Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2017

Il y a 70 ans, un jeune prêtre polonais...

Jean-Paul II,Loew,WojtylaIl y a exactement 70 ans, en juillet 1947, un jeune prêtre polonais interrompait ses études romaines pour découvrir la France. Il constate que la "fille aînée de l’Eglise", où les communistes ont failli parvenir au pouvoir quelques mois plus tôt, s’est beaucoup déchristianisée au point de devenir, elle aussi, un "pays de mission" ! Conseillé par le père Cardjin, fondateur de la JOC, il rencontre le père Loew à Marseille, le père Michonneau à Colombes. Il dévore les livres de l’abbé Godin et du chanoine Boulard. Il est fasciné par l’expérience des prêtres ouvriers. Il comprend qu’il est urgent de revoir la relation entre l’Eglise et le monde moderne, quinze ans avant le concile Vatican II. Le nom de ce visiteur ? Wojtyla. Karol Wojtyla.  

 

09:01 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : jean-paul ii, loew, wojtyla |  Facebook | | Lien permanent

30/03/2012

Adieu à Jean Offredo

offredo.jpgJean Offredo nous a quittés. A 68 ans. Il était malade depuis très longtemps, mais il avait gardé jusqu’à ces dernières années sa verve et sa curiosité. Amis depuis la fin des années 70, nous avions en commun le journalisme, la foi et la Pologne. Il était le seul d’entre nous - journalistes et publicistes - à avoir interviewé un certain Karol Wojtyla à Cracovie bien avant qu’il ne devienne le premier pape polonais. Le livre qu’il publia en 1979 aux éditions Cana sous le titre Nous, chrétiens de Pologne, peut se relire aujourd’hui comme un document de référence, lumineux et prémonitoire. Adieu Jean. Et merci.

08:20 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : offredo, pologne, wojtyla |  Facebook | | Lien permanent

22/04/2011

Au commencement était le Verbe

 

Francis Lalanne.jpgDéjeuné hier avec toute l’équipe du film – producteur, réalisateurs, acteurs – tourné actuellement au théâtre d’Autun à partir de la pièce La boutique de l’Orfèvre, écrite en 1956 par un certain… Karol Wojtyla. Avec, dans les rôles principaux, Francis Lalanne et une poignée de comédiens passionnés par le texte écrit par le futur Jean-Paul II qui fut, comme on sait, un fondu de théâtre. Un théâtre épuré, presque sans décors, avec une mise en scène minimale destinée à faire passer le sens des mots. Au commencement était le Verbe. Déjà. Mais qui pouvait imaginer, à Cracovie, au début des années 1940, que le jeune et brillant acteur Karol Wojtyla deviendrait un jour "saint Jean-Paul II" ?