Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2013

Un boulet nommé Désir

 H.Désir.jpgCelui qui me fascine, dans la débâcle du PS, c’est Harlem Désir. Le gars n’a jamais travaillé de sa vie. Quand il présidait SOS Racisme, il bénéficiait d’un emploi fictif qui lui valut condamnation judiciaire. Pas fichu d’honorer son mandat européen – qui lui rapporte pourtant bonbon – cet apparatchik-né ne contrôle pas le parti qu’on lui a demandé de garder pendant que ses copains sont au gouvernement. Pis : l’Elysée l’a rappelé à l’ordre quand il a voulu faire descendre les lycéens dans la rue après l’affaire Léonarda ! En plus, c’est écrit, on va lui faire porter le chapeau de la déculottée du PS aux municipales. En le nommant ambassadeur en Patagonie ? 

10:36 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : désir, ps, municipales, politique |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

méfiez vous de ne pas tomber pour racisme avec de tels commentaires !
au delà de la saillie, je ne peux pas me réjouir de ce discrédit que les "politiques professionnels" jette sur la Politique. Une connaissance du milieu du travail des gens "normaux" est forcément nécessaire. Mais nous manquons collectivement de bon sens...et de courage. Nous devrions plus nombreux nous engager en politique pour que les français puissent faire des choix. merci de vos commentaires avisés et directs. Vous êtes un vrai journaliste et pas un donneur de leçons.

Écrit par : Laurence | 12/11/2013

Les commentaires sont fermés.