Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2017

Demandez le programme !

valls-1.jpgJ’ai écouté attentivement le discours-programme de Manuel Valls. Je suis frappé par une chose : à part trois phrases, dont deux l’attaquent personnellement, François Fillon aurait pu prononcer exactement le même topo. Même cadre général, même socle culturel, même contexte politique, mêmes valeurs fondamentales, même connaissance du réel, mêmes menaces sur l'avenir, même volonté de mieux faire ! Il est clair qu’un président de la République – sauf un extrémiste ou un irresponsable – n’a pas une grande marge de manœuvre sur les sujets fondamentaux : travail, Europe, sécurité, santé, école, culture, écologie. Et que ce n’est pas sur son programme, au fond, qu’on élit un président…

03/01/2017

Le centenaire de 1917

dany.jpgJ’aime bien Daniel Cohn-Bendit pour sa liberté de ton et sa gouaille. Mais il dit quand même beaucoup de bêtises ! Ainsi ce matin, sur Europe 1, à propos de 1917, je le cite mot pour mot : "L’idéologie bolchevique a perverti (sic) la Révolution qui voulait s’émanciper de la terreur (sic) tsariste, elle a donné naissance à un régime de terreur qu’on peut comparer à la terreur (sic) nazie », etc, etc. Que d’approximations, que d'à-peu-près, que d’erreurs ! En quoi Lénine a-t-il "perverti" la Révolution ? De quelle "terreur" tsariste parle-t-il ? Je ne saurais trop recommander à Dany la lecture d’un excellent livre sur le sujet – au cas où il reviendrait, en 2017, sur ce centenaire...

02/01/2017

Ce que souhaitent les Français

bonne-annee-2017-7.jpgEtre de droite, c’est regretter qu’on ne puisse davantage prolonger les bonheurs du passé. Etre de gauche, c’est parier que l’avenir nous apportera de plus grands bonheurs futurs. Si cette définition est juste, il faut admettre que François Fillon correspond assez bien à ce que souhaite la population française en ce début 2017. Les Français, inquiets, savent qu’ils détiennent quelques secrets de vie (bonne bouffe, vin, luxe, patrimoine, paysages, cinéma, chanson) qu’ils ne veulent pas voir écrabouiller sous le rouleau compresseur d’une mondialisation mal gérée, interlope et mercantile. Du passé, ils refusent de faire table rase !

17:11 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : voeux, 2017, droite, gauche, passé |  Facebook | | Lien permanent

01/01/2017

Rappelez-moi à quoi sert l'Etat ?

fessee-1.jpgCe quinquennat avait commencé par le projet de loi sur le "mariage pour tous" qui a profondément et durablement divisé les Français. Il se termine, très significativement, par l’interdiction de la fessée. Comme si l’Etat, de nos jours, n’avait pas de tâche plus importante que de s’en prendre à la famille (lieu des dernières solidarités horizontales et verticales) et à l’autorité parentale (dont l’effondrement explique une partie de nos problèmes sociaux). Une citation, à ce sujet : "Les fessées m'ont enseigné la différence entre le bien et le mal, et ont fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui". C’est Usain Bolt qui écrit cela dans son autobiographie. Mais que fait la police jamaïcaine ?

 

31/12/2016

Le clin d'oeil de Michel Déon

Deon.jpgMichel Déon, in memoriam. Il y a quelques années, l’auteur du Taxi Mauve avait composé le livret d’un opéra monté par Rémi Gousseau aux "Estivales en Puisaye", dans mon coin de Bourgogne. Nous avions déjeuné au Cheval Blanc, à Pourrain. Il ressemblait, à 80 ans près, au Petit Gibus de la Guerre des boutons. Quelques mois plus tard, je l’ai retrouvé à dédicacer ses livres à la fête du collège Stanislas, à Paris. En m’apercevant, bien calé sur sa chaise au milieu de ses admirateurs, il m’a lancé… un clin d’œil espiègle, facétieux, rigolo comme si nous avions passé la veille une soirée coquine ! Voilà ce que je retiendrai de lui : l’humour inextinguible d’un gavroche presque centenaire.

