Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2013

Finkielkraut chez Ruquier

 Finkielkraut.jpgCela faisait tout drôle, hier soir, sur France 2, d’entendre Laurent Ruquier, sortant de son rôle d’humoriste, remonter les bretelles à Alain Finkielkraut : "Vous ne pouvez pas dire cela, je ne suis pas d’accord avec vous, etc". Mercredi, écoutant Europe 1 dans ma voiture, j’étais tombé sur une édifiante séquence de son émission "On va se gêner", au cours de laquelle le journaliste Pierre Benichou disait tout le bien qu’il pense de Proust. Ruquier avait eu ce mot d’anthologie sur le plus grand écrivain français du XXè siècle : "Il paraît que ses phrases sont très longues et que c’est très chiant". L’homme qui donne des leçons à Finkielkraut devant 3 millions de téléspectateurs n'a jamais ouvert un livre de Proust. Vive la télé.

10:01 Publié dans Blog | Commentaires (6) | Tags : ruquier, finkielkraut, proust |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Merci Bernard ...
et Bon dimanche ....
je n'aime pas Ruquier .. ni à la radio .; ni à la télé

Écrit par : spraul | 27/10/2013

On peut tout à fait donner de leçons à Finkielkraut sur certains points et ne jamais avoir lu Proust, et même ne pas en avoir envie. Pourquoi donc faudrait-il avoir un intérêt pour la littérature (ou pour une certaine littérature) pour avoir un avis pertinent sur des questions de nature différente ? Surtout pour contredire Finkielkraut qui est capable de quelques énormités.

Écrit par : Bruno | 27/10/2013

D'accord avec Bruno : Finkielkraut profère suffisamment d'énormités pour que l'on n'ait nul besoin d'être fan de Proust pour l'interpeller. D'accord avec Bernard : Ruquier n'est qu'un saltimbanque doublé d'un cuistre.

Écrit par : Jean-Marc Paty | 27/10/2013

Vous croyez sérieusement que Ruquier n'a jamais lu Proust !
Ne sous-estimez pas vos adversaires... Ni les saltimbanques que vous n'aimez pas.

Écrit par : Yannis | 27/10/2013

@Yannis : 1) J'adore Ruquier, qui est un génie de l'humour. 2) Je n'ai pas d' adversaire. 3) Je suis moi-même un saltimbanque. 4) Ce n'est pas moi qui le pense, c'est lui qui l'a dit !

Écrit par : blecomte | 27/10/2013

Mais enfin, Ruquier! Tout de même! Un tel maître à penser!

Écrit par : Baobab | 27/10/2013

Les commentaires sont fermés.