Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2017

Patience, vous lirez cet été !

L2048x1536-fit_jean-luc-melenchon-candidat-front-gauche-election-presidentielle-2012-invite-politique-emission-politique-france-5-11-mars-2012.jpgu dans Livres Hebdo : les ventes de livres, en France, ont baissé de 3,5 % en janvier 2017 (par rapport à janvier 2016). Ce n’est pas étonnant : sauf exceptions rarissimes, avez-vous vu passer à la télé, depuis deux mois, le moindre auteur de roman, d’essai ou de document qui ne soit pas politique ? La campagne présidentielle, hystérisée par l’affaire Fillon, a vampirisé tout ce qui nous aurait volontiers distraits de ce feuilleton électoral obsédant ! J’en sais quelque chose : depuis douze ans que je vis de mes livres, je n’ai jamais été aussi peu invité sur les ondes que pour mes "Secrets du Kremlin". Qui aurait cru que la lutte à mort entre Staline et Trotski serait un jour éclipsée par les chicayas partisanes entre Hamon et Valls ?

06/03/2017

"Entre 30.000 et 200.000 personnes"

Trocadéro.jpgAu lieu de passer leur temps à s’indigner qu’on puisse mettre en doute leur impartialité, mes excellents confrères de la presse parisienne feraient mieux de s’attaquer, une bonne fois pour toutes, à un problème qui les ridiculise à chaque grande manif. Enfin, quand même, en 2017, comment peut-on expliquer sans rougir qu’il y avait hier au Trocadéro "entre 30.000 et 200.000 personnes" ? Est-il inimaginable que l’Agence France-Presse, par exemple, envoie un drone au-dessus de la foule, prenne des photos, les analyse numériquement, compare avec la même analyse faite par la police, et annonce le chiffre de manifestants ? On s’étonne, ensuite, que plus personne n’ait confiance en la presse !

05/03/2017

La droite vit un cauchemar

peuple-droite.jpgCe que mesurent mal les commentateurs parisiens, c’est le terrible cauchemar vécu, en province, par des millions de braves gens composant la bonne vieille droite républicaine, qui pensaient légitimement sanctionner le quinquennat socialiste, et qui voient, la boule au ventre, que cette espérance leur échappe. La faute aux médias ? Aux juges ? Aux primaires ? A Fillon lui-même ? Qu’importe ! Cette population-là refuse rageusement de se faire voler l’alternance qui lui paraissait acquise. Quitte à s’accrocher désespérément, aveuglément, pathétiquement, à un candidat gravement déconsidéré mais seul encore capable, à leur yeux, de réaliser leur souhait !

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : fillon, droite, républicains |  Facebook | | Lien permanent

04/03/2017

L'Etat, quelle importance ?

ministres.jpgL’info a fait trois-quatre lignes, ici ou là, pas plus : Axelle Lemaire a quitté le gouvernement pour aller faire campagne, elle a été remplacée par Christophe Sirugue. Christophe qui ? Pour aller faire quoi ? Aucun intérêt. Quelle importance, aujourd’hui, un poste de ministre de la République ? Qui s’intéresse aux titulaires quasi inconnus de ministères dont l’impuissance est notoire ? Sur les grands sujets, un ministre n’a souvent aucune prise, il se console en laissant son administration (qu’il contrôle plus ou moins) pondre de nouvelles normes (dictées ou non par l’Europe) dans son secteur, qui seront d’ailleurs rarement appliquées. La déliquescence de l’Etat, ce n’est pas un problème ?

03/03/2017

Taiaut ! Taïaut ! Tue ! Tue !

Fillon.jpgTrop, c’est trop. Je suis comme Eric Dupond-Moretti, comme Pierre Arditti et, sans doute, comme des millions de Français : je déteste l’incroyable acharnement avec lequel les médias, en meute, pourchassent François Fillon en l'accusant de tous les maux depuis déjà six semaines. Un argument chasse l’autre. Depuis hier, c’est l’hallali contre la manifestation de soutien organisée en sa faveur au Trocadéro dimanche, dans laquelle, tenez-vous bien, ô scandale, il y aurait des cathos ayant participé naguère à la Manif pour Tous. Comment ose-t-il ? Quelle honte, quelle indécence ! Et ce salaud malfaisant, ce criminel immonde, cette ordure fasciste voudrait être président de la République ?

