Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2021

EELV pousse un peu le bouchon

andouillettes-aux-figues.jpgLa ville de Lyon était, jusqu'à présent, une des capitales mondiales de la gastronomie. On venait du bout de la terre pour faire le tour des bouchons lyonnais et y déguster les spécialités locales : petit salé aux lentilles, saucisson brioché, tête de veau sauce gribiche, pâté en croûte, andouillette aux figues, os à moelle truffé, andouille aux pommes de terre, rôti de bœuf aux champignons… On comprend pourquoi le nouveau maire de Lyon a décidé d'interdire la viande dans les cantines scolaires de sa ville : les enfants pourraient y prendre goût et, ainsi, vouloir perpétuer la tradition. Or, on l'a compris, pour les écolos, la tradition, c’est mal.

10/09/2020

Un référendum sur le Tour ?

tour_de_france.jpgLe maire EELV de Lyon, Gregory Doucet, va-t-il organiser prochainement, dans sa ville, un référendum d’initiative citoyenne (RIC) pour exiger la suppression du Tour de France ? Ce serait logique, au vu de ses déclarations au journal Le Progrès, où il dézingue allégrement cet événement sportif qu'il trouve machiste, polluant, etc. De Lyon à Rennes, les écolos sont unanimes : le Tour de France, c’est pas bien, c’est populiste, c’est caca, faut interdire ! Eh bien, voilà une excellente occasion de consulter le peuple, non ? Allez, chiche, exigeons un RIC là-dessus ! Je ne sais pas pourquoi mon petit doigt me dit qu’ils ne le feront pas…

11:35 Publié dans Blog | Tags : ric, tour de france, eelv, lyon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/10/2018

Collomb deux fois minable

collomb.jpgL’attitude de Gérard Collomb est deux fois désolante. 1) Qu’un ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, notamment chargé des migrants, de la police, des cultes et du terrorisme, décide soudain que tout cela l’intéresse beaucoup moins que son confortable fauteuil de maire de Lyon, c’est affligeant. 2) Que sa petite reconversion personnelle soit si mal négociée qu’elle plombe à la fois le président de la République et le gouvernement, c’est encore plus lamentable ! S’il y avait une justice en politique, Collomb se ferait battre, pour ces deux motifs, aux prochaines municipales de Lyon.