Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2022

Les féministes ont disparu !

1024px-Eric_Coquerel_et_Clementine_Autain.jpgL’affaire Coquerel restera un tournant dans l’histoire du féminisme. Quand c’est un dirigeant de LFI qui est publiquement accusé de harcèlement sexuel par une ancienne militante, plainte à la clef, c’est "une infâme opération de calomnies". Dixit Jean-Luc Mélenchon, qui ajoute : "Eric Coquerel n’est coupable de rien du tout !" Mais où sont les Sandrine Rousseau, Clémentine Autain et autres Raquel Garrido qui nous expliquaient à l’envi que "la parole des femmes" passait avant la présomption d’innocence ? Toutes alignées sur la consigne du grand chef blanc : silence dans les rangs !

04/07/2022

A l'extême gauche, c'est pas pareil...

coquerel.jpg"Tout homme est présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable". Pour avoir délibérément piétiné ce principe de 1789, le parti LFI est dans l'embarras depuis qu’un de ses chefs, Eric Coquerel, président de la Commission des finances, a été accusé, à son tour, de harcèlement sexuel – le jour même où le ministre Damien Abad s'est fait exclure du gouvernement pour ce motif. Le parti de Jean-Luc Mélenchon va avoir du mal à expliquer que la déchéance automatique des dirigeants accusés de harcèlement sexuel s’applique à tous sauf s’ils sont d’extrême gauche.

23:07 Publié dans Blog | Tags : lfi, coquerel, féminisme, metoo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |