Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2016

Mitterrand : ses lettres secrètes

obs.jpgLes futurs prix Goncourt, Fémina et Renaudot vont devoir accepter de passer au second plan de la rentrée littéraire. Car le 13 octobre, les éditions Gallimard sortent en librairie Lettes à Anne, l’abondante correspondance de François Mitterrand à sa maîtresse Anne Pingeot ! On imagine déjà les commentaires plus ou moins indignés : crime de lèse-majesté, atteinte à la vie privée ! Je trouve, au contraire, que ces lettres d'amour seront un formidable témoignage de l’époque, pas si lointaine, où l’on savait encore exprimer ses sentiments par écrit, et où les présidents ne congédiaient pas leurs maîtresses par un simple SMS.

Commentaires

Qui peut bien être intéressé par cette correspondance, 30 ans après? Si on veut lire de belles lettres d'amour, la littérature française n'en manque pas. Et franchement, savoir ce que l'ancien président pouvait bien avoir à dire à sa maîtresse du moment ne m'intéresse pas plus que ce que pouvait dire ou écrire Gambetta à la sienne - à supposer qu'il en ait eu une, ce dont je me contre-fiche absolument.

Écrit par : Claude Bardot | 06/10/2016

Aucun intérêt. uniquement pour les voyeurs et le microcosme politicard qui nous empoissonne.

Alors n'achetons pas ce livre

Écrit par : Alain De Vos | 08/10/2016

Écrire un commentaire