Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2017

Vers un retrait de Jadot ?

jadot-hamon-melenchon.jpgQuelles chances a le socialiste Benoît Hamon d’absorber ses concurrents de gauche, sauf à renoncer définitivement à figurer au second tour ? Du côté de Mélenchon, on voit mal le candidat "insoumis" rallier soudain le parti de Valls, Touraine ou El Khomri ! Du côté écolo, en revanche, on serait prêt, toute honte bue, à négocier le retrait de Jadot contre le soutien du PS à une douzaine de candidats écolos aux législatives de juin. Mais la manip ne suffira pas, loin de là, à faire une majorité de premier tour ! Alors, que faire ? S’allier avec qui ? Quand on a posé la question à Benoît Hamon, il a eu cette réponse : "Tout ça, ce sont des conneries de journalistes !" Si c'est lui qui le dit...

13/02/2017

J'en vois qui s'énervent

segolene-royal-fillon.jpgCinq jours se sont écoulés depuis que la Cour des Comptes a accusé le gouvernement, en particulier Ségolène Royal, d’avoir jeté par la fenêtre 1 milliard d’euros d’argent public en renonçant de façon irréfléchie à l’écotaxe (votée à la quasi-unanimité du Parlement en 2009) face aux vociférations des "bonnets rouges" bretons en 2014. Dans la presse, rien. Silence radio. Pas un mot sur le pourquoi de cet énorme scandale d’Etat... Allons, on se calme ! Je suis certain que les journalistes du Canard, du Monde et de Mediapart sont tous au travail, ils fouillent, ils vérifient, ils recoupent, ils enquêtent ! Un peu de patience, que diable ! La vérité va éclater, c’est sûr !

12/02/2017

La démocratie écornée

baillon.jpgJe lis que la direction de Sciences Po Bordeaux a récemment interdit de conférence Madeleine de Jessey, secrétaire nationale des Républicains et fondatrice de Sens Commun, en raison de ses opinions "réactionnaires". Quinze jours plus tôt, Sciences Po Paris avait annulé in extremis la conférence du journaliste américain David Satter parce que trop critique à l’égard de Poutine. A Bordeaux, la direction a cédé aux injonctions de l’extrême gauche locale. A Paris, la direction n’a pas voulu se brouiller avec le gouvernement russe. Et moi qui avais appris, pendant mes études à Sciences Po, que la liberté d’expression était un des fondements de la démocratie !

11/02/2017

Politique : tous aux abris !

sniper-2.jpgTous aux abris ! Rien ni personne ne seront plus épargnés dans un débat médiatique cantonné aux privilèges, magouilles et petites compromissions des uns et des autres : le coût de la garde rapprochée de Julie Gayet, l’étrange poste attribué à la femme de Jean-Marc Ayrault en 2012, les 100.000 euros d’indemnités indument perçues par Sapin quand il était maire d’Argenton-sur-Creuse, le salaire exorbitant du coiffeur de Hollande, l’appartement de complaisance de la députée Delphine Batho, les frais de bouche du ministre Macron à Bercy, sans parler de l’emploi apparemment fictif de la fille d’Edwy Plenel à la Mairie de Paris ! Attention, âmes sensibles, ça va tirer dans tous les coins !

10/02/2017

Fillon élu grâce à Bayrou ?

Francois-Bayrou.jpgJe ne comprends pas pourquoi les dirigeants de la droite républicaine sont si énervés contre François Bayrou. Si le président du Modem se présente aux présidentielles, les sondages le créditeront d’environ 5 % des voix. Or, si ce chiffre se confirme, à qui va-t-il prendre ces 5 % des suffrages ? A Macron, évidemment ! Venez discuter, chez moi, dans l’Yonne, avec les électeurs traditionnels du Modem, vous verrez ! Pensez-vous, en revanche, qu’un seul électeur de Fillon se détournera de celui-ci pour voter Bayrou ? Aucun ! Conclusion : la candidature de Bayrou aura pour conséquence d’assurer, quasiment à coup sûr, la qualification de François Fillon au second tour de l’élection…

09/02/2017

Vivement le "Canard" de mercredi !

