Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2017

Une sacrée contradiction

salvator-mundi.jpgIl y a donc un type qui, mercredi, à New York, a déboursé 450 millions de dollars pour pouvoir accrocher dans son entrée un portrait du Christ en "sauveur du monde" (Salvator mundi). Le tableau est peint par Léonard de Vinci, certes, mais enfin, franchement, cela fait une sacrée somme. Vertigineux paradoxe : c’est Jésus, justement, qui expliqua (Lc,16,13) que l’on ne pouvait servir deux maîtres et que pour être sauvé, le monde aurait à choisir entre Dieu et l’Argent. A vue d'œil, comme ça, le hiatus de 450 millions de dollars entre le prix du portrait et la parole de celui qu’il représente me semble difficile à combler.

17:45 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : christ, vinci, christie's, argent |  Facebook | | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.