Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2013

Un président sans intérêt

 Hollande,laïcité,vinOn savait depuis longtemps que François Hollande ne s’intéressait pas à la vie internationale : il est rare qu’un homme de ce niveau, en 35 ans de vie publique, ait si peu voyagé à l’étranger. On avait appris, grâce au récent livre de Samuel Pruvot, son profond désintérêt pour les questions religieuses. Le limogeage de la petite Batho nous a appris qu’il se fichait comme d’une guigne de l’écologie. Sachant que la finance l’indispose, sachant qu’il n’est pas amateur de vin, sachant qu’il ne lit jamais de roman, une question se pose, d’abord insidieuse, puis insistante, brutale, existentielle : à quoi s’intéresse donc le président de la République ?

09:03 Publié dans Blog | Commentaires (5) | Tags : hollande, laïcité, vin |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Il est néanmoins infiniment plus cultivé que son vulgaire prédécesseur. Lequel ne s'intéressait, lui, qu'au pognon et à ses amis friqués pour lesquels il roulait. Reste que Hollande est un ventre mou. Je le sais, je l'ai côtoyé pendant un an au "Matin de Paris".

Écrit par : Jean-Marc Paty | 06/07/2013

Un président de la République n'est pas élu pour faire étalage de sa culture,mais pour diriger son pays avec compétence.

Écrit par : dab | 08/07/2013

Je vais utiliser une autre acception de vulgaire, peut-être la première de ce mot.

Si "Hollande est un ventre mou", c'est un homme vulgaire, un simple quidam, un personnage quelconque, sans importance...

Écrit par : Jean-Michel Fauchon | 06/07/2013

"A quoi s'intéresse donc le Président de la République?" Permettez-moi une hypothèse : il ne s'intéresse qu'à lui et à lui seul.
Tout comme son homologue américain Obama (ils se détestent cordialement ces deux-là), Hollande est à la recherche de sa propre identité.
Lisez le livre pathétique du Président américain à la quête desespérée d'un père ("Les rêves de mon père", traduit de l'anglais par Danièle Darneau, Presses de la Cité, Paris, 2008)
Hollande est le fils d'un bourgeois de Rouen, membre de l'OAS, très proche de Tixier Vignancourt qui a du quitter sa ville et son cabinet médical pour s'installer comme agent immoblier à Neuilly. Hollande a fait ses études primaires et secondaires dans des écoles privées catholiques huppées. Dès qu'il a pu s'affirmer, il l'a fait en opposition à l'image de son père. Pas étonnant qu'il se soit rallié à la gauche et qu'il prétende haïr la Finance. Sauf qu'il appartient à la "go-gauche caviar" : friqué, lui, il ne connaitra jamais la faim, la pauvreté, la précarité.
Dans sa vie professionnelle, il a été essentiellement un aparatchick. Quand il était 1er Secrétaire du PS, il a subi tous les affronts de ses pairs. Il lui a fallu avaler bien des couleuvres pour s'accrocher et pour passer au travers.
Comme tous les vélléitaires de petite taille, il impose son pouvoir par des rodomontades : "Scrogneugneu, vous allez voir ce que vous allez voir. I'm the boss. Je suis un Président normal; Moi Président, je ...."
Montebourg critique sa politique, il ne réagit pas. Valls informe le monde qu'il ferait un excellent Premier Ministre, silence radio à l'Élysée.
La jeune Delphine rale en public face à un budget amaigri. oust!
Je pense qu'on est mal pris pour encore quelques années avec un homme qui se cherche desespérèment, sauf si ... suivez mon regard jusqu'au Caire :) :) :).

Écrit par : R Didier | 06/07/2013

Cela paraît pourtant clair, il ne s'intéresse qu'à une chose, anéantir Nicolas Sarkozy et tout ce qui s'y rapporte.

Écrit par : Baobab | 06/07/2013

Les commentaires sont fermés.