Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2016

La Bourgogne dans vingt ans ?

éoliennes.jpgRetour de Reims, hier, avec une suggestion : j’invite solennellement tous les Bourguignons insensibles à la prolifération d’éoliennes sur leur territoire à aller faire un saut en voiture sur l’A26 entre Troyes et Reims : cette région est aujourd’hui un invraisemblable champ d’éoliennes de 60 km de long où des centaines de mâts de 142 mètres de haut, par séries de vingt ou trente, transforment le paysage champenois en un interminable aéroport virtuel, où personne n’aurait l’idée d’aller se promener, visiter des maisons à vendre, ou même pique-niquer, ou ramasser des champignons ! Quand la Bourgogne, dans dix ou vingt ans, sera ainsi complètement saccagée, il sera trop tard pour pleurer…

 

Commentaires

Certes, mais les environs de Tchernobyl ou de Fukushima ne sont pas non plus très attractifs...

Écrit par : Tiphill | 01/11/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
C'est effectivement très laid. Je ne comprends pas que certains se disent écologistes et contribuent ainsi à détruire massivement notre environnement. Bien évidemment ils y gagnent financièrement, à court terme, au détriment de leurs administrés, qui se plaignent du bruit que font ses éoliennes, et de leur laideur. A plus long terme, économiquement, cela sera aussi destructeur à l'égard du tourisme. Et, oui, c'est une réalité, le prix de l'immobilier est en chute importante partout où ses éoliennes sont visibles. Quand cesserons-nous de plier devant une minorité extrémiste et qui se fiche de l'Homme ?

Écrit par : REYNIES | 02/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire