donc en baisse générale. Sauf quand il s’agit, pour 95 % des Français, de la… famille ! (après cela, étonnez-vous que, etc). Encore un chiffre, comme ça, au passage : 27 % des électeurs de François Hollande sont contre le mariage gay. No comment.