Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2016

Benoît Hamon président !

Hamon.jpgLa nouvelle a fait la Une des journaux américains et chinois… non, je déconne. L’info n’a intéressé qu’une poignée de journalistes parisiens : Benoît Hamon veut être président de la République en 2017. Benoît qui ? Un type au physique inexistant qui a été jadis, paraît-il, président des Jeunes socialistes, mais dont personne ne connaît le métier, la région d’origine, la circonscription législative. Il a été ministre de Hollande, mais de quoi, déjà ? Il avance, en guise de programme, trois vieux slogans sans intérêt. Le dénommé Hamon fait partie de ces politiciens inutiles qui signent, à force de n’avoir aucun mérite, l’effacement de la France dans le monde.

23:22 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hamon, primaires, frondeur |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Décidément, votre élitisme conservateur est affolant. Donc, la candidature à la présidentielle est réservé aux gens déjà importants et connus qui font parler d'eux en Chine, soit le vieux mâle blanc déjà connu dans les années 80.
Soyons clair je n'ai aucune sympathie particulière pour Mr Hamon ou même le PS. En revanche je vous signale qu'en démocratie et dans notre droit constitutionnel, tout citoyen est électeur et éligible, et peut donc se présenter aux présidentielles. Y compris vous, moi, et Benoit Hamon.
Cette attaque contre un candidat qui n'a pas à vos yeux le palmarès des vieux cumulards je sens qu'aucun candidat de gauche n'aura les qualités requises, bizarrement.
Par ailleurs il a été ministre et c'est encore vous qui décidez que ça n'a aucune importance, alors que ça n'a en fait aucune importance pour vous et vous seul.
Enfin, un type qui a le pouvoir de signer l'effacement de la France dans le monde (rien de moins), et bien il a visiblement de quoi se présenter à la présidence !!!

Écrit par : Lili | 18/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire