Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2019

Censure à l'américaine

baillon-861x640.jpgJ’en rigole, dans mon coin de campagne, mais mes amis éditeurs parisiens me disent que j’ai tort de prendre cela à la légère. Insoumis, féministes, végans, antispécistes, militants LGBT et autres anticléricaux sont, en France, les importateurs plus ou moins conscients d’une judiciarisation à l’américaine qui fait peur – parce qu’elle permettra demain de saisir un juge pour faire effacer d’un livre telle phrase, telle expression, tel mot qui heurterait le "politiquement correct" en vigueur. Déjà, aux Etats-Unis, on n’édite plus un livre sans le faire corriger, par précaution, par des avocats spécialisés. Sylviane Agacinski, Alain Finkielkraut et Michel Houellebecq n’ont qu’à bien se tenir…

15/06/2012

Feu les colonies de vacances

deu de camp-1.jpgLes "jolies colonies de vacances" ne seront bientôt qu'un souvenir. L’éveil des gamins, l’appréhension du collectif, les risques des jeux en plein air, la découverte de la nature, l’apprentissage de la responsabilité et la joie du bénévolat sont victimes des principes imbéciles imposés par la Cour européenne, le Conseil d’Etat et autres ronds-de-cuir terrorisés par la vraie vie. La judiciarisation (on fait un procès si le petit se fait une entorse), la socialisation (les moniteurs sont des syndiqués comme les autres) et le principe de précaution (on ne touche pas aux allumettes) interdisent aujourd’hui tout ce qui formait les jeunes : marches de nuit, feux de camp, jeux d’orientation, etc. Trop dangereux, la vie !