Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2019

Le PS, in memoriam

rapheal-gluckmann.jpgL’actualité était telle, samedi, que la nouvelle est passée inaperçue : le Parti socialiste est mort. Suicidé. Ou plutôt : dissout. Le PS, héritier de Jaurès, Blum et Mitterrand, a décidé de ne pas présenter de liste aux européennes, mais de venir nourrir simplement la liste menée par le jeune Raphaël Glucksmann, fondateur d’un club progressiste appelé "Place publique". Justification affichée : ouvrir la voie du rassemblement (sic) à une gauche introuvable. Ultime engagement, admirable : le PS, avec ses derniers sous, va financer la campagne de cette liste qui sera, en quelque sorte, son linceul. Respect.

22:19 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, glucksmann, européennes |  Facebook | | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.