10:59 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : déon, estivales |  Facebook | | Lien permanent

23/12/2016

Bon Noël à tous !

Le blog de Bernard Lecomte reprendra en 2017...

 

 

11:33 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : noel |  Facebook | | Lien permanent

Quel enfant Jésus ? Où ça, une grotte ?

buche-de-noel.jpgFaites l’expérience. Tapez "NOEL" sur Google, puis cliquez sur "Images" : que de bûches, de boules, de pères Noël, de bonshommes de neige, de rennes, de guirlandes, de cadeaux, de chapons, de gâteaux, de bougies, de branches de sapin, d’illuminations ! Vous ne remarquez rien ? Il n’y a pas une grotte de Bethleem, pas un bébé dans la paille, pas une sainte famille, pas une crèche (ah si, une, pardon), pas une Sainte Vierge, pas un ange, pas un berger, pas un roi mage, pas un bœuf, pas un âne, pas un enfant Jésus, rien, absolument rien qui évoque la Nativité ! Les responsables de Google ont sans doute choisi, ostensiblement, de ne pas choquer tous ceux qui, comme eux, ne croient en rien. Quelle pitié !

22/12/2016

On ne regrettera pas 2016

icone-de-la-naissance-de-jesus-2.jpgEt voilà que l’année 2016 se termine dans la sinistrose, l’inquiétude et la honte. Sinistrose due à la persistance du chômage et à la dégradation des services publics ; inquiétude relancée par l’attentat islamiste de Berlin et la tragédie guerrière d’Alep ; honte devant le fiasco affligeant d’un président "normal" qui n’était pas au niveau. Je vois bien, autour de moi, que les Français vont chercher dans leur propre vie – famille, amis, amour, religion, sport, culture – des raisons de croire, pour eux-mêmes, en un avenir meilleur. Comment faire pour que cet optimisme "privé" redonne à notre vie "publique" un peu de grandeur, de confiance, d’espérance ?

11:14 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : 2016, 2017, voeux, noel, sinistrose |  Facebook | | Lien permanent

19/12/2016

Le "pouvoir des cathos"

Obs-catho-2 001.jpgMieux vaut en rire. Les médias sont tellement habitués à véhiculer des fantasmes, à mettre en scène des duels imaginaires et à ignorer la réalité sociale, que le succès d’un candidat catholique à la primaire de la droite et du centre les a fait réagir à l’unisson : les voilà qui titrent tous sur le "pouvoir" des cathos, sur leur "résurrection", leur "montée en puissance", leur "percée" ou leur "réveil", dans les mêmes termes qu’ils utiliseraient pour dénoncer l’influence électorale du Grand Orient ou un complot fomenté par le Ku-Klux-Klan. Pauvres naïfs qui ignoriez que le programme électoral de Fillon avait été secrètement concocté par le pape François et la Curie romaine !

18/12/2016

Exit Gérard Filoche !

filoche.jpgLe PS n’a pas retenu Gérard Filoche pour ses primaires. A part quelques journalistes, personne ne connaissait cet ancien professionnel du syndicalisme tout droit sorti du XIXème siècle, dont les idées et la faconde auraient fait un malheur à l’époque de la Deuxième Internationale (1889-1914). Des temps modernes, cet ancien de l’UNEF, de l’UEC, du PCF, de la JCR, de la LCR, de la CGT et du CESR connaît surtout Chavez et Castro. On l’a découvert quand il s’est bruyamment réjoui de la mort de ce "suceur de sang" qu’était Christophe de Margerie, le patron de Total ! Qu’il ait été écarté de la primaire par le PS montre à quel point personne, vraiment personne, n’imaginait un type aussi archaïque concourir à la présidentielle !