02/03/2017

On ne critique pas les juges !

juges.jpg"La justice est indépendante !" clament avec indignation la présidente du Parquet national financier Eliane Houlette (nommée par François Hollande), le juge Eric Halphen (engagé auprès d’Emmanuel Macron) et le juge Eric de Mongolfier (engagé auprès de Benoît Hamon). Intouchables, les juges ? Faut-il rappeler l’affaire du "mur des cons" ? (Tiens, la juge responsable, quatre ans après, va passer en correctionnelle, vous le saviez ?) Et le Parquet national financier n’admet-il pas lui-même avoir engagé toute cette affaire, en janvier, après la parution du Canard Enchaîné ? Fillon ou pas Fillon, qui peut nier que les juges, de nos jours, sont beaucoup trop souvent dépendants… de la presse ?

28/02/2017

Une très étrange amnésie

marx-engels-lenine-staline.jpgJ’avais découvert le phénomène, de conférence en conférence, quand j’ai publié ma biographie de Gorbatchev. Je le retrouve avec mes "Secrets du Kremlin" parus pour le centenaire de la révolution russe. Lénine, Trotski, Staline, connais pas ! Les Français ont effacé de leur mémoire toute l’histoire du communisme : la terreur, le goulag, le mensonge, la dissidence ont été évacués, rayés, oubliés par une ancienne génération honteuse d’y avoir cru naguère, et par une jeune génération ignorant jusqu’au risque totalitaire, inculte sur le sujet et, du coup, incapable de comprendre la Russie de Poutine. Regrettable, désolante, dangereuse amnésie !

27/02/2017

Trois minutes à contre-courant

bravo.jpgAllez, pour le fun, soyons positif ! J’ai l’impression, moi, que Marine Le Pen a fait de gros progrès quand elle passe à la télé, sur le fond comme sur la forme. Je trouve que François Fillon est doté d’un psychisme incroyablement solide. J’admire sans réserve le jeune Emmanuel Macron pour son intelligence acérée et son talent exceptionnel. J’ai changé d’avis sur Benoît Hamon, qui restera certainement comme la révélation politique de cette année 2017. Je suis bluffé par le talent d’orateur de Jean-Luc Mélenchon, qui est le seul à m’émouvoir. Bon, certes, je n’ai pas grand-chose à dire sur les autres candidats, il ne faut pas exagérer, mais allons ! ces cinq-là n’ont pas que des défauts !

26/02/2017

Qu'est-ce que le "dégagisme" ?

dégagisme.jpgLe "dégagisme" est un nouveau concept politique né lors des révolutions arabes et adapté, chez nous, à la volonté populaire de "dégager" les sortants, les Sarkozy, Hollande, Juppé, Valls et consort. Pourquoi une grande partie de la population, gauche et droite confondues, veut-elle les "dégager" ? Parce que cette génération d'élus post-Mitterrand et post-Chirac a globalement aggravé la situation des Français sur le plan agricole, en matière de santé, dans le domaine scolaire et dans leur vie de tous les jours, alors qu’ils avaient été élus pour corriger et améliorer ladite situation. Le malaise actuel tient à ce qu’on n'est pas sûr que leurs successeurs aient bien compris le message…

25/02/2017

Cécile Duflot, le retour !

Duflot,EELV,Jadot,HamonElle est très forte ! Elle m’épate ! Ecrabouillée par Yves Jadot lors des primaires écolos de novembre, Cécile Duflot était invitée à "dégager" au même titre que Sarkozy, Hollande, Juppé et autres Valls. Mais que nenni ! L’archi-battue s’est démenée comme un diable, en coulisses, depuis un mois, pour faire aboutir l’idée d’un ralliement du candidat écolo à Benoît Hamon – voilà, c’est fait ! Son véritable objectif étant, bien sûr, de décrocher un accord électoral avec le PS pour que celui-ci ne lui subtilise pas sa circonscription parisienne – voilà, c’est fait ! D'un coup, elle a fait disparaître son vainqueur, hop, et assuré sa réélection à l’Assemblée en juin. Elle m’épate, je vous dis, elle m’épate !

