Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2014

2014 : le monde hésite

 Barenboim.jpgComme chaque 1er janvier, l’an neuf commence par un violent contraste. D’un côté, de Volgograd à Bangui, des images insupportables de mort et de haine, des cinglés vociférant des hallalis imbéciles, des furieux à peine sortis du Moyen âge massacrant des enfants à coup de machette. De l’autre, à Vienne, dans la splendide salle du Muzikferien, porté par la musique de Strauss, Daniel Barenboïm dirigeant avec un petit sourire, d’un seul regard, quatre cents mélomanes en train d’applaudir la Marche de Radezky. Le comble de la barbarie ou le top de la civilisation : on sent bien qu'entre les deux, le monde hésite…

15:56 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : nouvel an, vienne, barenboim |  Facebook | | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.