Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

La Bourgogne paralysée

 Gare-1.jpgLes journaliste parisiens ont cessé de s’intéresser à cette actualité trop banale, et pourtant ! Les grèves répétées de la Sncf, quand on habite la province, sont une calamité insupportable en temps de crise : agendas à reprendre entièrement, rendez-vous médicaux à reporter, réunions familiales compromises, livraisons professionnelles annulées, etc. Et quand on ne peut faire autrement que de prendre sa voiture, il faut payer l’essence plein pot, braver le verglas ou la neige et perdre des heures en conduite inutile. Quelqu’un peut-il me dire pourquoi, exactement, les syndicats de cheminots enfoncent encore le pays dans la mouise ?  

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : sncf, grèves, cheminots, syndicat |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Bonjour,

Nous savons combien ces gens là sont attachés à la notion de "SEVICES PUBLIQUES" ...

Bon courage. Très cordialement.

Écrit par : Marc RICHARD | 10/12/2012

Les syndicats vivent des conflits, qu'ils créent et entretiennent.

Écrit par : Baobab | 11/12/2012

Les commentaires sont fermés.