Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2015

Voltaire, le retour ?

Voltaire.jpgAux jeunes qui, paraît-il, redécouvrent soudain Voltaire, je rappelle, pour rigoler, comment le qualifiaient ses pairs : "Cœur dépravé, âme basse, fanfaron d’impiété" (JJ Rousseau). "Ecrivain scandaleux qui pervertit la jeunesse" (Marat). "Ridicule, avili par l’ignorance" (Mirabeau). "Content de nos souffrances, riant comme un démon ou un singe" (Mme de Stael). "Une grande ignorance, une grande légèreté" (B. Constant). "Bouffon, incrédule railleur et superficiel" (Renan). "Un singe polisson" (Taine). "Un bouffon, un démon de grâce et d’esprit" (Sainte-Beuve). "Il ne rougit d’aucune prostitution de son génie" (Lamartine). "Singe de génie, serpent, sophiste, faux sage" (Victor Hugo). Pffui !

12:01 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : voltaire, rousseau, hugo |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Merci pour ce rappel salutaire.
Ne jamais oublier que c'était un bourgeois nanti, plus attaché à sa gloriole et à son porte monnaie qu'à sa patrie d'origine, favorable à l'esclavage et artisan du départ de la France de ses colonies nord-américaines ("quelques arpents de neige").
Cet individu a été et demeure une nuisance pour notre Pays.

Écrit par : René Ddidier | 18/01/2015

Les commentaires sont fermés.