Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2017

Un petit calcul insidieux...

campagne.jpgPetit calcul insidieux. Commençons par éliminer les 25 % des Français qui n’ont pas le droit de vote, essentiellement les enfants. Sur le restant, soit 75 % de la population, mettons de côté les 25 % d’électeurs qui voteront FN les yeux fermés. Ajoutons-y les 30 % d’électeurs qui, selon le livre de Brice Teinturier, n’en ont "plus rien à foutre". Au doigt mouillé, enfin, évaluons à 20 % les électeurs qui votent d’habitude mais qui hésitent et qui, écœurés par les affaires, resteront chez eux. A-t-on bien mesuré que tout le cirque électoral, le spectacle politique, les tonnes de journaux, les milliers d’heures de télé et de radio, les meetings, les débats, la campagne, tout ça… ne concerne même pas 20 % de nos compatriotes ?