Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2016

Gavroche en tête des ventes

renaud.jpgEn une semaine, Renaud a vendu 300.000 exemplaires de son dernier album. Pourquoi l’auteur de Mistral gagnant bat-il ainsi tous les records de popularité ? Parce que ce bad boy au grand cœur insultant bourgeois et médias, cet anar mitterrandolâtre dramatiquement détruit par l’alcool, c’est un peu chacun de nous : on a tous envie de voir se relever un p’tit gars qui, mi-Rimbaud mi-Balavoine, incarne la France éternelle, talentueuse et impertinente telle qu’on la rêve ! Rappelez-vous que le héros le plus populaire de la littérature française, c’est Gavroche : "Si j’suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire…" Sûr que Victor Hugo aurait acheté, lui aussi, le dernier album de Renaud.

 

11:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : renaud, gavroche, balavoine, hugo |  Facebook | | Lien permanent

28/01/2016

Renaud contre les médias

renaud.jpgRenaud revient. C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui aiment ses chansons, dont je suis. On lui pardonne tout, à ce gars-là. Y compris ses "colères" convenues et parfaitement injustes contre les journalistes, les médias, les photographes et les animateurs de toutes les émissions comme "Un jour, un destin" qui ont entretenu sa popularité et grâce auxquelles, ô miracle, il va vendre quelques millions de disques. Mais quand on est Renaud, on se doit de gueuler contre ces "trous du cul", ces "enfoirés" qui ont "bavé" et "déliré" sur lui, et qu’il rejette, bien sûr, dans le camp "du capitalisme et du profit". Il a bien du mérite, Renaud. C’est dur d’être aimé par des cons.

11:26 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : renaud, chanson, médias |  Facebook | | Lien permanent

31/07/2006

Le tube de la rentrée

Ce sera le tube de la rentrée. La nouvelle chanson de Renaud, intitulée Les Bobos, est géniale. Cent fois meilleure que les proclamations politiquement correctes de l’ex-coco alcoolo dirigées contre Madame Thatcher, la mondialisation ou les ravisseurs d’Ingrid Betancourt.
Ce Renaud-là, c’est l’ancien, sympa et émouvant, celui des carembars et des coco Bauer, le gavroche au coeur tendre et au foulard vichy, un peu scout, qui réparait sa mobylette sur le bord du trottoir où il se faisait piquer son blouson par des loubards qui ne brûlaient pas encore de voitures, celui qui fantasmait gentiment sur sa gonzesse en cloques et fondait, enfin, devant sa petite Lola.
Malin, dans Les Bobos, il ne se contente pas de brocarder "Ardisson et Marco", les amis de Lang et les possesseurs de 4x4, il explique aussi qu’il "fait partie du lot" ! Rafraîchissant comme un mistral gagnant.