sego.jpgLà, évidemment, on s’attend à ce que le Canard Enchaîné nous éblouisse ! Qu’il soit égal à lui-même ! Que Ségolène Royal, n° 3 du gouvernement, soit accusée d’avoir lésé de 132 millions d’euros la région Poitou-Charente dont elle était présidente, c’est énorme. Mais surtout qu’elle soit présumée responsable du gigantesque scandale de l’écotaxe révélé par la Cour des comptes (1 milliard d’argent public perdu pour la collectivité), cela va déclencher, obligatoirement, des investigations du Canard aussi méticuleuses et impartiales que celle concernant les indemnités chômage de Pénélope Fillon ! J’imagine déjà la Une du Canard de mercredi, ça va être sanglant, forcément !

08/02/2017

La France, façon Trump

donald-trump.jpgCe qui m'inquiète le plus, dans ce moment politique houleux, c’est le niveau de bêtise, de haine et d’inculture où semble s’enfoncer irrémédiablement le débat démocratique. Quand on s'attarde un peu sur les réseaux sociaux, on est horrifié par les milliers d’insultes proférées chaque jour contre tel ou tel candidat par des milliers de gens qui vitupèrent en se contrefichant autant des faits que du droit. Trump aurait-il déjà déteint sur nous à ce point ? Faut-il rappeler que l’ignorance, le simplisme et l’injure, dans l'histoire, mènent à la violence et à la dictature ? Combien de temps pourra-t-on encore échanger des idées dans ce torrent ininterrompu de détestation, de méchanceté, de vulgarité ?

07/02/2017

L'avenir de la France !

penelope2.jpgC’est la polémique du jour, qui domine la campagne, que dis-je, l’actualité mondiale ! Kim Willsher, la journaliste anglaise qui a interviewé Pénélope Fillon il y a dix ans a écrit à celle-ci, le 30 janvier, qu’elle était "en colère que certains éléments de l’interview [diffusée dans Envoyé Spécial] aient été tirés et publiés hors contexte" (sic). Puis la même a expliqué dans plusieurs interviews que "non, les propos d'Envoyé Spécial n'ont pas été sortis de leur contexte !" (sic). Passons sur l’étrange inconstance de la consœur. Mais n’y a-t-il vraiment pas dans l’actualité, y compris politique, de sujets plus graves, plus importants, plus urgents que ces broutilles incohérentes et ces chicaïas infinitésimales ?

Couillu, le Sarthois !

fillon.jpgCouillu, le Sarthois ! Assez bluffant, même. Il est trop tôt pour savoir s’il a redressé la barre, mais nul ne peut nier qu’il a du coffre et des nerfs, ce qui n’est pas négligeable quand on prétend diriger la France en pleine crise internationale. Il marque aussi un point contre les journalistes, qui n’ont jamais eu aussi mauvaise presse dans l’opinion : désormais, à chaque fois que le Canard ou le Monde accuseront Fillon de prise illégale d’intérêt, de trafic de décoration, d’emploi fictif ou de recel de fausses factures, il... gagnera des voix ! Enfin, il a fait un numéro assez fortiche en démontrant à la droite affolée qu’en réalité, sauf suicide collectif, aucun plan B n’était viable ! Chapeau, l’artiste.

06/02/2017

Faut pas nous prendre pour des buses

la-une-du-canard-enchaine.jpgBon, d’accord, Fillon a eu tort de parler de "coup d’Etat institutionnel". Mais il ne faut pas non plus nous prendre pour des buses. La double salve de "révélations" du Canard, d’une précision remarquable, n’est évidemment pas le résultat d’un travail d’investigation mené par des journalistes : allons, ceux-ci seraient-ils si mauvais qu’ils n’auraient rien trouvé de tel pendant les cinq ans où le même Fillon était à Matignon, alors que toutes ces infos étaient déjà dans les tiroirs de Bercy ? Comme pour Chaban (les impôts) ou Giscard (les diamants), le Canard a bien été renseigné par quelqu’un dont le but était d’abattre ce candidat-là. Que les faits soient avérés ou non est une autre histoire.

05/02/2017

Qui sera "première dame" ?

