Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2017

Il y a tout juste sept cents ans...

Palais_des_Papes.jpgCe week-end, pas sûr que les medias commémorent le septième centenaire de l’installation de la papauté en Avignon. Un sacré moment de l’histoire de France ! Je ne saurai trop vous suggérer d’aller lire l’entrée "Avignon" de mon Dictionnaire amoureux des Papes (Plon, 2016) pour comprendre comment le plus puissant roi de l’époque, Philippe le Bel, plaça sous son aile la papauté chahutée à Rome, pour son plus grand profit (notamment la suppression brutale de l’ordre des Templiers). Clément V, Jean XXII, Clément VI, etc : il y eut sept papes français à cette époque troublée dont il reste, évidemment, le palais des Papes... à visiter absolument quand on passe par Avignon !

13:42 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : papes, avignon, templiers |  Facebook | | Lien permanent

02/06/2014

Avignon : une faute de goût

Expo-Avignon.JPGRetour d’Avignon. Le Palais des Papes est décidément un endroit passionnant et émouvant. On y imagine la vie des pontifes au XIVè siècle, entre Moyen âge et Renaissance : leurs appartements, la salle du conclave, les cuisines, les fresques, etc. Soudain, à la fin du circuit, dans la Grande Chapelle, le visiteur découvre une expo de peinture moderne – des femmes nues, des couleurs agressives – signée par un certain Szczesny, un peintre allemand habitant St Tropez. Choc de civilisation ? Contraste culturel ? Même pas. Des toiles nulles, infantiles ou bâclées qui n’ont vraiment rien à faire à cet endroit. Désolant.

20/07/2011

Plus d'argent pour la culture !

aubry.jpgMartine Aubry, à Avignon, a promis d'augmenter de 30 à 50 % le budget de la culture. Ben tiens. Hop. Abracadabra. Et, surtout, vous pensez, bien sûr, sans augmenter les impôts ! Ce n'est pas compliqué, une campagne électorale : on promet à toutes les catégories de leur donner plus d'argent. Aux cultureux à Avignon, aux viticulteurs à Montpellier, aux ostréiculteurs à Oléron, etc, etc. Attention, hein, on dénonce aussi, d'un ton indigné, l’endettement gravissime de notre pays. Mais ça, c’est pas pareil, c’est la faute à Sarkozy. Qui n’a même pas été fichu, lui, quel scandale, d’augmenter le budget de la culture, hop, de 30 à 50 % !