Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2015

Nemtsov, l'anti-Poutine

Nemtsov.JPG

Je l’avais connu chez lui, à Nijni-Novgorod, en 1994. Il avait 35 ans. Je l’avais comparé à Tony Blair. Boris Nemtsov était la preuve vivante que la Russie n’était pas condamnée à s’en retourner au temps des troubles, des tsars, de la violence. Ce brillant physicien était venu à la politique par Sakharov et Gorbatchev. Nommé vice-premier ministre de Boris Eltsine en 1997, il en était devenu l’un des deux successeurs possibles. L’autre, aussi jeune que lui, s’appelait Vladimir Poutine. La Russie renaissante avait le choix entre deux destins. L’assassinat de Nemtsov, cette nuit, confirme qu’elle a pris le mauvais chemin.

10:41 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : nemtsov, russie, poutine |  Facebook | | Lien permanent