Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2021

35 % pour, 65 % contre

emmanuel-macron.jpegJ’ai coupé ma télé vendredi, après l’intervention du Premier ministre. Je savais que l’ensemble des médias, tout le week-end, allait critiquer bruyamment la décision d’Emmanuel Macron de ne pas reconfiner. Si Macron avait choisi de reconfiner, l’ensemble des médias aurait passé le week-end à critiquer bruyamment sa décision de reconfiner. Ainsi va la France : 35 % pour Macron, 65 % contre, et ce, quoi qu’il dise. Donc : 35 % pour sa décision, 65 % contre sa décision, quelle qu’elle soit. Voilà. Comme d’hab. Pas de quoi passer un week-end à hurler au scandale, à opposer les uns aux autres, à nourrir la machine à buzz et à donner mal à la tête à des millions de braves gens !

31/01/2021

Quand un ouvrier citait Racine

ouvrier R.jpgOn a retrouvé sur un chantier de restauration, à Dijon, un message manuscrit déposé dans le mur d’une chapelle du XVe siècle par un ouvrier plâtrier nommé Nicolas Godard en… août 1856 ! Beau témoignage d’un temps lointain où Dijon connaissait la misère, où l’on avait le sens de la transmission, et où les ouvriers plâtriers écrivaient dans un français impeccable, d’une écriture soignée, sans fautes d’orthographe, en citant volontiers des vers de Racine. Oui, en 1856, les ouvriers du bâtiment connaissaient Racine ! C’est en cela qu’il fait rêver, ce message venu d’une autre époque…

30/01/2021

Le KGB n'est plus ce qu'il était

Navalny.jpgL’affaire Navalny, en Russie, est un incroyable feuilleton qui confirme, entre autres, le récit que je fais dans mon livre ["KGB, La véritable histoire des services secrets soviétiques", Perrin, 2020] de la difficile transition entre le KGB et le FSB : quand l’URSS a disparu, fin 1991, les meilleurs agents de la Loubianka ont fondé leurs propres sociétés de sécurité, ou sont entrés comme responsables de la sécurité dans de grosses boîtes allemandes ou américaines. Le résultat est frappant : ceux qui sont restés en place, ceux qui se retrouvent aujourd’hui à la tête des "organes" à Omsk ou à Khabarovsk, ce ne sont pas les plus intelligents…

13:41 Publié dans Blog | Tags : kgb, navalny, fsb, russie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/01/2021

Médias : trop d'incultes, trop d'extrêmes...

sond La Croix.jpgToujours passionnant, le grand baromètre annuel du journal La Croix sur le rapport des Français à leurs médias. On y note cette année, par exemple : que 66 % des Français reprochent aux médias d’avoir "dramatisé" la crise du coronavirus ; que 73 % d’entre eux ne supportent pas d’entendre tous ces invités "qui ne sont pas spécialistes du sujet" ; que 61 % pensent qu’ils accordent trop de place à "des gens qui expriment un point de vue extrême". Tout cela est plein de bon sens. Ce qui ne veut pas dire, évidemment, faut pas rêver, que les dirigeants des médias en tiendront compte !

27/01/2021

A l'est, rien de nouveau...

Couv-simpl-jpg.jpgCette semaine se tient à Hanoï, sous les portraits géants de Lénine, Marx et Ho Chi Minh, le congrès du Parti communiste vietnamien. Comme tous les cinq ans, les journaux occidentaux tenteront d’expliquer que les communistes vietnamiens, cousins des communistes chinois, commencent à s’ouvrir à la modernité. Alors que non, hélas, au Vietnam, le pouvoir communiste est fidèle à lui-même : il jette en prison les opposants, les dissidents et, bien sûr, les journalistes qui émettent la moindre critique à l’égard du régime ! Un parti totalitaire qui emprisonne les journalistes : à l’est, rien de nouveau…

10:25 Publié dans Blog | Tags : communisme, vietnam, presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/01/2021

"C ce soir" : un débat... original !