M Laroque.jpgDans tout ce micmac électoral, quelle sera notre prochaine "première dame" ? La chanteuse Carla Bruni et l'ex journaliste Isabelle Juppé ont été éliminées lors de la primaire de la droite. La députée Aurélie Filipetti, la journaliste Nathalie Bensahel et la violoniste Anne Gravoin ont été écartées, à la primaire de la gauche, au profit de la femme d’affaires Gabrielle Guallar, désormais concurrente de Brigitte Macron et de… Louis Alliot (!). A moins que… A moins que Pénélope Fillon, si elle est exclue du concours, laisse la place à Michèle Laroque, compagne de François Baroin ? Michèle Laroque en première dame ? La classe ! Le charme, le talent et l’humour incarnés ! C’est décidé, je vote Michèle Laroque !

04/02/2017

Politiques, journalistes, tous pourris ?

penelope.jpgIl ne faut pas être grand clerc pour constater, à trois mois des présidentielles, l’inquiétante dégradation de la confiance des Français envers leur classe politique. Mais il y a pire encore : c’est la dramatique défiance des mêmes Français envers leurs médias ! Je renvoie au terrifiant sondage de La Croix d’hier, qui révèle, par exemple, que 67 % des gens pensent sérieusement que les journalistes sont dépendants du pouvoir politique ! Ce chiffre insensé est parfaitement inexact, bien sûr, mais il est révélateur du malaise qui plombe notre démocratie. Or, à coup sûr, l’affaire Fillon va encore aggraver cette double défiance vis-à-vis des politiques et des médias. Sale temps pour la démocratie.

 

03/02/2017

J'hésite entre Raffarin et Borloo...

Raff-Borloo.jpgSuite de mon blog d’hier, où, à la réflexion, je ne voyais que deux personnages capables de s’improviser, en pleine crise, candidat fédérateur de la droite et du centre : Jean-Pierre Raffarin et Jean-Louis Borloo. Le premier, fils spirituel de Giscard et ancien chef du gouvernement sous Chirac, saura apaiser la vie politique française, qui en a bien besoin. Le second, homme de dialogue et d’ouverture, saura faire preuve d’imagination pour sortir de l’impasse où s’enfonce le pays. Qui d’autre saura incarner, au pied levé, cette large union de la droite et du centre qui, seule, en mai, sera capable de faire efficacement barrage aux ambitions de Marine Le Pen ?

02/02/2017

Un plan B ? Mais avec qui ?

Jean-Louis-Borloo-Jean-Pierre-Raffarin.jpgUn plan B ? Mais concocté par qui ? Le conseil national des Républicains élargi à l'UDI ? Ce serait un retour à la IVe République ! Et pour désigner qui ? Déjà, pas un battu aux primaires : Juppé, NKM,Le Maire, exclus ! Bertrand ? Trop régional. Baroin ? Trop laïcard. Bayrou ? Carbonisé depuis 2012. Pécresse ? Un peu jeunette. Wauquiez ? Trop sulfureux. Chatel ? Un peu court. Et pourquoi pas le député Jean Lassalle, le berger mystique qu’on a vu récemment chez Ruquier ? Non, je déconne ! Dans le rôle du candidat de dernière minute qui puisse fédérer la droite et le centre, en fait, je ne vois que deux noms : Raffarin et Borloo. Je dis ça, je dis rien…

01/02/2017

Tous derrière Hamon et Fillon !

titanic.jpgLe gros de la troupe de nos dirigeants politiques – les élus du PS et les Républicains – vivent un véritable cauchemar. Les premiers, regroupés derrière Hamon, constatent avec horreur que c'est un autre candidat de gauche, Macron, qui peut prétendre à figurer au second tour ! Les seconds, tous unis derrière Fillon, comprennent que leur candidat a perdu quasiment toutes ses chances de remporter la bataille ! Que vont-ils devenir, les uns et les autres, si leurs champions sont battus ? Comment, avec quelle étiquette, avec quels soutiens vont-ils aborder les législatives de juin ? La classe politique française, aujourd’hui, c’est le Titanic...

09:30 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : hamon, fillon, 2017, macron, ps, lr |  Facebook | | Lien permanent

31/01/2017

Le travail, c'est dépassé !

