Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2012

Une année sans pommes

 Pom-2011.JPGLa plus mauvaise nouvelle de cette rentrée n’est pas politique. Elle est que je n’aurai quasiment pas de pommes cette année. Moi qui nourrissait naguère toute la rédaction de L’Express jusqu’à Noël ! Déjà framboisiers et groseilliers avaient été terriblement affaiblis par ce printemps pourri. Déjà mon noyer s’est mis en berne, et mon mirabellier n’a rien donné. Mais voilà que mes pommiers eux-mêmes, stoppés net par le gel du 17 avril, se sont mis en chômage technique : les rares abeilles, découragées par une pluie constante, n’avaient pas pollinisé leurs fleurs, incapables, du coup, de résister au froid. Adieu goldens, melroses, canadas, reines de reinette ! L’automne s’annonce morose…

10:23 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : jardin, automne, pommes, verger |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Bonjour,
Décidément le sloggan "mangez des pommes" n'est pas d'actualités.
Bonne après-midi.
Très cordialement.

Écrit par : Marc RICHARD | 04/09/2012

je compatis, et la grêle tombée ce vendredi de juillet sur la Puisaye, entre St Fargeau et Dracy n'a rien arrangé dans les jardins !
Les pommes se font rares sur le pommier cette année.

Écrit par : PETIT Yveline | 05/09/2012

Idem dans le sud de la région parisienne... pas crumble, pas de confiture... :o(

Écrit par : Axolotl | 09/09/2012

Les commentaires sont fermés.