C ce soir.jpgUne nouvelle émission quotidienne de débat à la télé, sur France 5, voilà qui méritait le détour. D’autant que j’apprécie son animateur, Karim Rissouli, pour son « C Politique » dominical. J’ai donc regardé « C ce soir », dont la première, hier soir, était consacrée au féminisme : pas très original, mais il faut bien un début à tout. Or… surprise ! Les cinq participants, de Michelle Perrot à Laure Adler, étaient toutes et tous du même avis ! Voilà une conception du débat pour le moins originale ! Résultat : un entre-soi unanime et très vite ennuyeux. Il n’y a donc pas de juste milieu, à la télé, entre la castagne et le copinage ?

25/01/2021

Les campagnes marquent un point

coq 2.jpgIl n’y a pas que des mauvaises nouvelles. Au nom de la défense de notre "patrimoine sensoriel" (!), une loi vient d’être adoptée à l’unanimité (!) qui empêche désormais les Parisiens et autres néo-ruraux qui s’installent à la campagne de faire interdire le chant du coq, la sonnerie de l’angelus, le coassement des grenouilles, le chant des cigales, etc. Il était temps : il paraît que 18.000 plaintes de ce type étaient en cours d'examen ! Seul regret : que le patrimoine rural "sensoriel" ne soit pas aussi "visuel" : à l'évidence, les multinationales qui fabriquent des éoliennes ont des arguments plus puissants que les citadins qui déménagent…

23/01/2021

Bourgogne : un virus ? Où ça, un virus ?

toucy-centre-vaccination.jpgEn Bourgogne-Franche-Comté (3 millions d’habitants), le directeur de l’ARS a déclaré qu’il disposait "d’un peu plus de 100.000 doses". Voilà qui explique que tous les centres de vaccination soient inopérants : ils n’ont plus de vaccin ! Chez moi, dans l’Yonne, personne ne s’émeut qu’il soit rigoureusement impossible, aujourd’hui, de se faire vacciner. D’ailleurs, dans ma commune (Charny, 5.000 habitants, une Maison de santé, une pharmacie, des infirmières et tout ce qu’il faut), la mairie n’a aucunement l’intention d’organiser la vaccination de ses administrés ! Un virus ? Où ça, un virus ? Des variants ? Où ça, des variants ?

00:40 Publié dans Blog | Tags : coronavirus, vaccin, santé, yonne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2021

Et tant pis pour l'information !

une-infirmiere-prepare-une-dose.jpgCe matin, j’ai allumé ma radio pour savoir où en était, en France, le processus de vaccination. En vain : un sujet domine, un seul, majeur, essentiel, capital : il paraît que Macron a dit une bêtise en affirmant que les Français étaient "66 millions de procureurs" (comme on dit, au foot, qu’ils sont "66 millions de sélectionneurs"). Breaking news ! On arrête tout !  La terre peut cesser de tourner, la guerre peut éclater, l’ensemble des médias va passer deux jours à commenter, disséquer, condamner, décortiquer, fustiger et repasser en boucle cette bourde du président… dont, franchement, environ 66 millions de Français se fichent totalement !

21/01/2021

L'influenceuse aime les livres

Maggy.jpgJe vous jure que ce n’est pas une blague. Selon le média belge 7sur7, une certaine Maddy Sheldler, issue de la télé réalité (Les Marseillais, La Villa des cœurs brisés), est devenue une des plus populaires "influenceuses" sur les réseaux sociaux francophones. Aux 2,4 millions d’internautes qui la suivent, elle préconise cette semaine – tenez-vous bien – de faux livres en carton qui décorent mieux et sont moins chers que les vrais : "Les livres officiels avec des pages, comme ça, ça coûte assez cher en boutique", dit-elle. Mais quelle bonne idée ! C’est sûr, avec des textes à l’intérieur, un livre, c’est moins décoratif !