12:10 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : filoche, primaire, 2017, cgt |  Facebook | | Lien permanent

17/12/2016

Le socialisme, une affaire d'hommes !

féminisme,primairesMes copines féministes qui ont voté Hollande en 2012 sont folles de rage : après cinq années passées au pouvoir, les socialistes ne sont pas fichus de présenter une seule femme à leur primaire - si l'on excepte une radicale de gauche quasi inconnue, que les mauvaises langues disent très dépendante de Jean-Michel Baylet, et qui terminera aux alentours de 1 % ! Ce constat de machisme est d’autant plus cuisant que le seul parti qui sera clairement représenté par une femme aux présidentielles, c’est l’ennemi juré, c’est le FN ! Question naïve : le PS a donc estimé que Mesdames Touraine, Taubira ou Valaud-Belkacem n'étaient pas au niveau de Messieurs Bennhamias, Filoche ou Verdier pour disputer cette primaire ?

16:25 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : féminisme, primaires |  Facebook | | Lien permanent

16/12/2016

Faut pas énerver les médias !

humoristes,Fillon,PujadasPetit rappel. Au premier tour des primaires, Fillon avait osé contester, en direct, le désir des journalistes de faire s’apostropher les candidats entre eux au lieu de parler de sujets importants. De même, il avait humilié le duo Pujadas-Salamé, sur France 2, en ne riant pas aux vannes de l’humoriste Charline Vanhoenacker (comme il avait déjà refusé, à Mots Croisés, sur France 2, en septembre 2015, de lire les tweets "décalés" de Karim Rissouli). En déplorant aussi spectaculairement qu’on abaisse le débat public en y mêlant chansonniers et pétomanes, Fillon a probablement séduit beaucoup d’électeurs… mais il s’est durablement brouillé avec le petit monde médiatique !

 

15:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : humoristes, fillon, pujadas |  Facebook | | Lien permanent

14/12/2016

Une primaire vraiment primaire

peillon.jpgUn Peillon qui entre, une Lienemann qui sort. Cela tourne au mauvais gag. Le citoyen moyen, qui ne distingue pas Peillon de Hamon, et qui ne sait pas qui est Filoche, a décroché depuis longtemps. La primaire du PS, ou de la gauche, on ne sait plus, se présente comme un jeu d’initiés plutôt brouillon, pas drôle, et sans espoir. D’autant plus que le vainqueur, qu’il s’appelle Montebourg ou Valls, sera empêché par Mélenchon (proche de Montebourg) et Macron (proche de Valls) d’accéder à la finale du second tour. Tout cela ne contribue ni à la paix dans le monde, ni grandeur de la France, ni à l’amélioration de la vie des Français. Jeux de nains, jeux de vilains.

12:20 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : primaires, 2017, ps, peillon, gauche |  Facebook | | Lien permanent

12/12/2016

Pas besoin de sondages...

macron.jpgInutile d’éplucher les sondages pour constater qu’après cinq ans passés aux manettes de la République, la gauche est en pleine déconfiture. Que Manuel Valls, premier ministre sortant, n’a aucune chance de rassembler le PS, à plus forte raison la gauche. Que le nombre d’anciens ministres fulminant contre le président auquel ils doivent leur carrière souligne l’échec de ce quinquennat. Que seul Emmanuel Macron semble avoir créé une dynamique dans la population, mais que ses anciens camarades l’empêcheront, en avril, de franchir la barre du premier tour. Et que 90 % des élus de gauche, loin du pia-pia superfétatoire qui sature les plateaux télé, ne pensent plus, déjà, qu’à sauver leur peau aux législatives de juin…

12:20 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : gauche, ps, macron, valls, primaires, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

11/12/2016

Les médias en questions

débat.jpgTombé ce soir, sur France 5, sur un débat posant la question de l’indépendance des médias en ces temps agités de primaires de gauche et de droite. Bruce Toussaint, Franz-Olivier Giesbert et les autres m’ont replongé 30 ans en arrière – mêmes problèmes d’actionnaires et de pensée unique, même connivence entre journalistes parisiens de tous bords, mêmes exigences d’égalité de temps de parole entre les candidats aux élections, mêmes arguments brouillons dans un langage d'initiés auquel le grand public ne comprend rien. Le numérique n’a rien changé au fond du problème. Tout juste peut-on dire que les électeurs font encore moins confiance aux journalistes qu’il y a trente ans, ce qui n’est pas peu dire !

