Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2013

Hollande a gagné !

 hollande.jpgFrançois Hollande a gagné. Il a fait voter aux forceps et dans la confusion, par une majorité docile et après six mois de gadouille démocratique, la mesure n° 31 de son programme électoral. Il s’est coupé de toutes les religions du pays, y compris des musulmans (qui avaient voté pour lui). Il a choqué l’Outre mer. Il a parasité pendant six mois toutes les autres attentes des Français. Il a profondément et durablement divisé la nation. Il a provoqué les plus grandes manifs de ces 30 dernières années. Il a fourni à la droite le moyen d’occulter ses divisions. Il a ressuscité l’homophobie. Et il est descendu à 24 % dans les sondages. Il a ga-gné !

00:20 Publié dans Blog | Commentaires (8) | Tags : hollande, mariage gay |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Cher monsieur Lecomte,
Vous, le brillant spécialiste de l'Est et du Vatican (j'ai dévoré vos ouvrages) vous vous laissez aller depuis plusieurs semaines sans retenue à des analyses sectaires et à l'emporte pièce. Dommage car vous pourriez utilement apporter votre éclairage d'intellectuel à ce débat et je l'écris sincèrement!
Mais je suis rassuré, demain (dans 4 ans ou 9 ans ou plus) quand l'UMP reveindra au pouvoir elle va abroger ce texte du mariage homo, comme elle avait promis de la faire sur le PACS ou les 35 heures....!

Écrit par : laurent | 23/04/2013

Je ne suis pas d'accord avc vous Laurent.
Moi aussi, j'apprécie Mr Lecomte sur le plateau de "C dans l'air " ainsique dans la lecture de son livre "le roman des papes" mais.........
Ce que vous appelez le sectarisme de Bernard Lecomte n'est-il pas l'expression de son instinct ou intuition?
Selon moi, nous sommes dans une péroide comparable à 1912 ou 13. F Hollande remplace le Tzar Nicolas II et Guillaume II, il reste quelques mois avant le chaos d'Aout 1914.

Cette loi "pour le mariage pour tous"arive aux confluents , d'un effondrement économique et industriel, de la protection de la nature et donc de la vie ( GPA, PMA) et du sens ( beauté etc..).

Cela va mal finir pour le capitaine de pédalo et pour la France.

Écrit par : raslespaquerettes | 24/04/2013

Donc, Mr Lecomte, dans l'idéal, il aurait fallu qu'Hollande fasse quoi ?...écouter les religions, ne pas mépriser les manifestants etc...pour enfin de compte faire quoi..abandonner cette loi ?

Écrit par : Loïc | 23/04/2013

FH aurait du tenir un referendum et, de toute manière, il aurait été gagnant et aurait apaisé la colère qui gronde. Referendum gagné, il s'appuyait sur la volonté de la majorité. Referendun perdu, il avait le moyen de se justifier auprès de ses supporters.
Mais, c'est un homme entêté, comme tous les gens en recherche de leur identité profonde.
Pauvre France, il pourrait bien y avoir des lendemains qui déchantent.
RD

Écrit par : René Didier | 23/04/2013

En quoi un président élu il y a moins d'un an sur un programme détaillé en 60 points, devrait-il organiser un référendum sur un de ces points ? Il a été élu, je répète, il a été élu ! Par une majorité de suffrages exprimés et pour un programme donné. Que faut-il d'autre comme légitimité ? Celle du parlement dont l'Assemblée nationale a été élue juste après le président de la République ? Celle du Sénat dont la majorité a basculé quelques mois avant les présidentielles ? Soyez raisonnables s'il vous plaît : cette loi ne fait que reconnaître un état de fait en suivant avec beaucoup de retard l'évolution de la société.

Écrit par : Bernard Stéphane | 24/04/2013

Quand une loi ne va pas dans le sens d'une partie de la population, alors l'assemblée nationale n'est pas légitime pour la voter ?
Rappelons-nous de l'abolition de la peine de mort en 1981..ou de la loi sur la réforme des retraites (combien de gens dans la rue ?)...tous les changements nécessaires sont souvent impopulaires (encore que le mariage homo n'est pas si impopulaire que ça, les gens s'en foutent en fait)..nos élus sont là pour prendre un peu de recul et de hauteur.

Concernant le référendum, c'est compliqué car souvent les gens ne répondent pas à la question surtout quand le contexte économique et social est délicat.
Au quotidien, quand je discute avec mes collègues ouvriers, ce qui les préoccupe, c'est le chômage, l'immobilier etc. Le mariage homo, globalement à part les homos (qui sont pas nombreux), les médias, les élites de gauche et une petite partie des cathos de droite (qui n'ont pas de problème d'argent), tout le monde s'en fout.
Au total, à vue de nez, je dirais que y'a pas un million de personnes qui s'est senti concerné par ce débat. Dans 'la vraie vie', en tout cas, moi j'en n'ai pas rencontré.

Écrit par : Loïc | 24/04/2013

@Bernard, @ Loic:
C'est très simple:
1. 700 000 citoyens et citoyennes ont demandé un referendum, qui leur a été refusé au moyen d'une argutie ( sociétal n'est pas social) ;
2. une large majorité (plus de 60%) des citoyens et citoyennes sondés sur le sujet s'est dite opposée à cette loi;
3. au moins 1,5 millions de citoyens et citoyennes sont descendus dans les rues pour dire non (du jamais vu);
4. un programme politique n'a pas valeur de loi;
5. les Francais et Francaises ne sont pas opposés à l'union des homosexuels, mais à
- la manipulation du sens des mots par l'État et les politiciens (jusqu'alors present, le sens convenu du mot mariage = hétérosexualité),
- l'objectification des enfants à naitre et des meres porteuses (= retour à l'esclavage), et
- la destruction de la filiation, de la parentalité et de la famille;
6. la population s'objecte à ce que le gouvernement dépense autant d'efforts et de crédit politique dans un projet qui ne concerne que 2 à 3% de la population alors que les problèmes financiers et sociaux s'aggravent exponentiellement.

2 conseils:
- lisez autre chose que Le Monde;
- allez prendre un cours élémentaire de droit constitutionnel et d'institutions politiques!

Écrit par : Emmanuel Didier | 27/04/2013

Je ne m'attendais pas à autre chose vu les analyses de Martine, Ségolène, Laurent, Manuel et j'en passe sur Flamby, fraise des bois !
Mais en un an, c'est catastrophique car la France n'a pas de patron ! Jean Luc l'avait bien dit, nous avons un capitaine de pédalo.
En attendant, j'ai honte en particulier lorsque je me rends en Allemagne et ailleurs, notre Pays est complètement dévalorisé.
Qui dirige la France aujourd'hui ? Arnaud ? Manuel ? Harlem ? Claude ?
Je suis persuadé que M. hollande sera prié de bien vouloir faire ses bagages au plus tard en septembre lorsque tous les "cocus" auront reçu leur feuille d'impôts.

Écrit par : Jean Marie Bayona | 30/04/2013

Les commentaires sont fermés.