Benoit_Hamon.jpgLa proposition phare de Benoît Hamon, qui lui a permis de triompher dimanche, c’est le revenu universel d’existence. Principe : 750 euros versés à tout le monde chaque mois, à commencer, dès 2018, par les jeunes de 18-24 ans. Passons sur le coût de la mesure (300 à 400 milliards) qui doublerait la colonne "Dépenses" du budget de l’Etat. Passons aussi sur l’étrangeté consistant à verser cette somme… à tous les riches ! Le plus grave est ailleurs : comment peut-on dynamiser les jeunes qui ne croient plus qu’en la "thune" en leur expliquant que non, leurs pères avaient tout faux, ce n’est pas par le travail qu'on se réalise, puisqu’on pourra désormais toucher un revenu minimum en restant à glander dans sa chambre !

18:18 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : travail, hamon, revenu, utopie, jeunes |  Facebook | | Lien permanent

30/01/2017

Attachez votre ceinture !

Nicolas-Sarkozy-Francois-Hollande-Manuel-Valls.jpgAttachez votre ceinture, l’accélération est vertigineuse ! Il y a un an, le plus fou d’entre nous aurait-il pu imaginer qu’en janvier 2017, la scène politique serait débarrassée de François Hollande, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Cécile Duflot et, depuis hier, Manuel Valls ? Que le favori de la présidentielle de 2017 serait un jeune inconnu nommé Emmanuel Macron ? Pis encore : que les deux partis sur lesquels repose la Cinquième République, le PS et les Républicains, après des primaires aussi envahissantes qu’assassines, verraient leurs deux champions sur le point d’être recalés au second tour de l’élection présidentielle ? Attachez votre ceinture, je vous dis !

11:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, valls, hollande, 2017, maceon |  Facebook | | Lien permanent

28/01/2017

Il est urgent de ne rien faire !

 CESE.jpgEn juillet, le Conseil économique, social et environnemental – vous savez, le CESE, ce barnum rigoureusement inutile qui recase les amis du pouvoir et les syndicalistes à la retraite – avait été saisi sur les missions et effectifs de la fonction publique. Eh bien ! Après quelques mois d’un travail qu’on imagine intense, un avis a été soumis mardi au vote de l’assemblée plénière du CESE qui l’a adopté à une large majorité. En substance : il est urgent de ne rien faire ! Si j’étais Hollande, pour rire, avant de partir, je soumettrais au CESE une question sur les effectifs et les missions… du CESE ! On parie sur ce qu’il va conclure ? 

 

08:47 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : cese, réformes |  Facebook | | Lien permanent

27/01/2017

Marine à l'Elysée ? Brrr !

Marine.jpg

 J’écoute ce qui se dit dans mon coin de Bourgogne. Je suis troublé. C’est la première fois que je me dis que Marine Le Pen peut gagner en mai. C’est elle, bien sûr, qui profite de l’attaque précise, ciblée, millimétrée portée contre le candidat de la droite aux présidentielles que le Canard aurait évidemment pu sortir pendant les cinq ans où Fillon était premier ministre, mais à l’époque, la cible était Sarkozy ! Cette affaire fragilise le seul candidat capable, par son positionnement, de réduire sensiblement le score du FN, et donne à celui-ci de puissantes raisons d’expliquer que tous les hommes politiques sont pourris. La question de la rémunération des assistants parlementaires est-elle de même importance, tout bien pesé, que l’éventuelle arrivée de Marine Le Pen à l’Elysée ?

26/01/2017

Dans l'ombre des élus...

session_grande_region_1.jpgJ’en connais que l’affaire Pénélope Fillon ne fait pas rire. Il y a d’abord les dizaines et dizaines d’épouses, fils et filles de parlementaires qui travaillent pour ceux-ci (on ne comptabilise pas les gendres, neveux et maîtresses) dont le statut discret et peinard risque fort d’être remis en cause après un tel hourvari médiatique. Mais personne ne parle des 8.000 assistants politiques – rémunérés sur argent public, eux-aussi – qui travaillent pour les élus dans les collectivités territoriales, et qui sont aussi, parfois, les épouses, fils ou filles de ceux-ci (on ne comptabilise toujours pas les gendres, neveux et maîtresses). Tous aux abris ! La famille est une valeur en baisse...