00:02 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : duflot, eelv, jadot, hamon |  Facebook | | Lien permanent

24/02/2017

Un débat, ça sert à quoi ?

un-debat-inedit-qui-fait-deja-debat.jpgLes polémiques autour du grand débat que TF1 entend organiser le 20 mars me font rigoler. Bien sûr que l’absence des "petits candidats" est injuste ! Mais faut-il rappeler à quoi sert un tel débat ? A confronter les idées et les programmes en lice. Or, dans la cacophonie générale qu’induirait la présence de 12 candidats (et le peu de temps accordé à chacun), à quoi servirait un échange croisé entre Macron et la trotskiste Nathalie Arthaud à propos de la désertification rurale, ou entre Mélenchon et Alexandre Jardin sur la présence française au Mali ? Cette présidentielle inédite battrait un nouveau record : celui du débat le plus inutile de l’histoire de la République !

23/02/2017

Fillon...Macron... Fillon... Macron...

macron-fillon.jpgComme je l’avais écrit ici même le 10 février, Bayrou ne pouvait se présenter aux présidentielles sans que sa seule présence n’ôte suffisamment de voix à Macron pour faire qualifier Fillon au second tour. Il a donc choisi de rallier ledit Macron, au risque que sa présence cette fois, dissuade quelques caciques du PS, inquiets pour leur réélection, de rejoindre l’ancien ministre de François Hollande. Bien malin qui peut prévoir, désormais, comment va évoluer le rapport de force entre Fillon et Macron. L’essentiel étant, pour ma part, que celui qui passera devant l’autre ratatine bien Marine Le Pen au second tour. Pour le reste, on s’arrangera.

22/02/2017

Plan B, moi, jamais !

panneau-de-cible.jpgA l’aube de 2017, il ne pouvait pas être battu. La presse a alors révélé que sa femme avait été son assistante parlementaire. Puis… que deux de ses enfants l’avaient été aussi. Puis… que sa femme avait un salaire exorbitant. Puis… qu’elle avait touché de grosses indemnités chômage. Puis… qu il habitait un manoir valant 700.000 euros. Puis… qu’il aurait été, selon certains, à voile et à vapeur. Puis… qu’il avait travaillé, quand il était conseil, pour le groupe Axa. Puis… qu’il avait gagné de l’argent en faisant des conférences. Puis… qu’il abusait des avions du gouvernement quand il était premier ministre. Et ce n’est pas fini… Quand on voit ce qui est arrivé à Fillon, on comprend que la droite ne trouve pas de plan B !

21/02/2017

Au premier tour on élimine ?

Candidats.jpgBon, je résume. Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon voudraient nous faire croire que la France pourrait résister toute seule, et en anciens francs, à l’Amérique, à la Russie et à la Chine : pas sérieux, j’élimine ! Aucune envie de Benoît Hamon, dont la victoire remettrait en piste la plupart des éléphants du PS : j’élimine. Restent Macron et Fillon. Le premier, par désinvolture, s’est durablement ridiculisé en qualifiant la colonisation de "crime contre l’humanité". Le second, par intérêt personnel, a abusé des facilités financières offertes aux députés et à leurs familles. Me voilà frais : Le Pen, Mélenchon, Hamon, Macron et Fillon sont dans un bateau, le bateau coule, qu’est-ce qui reste ?

20/02/2017

C'est celui qui le dit qui l'est !

hue.jpgCombien de déclarations, en ce moment, font hurler de rire ! Il y a, au hasard, celle de Delphine Batho (députée ayant occupé indument un logement HLM de la ville de Paris) s’insurgeant dans La Croix : "Dans le cas de François Fillon, il y a un contournement honteux des règles de la République" ! Ou celle de Mazarine Pingeot, chez Ruquier : "Je déteste qu’on privilégie la vie intime d’un homme politique au détriment de son discours". Mais la plus belle, c’est celle de Robert Hue (ancien secrétaire de Georges Marchais devenu patron du PCF, aujourd'hui sénateur) s’écriant dans un tweet du 9 février : "Marre de tous ces professionnels de la politique !" Celle-ci, franchement, il faut l’encadrer !