10/12/2016

Saint Nicolas, au rencart !

lvisite-de-saint-nicolas.jpgComme tous les ans, l’approche de Noël rend hystériques les membres de cette petite secte bien connue qui sortent alors de leurs grottes pour s’attaquer aux crèches et autres symboles religieux. Ainsi lis-je dans les Dernières Nouvelles d’Alsace que deux directrices d’école maternelle de Huningue (Haut-Rhin) ont privé leurs moufflets de la visite traditionnelle de saint Nicolas. La stupéfaction du maire de la ville, la colère des parents d’élèves, la déception des écoliers n’ont pas ébranlé ces deux augustes fonctionnaires, hérauts d’une laïcité obsessionnelle et quasi-maladive, qui font passer leurs idées racornies avant le plaisir tout simple des enfants dont elles ont la charge !

09/12/2016

Le bal des ego

Michele-Alliot-Marie.jpgVoilà un point commun à la gauche et à la droite : dans les deux camps, on trouve des gens tellement imbus de leur personne qu’ils n’imaginent pas voter pour quelqu’un d’autre… qu’eux-mêmes. ! Le dernier exemple en date est celui de l’ancienne ministre Michèle Alliot-Marie, 70 ans, qui a considéré que la primaire de la droite et du centre n’était pas de son niveau, et qui vient d'annoncer qu'elle ira directement concurrencer en avril prochain les Mélenchon, Montebourg (ou Valls), Macron, Marine Le Pen et autres Fillon. Y a-t-il une seule personne qui puisse m’expliquer en quoi cette candidature est utile ? C’est bien de Gaulle qui disait que "la vieillesse est un naufrage" ?

08/12/2016

Un écrivain en prison

asli_erdogan.jpgC’est le 29 décembre que devrait avoir lieu à Istanbul le procès d’Asli Erdogan, une consœur turque, journaliste et romancière, arrêtée le 16 août par la police de son célèbre homonyme, le président turc Recep Tayyip Erdogan. Elle a publié plusieurs romans chez Actes Sud, dont le Bâtiment de pierre qui se passe, justement, dans une prison. Accusée d’ "appartenir à une organisation terroriste armée", la jeune femme risque la prison à vie. Erdogan, l'autre, montre ainsi que son pays devient une dictature. Vous imaginez Florence Aubenas, ou Diane Ducret, ou Danièle Sallenave, ou Leïla Slimane, arrêtée sur ordre de l'Elysée, attendant dans une cellule de Fleury-Merogis d’être condamnée à la prison à vie ?

07/12/2016

La fin du journalisme politique ?

Alain-Duhamel-et-Olivier-Mazerolle.jpgPour assurer le spectacle permanent qu’est devenue la vie politique, les derniers journalistes spécialisés sont peu à peu remplacés par des commentateurs professionnels dont la verve est plus prisée que la compétence : d'estimables directeurs de journaux, des touche-à-tout audiovisuels, des représentants en sondages, des généralistes plus ou moins bavards, des JRI saute-ruisseau et des champions en banalités. Aucun ne connaît la Constitution de 1958, les discours du général de Gaulle, l’oeuvre de François Furet ou la liste des présidents de la IIIe République, mais quelle importance ? J’ajoute : aucun ne franchit jamais le périphérique, mais faut-il vraiment connaître la France et les Français pour causer dans le poste ?

06/12/2016

Fillon, Valls, même déluge !

Fillon-Valls.jpgIl y a quelque chose de malsain dans le débat politique. Dès qu’un dirigeant se détache un peu de la masse des élus, dès qu’il se trouve en position de présidentiable, il s’attire des tombereaux de critiques malveillantes, d’insultes haineuses, de rumeurs fielleuses, venues notamment… de son propre camp ! Ce fut le cas, il y a quelques jours, de François Fillon. C’est le cas, depuis hier, de Manuel Valls. A écouter ces déluges de commentaires prurigineux, ces deux dangereux populistes n’auraient qu’un objectif : faire le malheur du peuple ! Qu’importent leurs programmes, leurs objectifs, leurs méthodes, puisqu'on vous dit que ce sont des monstres cachés, des crétins rétrogrades et des futurs tyrans !