Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2014

Une pensée pour les sans-banc

gare-montparnasse.jpgQuand on voyage beaucoup – et quand on vieillit un peu – on est sensible à certaines dérives significatives du monde moderne. Ainsi, à chaque fois qu'on aménage une grande gare SNCF, genre Montparnasse ou Saint-Lazare, on réduit à peu de chose ce qui en faisait naguère le confort le plus basique : les bancs. Oui, rappelez-vous, ces vieux trucs qui servaient, dans une autre époque, à s'asseoir. Histoire de souffler, poser sa valise, ouvrir un journal, manger un sandwich,  vérifier son billet, donner du pain aux pigeons, que sais-je ! Aujourd'hui, s'asseoir est incongru. Se reposer, et puis quoi encore ? Debout, les vieux, les fatigués, les handicapés, les malades ! Debout, les damnés de la terre !  

21:29 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : progrès, gare, banc, vieux |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Allez jusqu'au bout, cher Bernard Lecomte! Vous savez pourquoi les bancs ont été supprimés: pour faire déguerpir les indésirables, les "clochards", les "SDF", bref tous ceux qui nous indisposent. Il y a des départements d'études qui se dévouent (chèrement, j'imagine) à créer du mobilier anti-SDF. Voyez ceci: http://www.arte.tv/sites/fr/leblogueur/2013/09/29/la-ville-anti-sdf-un-mobilier-pas-tres-urbain/
Cordialement,
Jean Tonglet

Écrit par : Jean Tonglet | 14/10/2014

Les commentaires sont fermés.