19/02/2017

Une étoile est née

erreur-guide-michelin.jpgVoilà qui nous distrait de la campagne présidentielle : figurez-vous que le Guide Michelin, qui fait et défait les étoiles gastronomiques de notre beau pays, s’est pris les pieds dans le tapis et a annoncé qu’il accordait une étoile au "Bouche à Oreille", un boui-boui sympa situé route de la Chapelle, à Bourges, dans le Cher, où le menu ouvrier est à 12,5 euros (entrée, plat, dessert, quart de vin), le confondant avec le "Bouche à Oreille", un restau chic situé route de la Chapelle à Boutervilliers, dans l’Essonne. Eh bien ! Depuis une semaine, le "Bouche à oreille" de Bourges ne désemplit pas ! Son boudin-purée est en train de devenir une curiosité nationale ! Elle est pas belle, la vie ?

18/02/2017

Paris, what else ?

JO.jpgLes présidentielles saturent les écrans et les esprits au point qu’on en oublierait de s’indigner pour autre chose que les emplois fictifs de Fillon et les bourdes historiques de Macron. Or, il y a bien pire : savez-vous quel slogan a été choisi pour vendre la candidature de Paris au Comité International Olympique ? "Made for sharing", en anglais ! Quel est le crétin qui a trouvé cette formidable manière de valoriser la capitale de la France ? Quels sont les incultes, les traîtres, les inconscients qui ont validé cette trouvaille humiliante ? Vous entendez Pierre de Coubertin se retourner dans sa tombe ? Et Molière, et Hugo, et Stendhal, et Proust, et tous les autres ? Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas avoir choisi "Just do It" ou "Yes We can" ?

17/02/2017

Quels emplois fictifs, déjà ?

Cambadelis.jpgIl est un peu fort de café d’observer que le parti politique qui tape le plus fort sur François Fillon, le PS, est dirigé par un homme, Jean-Christophe Cambadélis, qui fut condamné deux fois pour emploi fictif : en 2000 pour avoir exercé un emploi de complaisance de 1993 à 1995 dans une boîte de gestion immobilière (5 mois de prison avec sursis + 100.000 F d’amende) ; et en 2006 pour avoir exercé un second emploi fictif à la MNEF de 1993 à 1995 (6 mois de prison avec sursis + 20.000 euros d’amende). Gonflé, le camarade Premier secrétaire ! Je ne veux pas la mort du pécheur, certes, mais si j’étais un militant socialiste engagé dans la campagne de Benoît Hamon, je crois que je serais un peu gêné…

 

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cambadélis, fillon, mnef, ps |  Facebook | | Lien permanent

16/02/2017

C'est la faute à Hollande

francois-hollande-portrait.jpgPourquoi le débat présidentiel s’est-il enlisé dans un fatras de polémiques sordides ? Parce qu’il n’y a plus personne, hélas, trois fois hélas, pour juger, en bien ou en mal, le quinquennat qui s’achève : le critiquer est parfaitement inutile puisqu’aucun candidat, même socialiste, ne s’en réclame ; et à quoi bon le défendre, puisque l’électorat, à l’évidence, veut passer à autre chose ? Cette situation inédite est malsaine. Comment peut-on, à gauche, expliquer qu’on va faire encore mieux ? Et à droite, promettre qu’on va faire le contraire ? Mieux que quoi ? Le contraire de quoi ? Comment progresser dans le vide, sans repère ni référence ni perpective, comme des poissons rouges dans un bocal ?

00:59 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, bilan, quinquennat |  Facebook | | Lien permanent

15/02/2017

Pourquoi une telle défiance ?

1dupond-moretti.jpgQuelque chose me frappe dans la crise de confiance qui plombe aujourd’hui les politiques et les journalistes : si les premiers ne cessent d’admettre, plus ou moins maladroitement, qu’il leur incombe de se réformer, les seconds font preuve d’une spectaculaire incapacité à se remettre en question. Qu’un Eric Dupond-Moretti ou qu’un Pierre Arditi ose dénoncer en direct "l’hallali" ou "l’acharnement" dont les médias font preuve à l’égard de François Fillon, et c’est, à chaque fois, un tollé d’indignation corporatiste ! Mes excellents confrères ne feraient-ils pas mieux de se demander sérieusement pourquoi 67 % des Français sont convaincus que les journalistes ne disent pas ce qu’ils pensent ?