10:19 Publié dans Blog | Tags : livres, réseaux sociaux | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/01/2021

Et le droit de ne pas être contaminé ?

passeport.jpgJ’ai du mal à comprendre les personnes qui refusent avec indignation le principe du "passeport vaccinal" sous prétexte de "discrimination". Mais de quelle "discrimination" s’agit-il ? Un exemple tout simple : je n’ai pas le permis moto, c’est mon choix - en quoi le fait que je ne puisse pas rouler à moto est-il une insupportable "discrimination" à mon égard ? Une telle attestation serait le meilleur moyen de rouvrir prochainement les cinémas, les théâtres et les restaurants – en les réservant, bien sûr, à ceux qui ne risquent pas de contaminer leurs voisins et de les envoyer ad patres ! C’est le bon sens, non ? Je pense de travers ? J'ai raté une info ?

19/01/2021

L'avenir des démocraties...

trumpp.jpgLa parenthèse Trump se referme. Vient le temps d'y réfléchir très sérieusement. Et de répondre à deux questions : 1) Comment un gros beauf sexiste et analphabète peut arriver à la tête d’un pays comme les Etats-Unis ? Relire, pour cela, très attentivement les péripéties de 2016 ! 2) Qu’est-ce qui explique que 74 millions d’Américains aient voté, en novembre, pour ce crétin arrogant, menteur, infantile et dangereux ? Cette réponse-là est urgente, car elle jette une étrange lumière sur l’avenir. J’entends : l’avenir de la démocratie américaine, mais aussi de toutes les démocraties modernes. Y compris la nôtre.

17/01/2021

Ruquier condamne Finkielkraut

ruquier.jpgLa haine, le mensonge, l'injustice m'insupportent. Hier soir, sur France 2, j’ai entendu Laurent Ruquier expliquer qu'Alain Finkielkraut avait été viré de LCI "parce qu’il a défendu Olivier Duhamel" (sic). Preuve que l'humoriste n’a pas écouté la fameuse émission où le philosophe dit, textuellement : "Si mû par une passion inattendue ou par une pulsion irrépressible, Olivier Duhamel n’a pas su, pas pu, ou pas voulu “s’empêcher”, il n’a pas seulement commis un acte répréhensible, ce qu’il a fait est très grave, il est inexcusable." Mais qu’importent les faits, la vérité, l’éthique : puisque Ruquier vous dit que Finkielkraut est coupable, forcément coupable !

15/01/2021

Le blanc, couleur de l'époque ?

blanc.jpgAllez, on se détend ! Et on s’interroge, comme Le Figaro, sur un mystère : "Pourquoi les voitures sont blanches ?"  Tiens, oui, c’est vrai, pourquoi 40 % des automobiles sont-elles de couleur blanche ? Pourquoi cet étrange privilège blanc ? (oh pardon, j’ai dit qu’on se détendait...). Réponse : le blanc reflète la lumière et n’absorbe pas la chaleur ; outre le fait qu’il agrandit et éclaircit, le blanc simplifie la perception de l’espace ; outre qu’il se revendique du luxe et de la technicité, il est, tenez-vous bien, "en parfaite adéquation avec notre époque". Tiens donc ! Parce qu’il est la couleur des personnels soignants ?

11:14 Publié dans Blog | Tags : blanc, mode, automobile | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/01/2021

A censure, censure et demi...

david-pujadas-alain-finkielkraut.jpgLes dirigeants de LCI, tétanisés devant le tsunami de violence et de menaces qui déferle sur eux à propos de l’émission Pujadas-Finkielkraut de lundi, ont commis une deuxième bourde : ils ont retiré l’émission du replay de LCI ! Comme ça, au moins, on est sûr que 98 % des gens qui crachent leur haine envers l’académicien sur les réseaux sociaux et sur les plateaux télé n’ont pas écouté et n’écouteront pas les propos (intelligents, nuancés et évidemment discutables) qui lui ont valu d’être brutalement censuré par la chaîne. C’est tellement plus simple de condamner quelqu’un sans l’entendre. Voltaire, reviens, ils sont devenus fous !

13/01/2021

La censure s'abat sur LCI

alain-finkielkraut...jpgFace à David Pujadas, sur LCI, Alain Finkielkraut a offert la réflexion la plus intelligente et la plus stimulante qu’on ait entendue, depuis quinze jours, sur l’affaire Duhamel. La plus nuancée, aussi, donc la plus discutable, évidemment. Hurlements sur les réseaux sociaux ! Paniqués, les dirigeants de LCI, ceux qui ont invité, salarié et vénéré Olivier Duhamel pendant des années, les mêmes qui continuent de salarier Daniel Cohn-Bendit (qui prôna longtemps "les caresses des petites filles de 5 ans") et Serge July (dont le journal Libération défendit la pédophilie pendant des années), ont décidé de… virer Finkielkraut ! Censurer un intellectuel, en France, quel triste aveu d’impuissance !

12/01/2021

Attention : coupures de courant !

fessenheim.jpgLes techniciens d’EDF nous alertent donc : d’ici le retour du printemps, nous pourrions bien souffrir de coupures d’électricité. Vendredi, paraît-il, c’était tout juste : il faisait - 3° ! Vous imaginez s’il avait fait - 15° ? Nous sommes prévenus : si l’hiver est aussi rigoureux qu’en 2012 et 2018, ces coupures de courant seront inévitables. Mais ce seront de "petites coupures", a précisé sur BFM-TV la ministre écolo Barbara Pompili. C'est rigolo comme personne, encore, sur les plateaux télé, n'a osé demander si le gouvernement avait bien eu raison, finalement, tous comptes faits, de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim…

23:20 Publié dans Blog | Tags : edf, nucléaire, écolos, pompili | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2021

Guigou : un peu de bon sens !

guigou.jpg Je n’ai rien contre la personne d’Elisabeth Guigou, et j’ai trop défendu ici même la présomption d’innocence pour ne pas rappeler que ce principe fondamental s’applique aussi à l’affaire Duhamel. Mais la création d’une importante Commission sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, sur le modèle de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église, est une chose trop sérieuse pour risquer de la compromettre en la faisant présider par une amie intime de Dominique Strauss-Kahn et d’Olivier Duhamel. Franchement, ce n’est pas de la méfiance mal placée, c’est du simple bon sens !

12:52 Publié dans Blog | Tags : guigou, inceste, viol, dsk, duhamel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/01/2021

Trop blancs, les Autrichiens ?

maalouf.jpgEst-ce parce qu’il a été violemment banni des médias français pendant trois ans pour des accusations d’agression sexuelle qui se sont avérées fausses, que le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf donne aujourd’hui des gages au "politiquement correct" ? Le voilà qui s’indigne que l’Orchestre philharmonique de Vienne "manque de diversité ethnique" : trop blancs, les Autrichiens ! La violoniste chinoise Zhang Zhang lui a vertement fait remarquer que l’Opéra de Pékin et les orchestres d’Afrique sud-saharienne manquaient, eux aussi, de diversité. Maalouf l’a aussitôt insultée en la traitant de fasciste. Bigre. "De la musique avant toute chose", écrivait Verlaine...

09/01/2021

Sara Omar est vivante

La-laveuse-de-mort.jpgDédiée à tous ceux qui luttent contre la sinistrose, la bouleversante histoire de Sara Omar – lue dans La Croix du week-end. Un soir de 2015, à 29 ans, Sara décide d’en finir avec la vie après un trop plein d’horreurs subies dans son Kurdistan natal. Elle rédige une longue lettre d’adieu à la mémoire d’une amie tuée par son père, elle, comme tant de jeunes femmes irakiennes. A 5 heures du matin, Sara termine sa lettre, la relit… et prend conscience de la force de son écriture. Un choc ! Elle décide de rester en vie. Et d’écrire un roman qui est devenu chez elle, au Danemark, un best-seller ! L’héroïne de La laveuse de mort (sorti chez Actes Sud) s’appelle Frmesk – en kurde, "Frmesk", cela veut dire "larme".