Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2013

Mariage gay : Hollande piégé

 mariagegay.jpgLe piège du mariage gay se referme sur Hollande. Certes, le premier volet du projet va passer à l’Assemblée puisque les députés PS (qu’on a menacés de se voir retirer l’investiture aux prochaines législatives s’ils ne votaient pas comme un seul homme) y sont majoritaires. Mais le débat a fait bouger les lignes : le chef de l’Etat peut-il mépriser une grosse moitié des Français, la quasi-unanimité des partis de droite et du centre, l’ensemble des représentants des religions en France, l’immense majorité de la population des DOM-TOM, l’Académie de médecine, l’UNAF, le Défenseur des Droits, le Comité national d’éthique, etc, etc ? On parie que sa loi sur la famille, second volet du projet, prévue en mars, va être reportée dans un avenir très très lointain ?

18:36 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : mariage gay, hollande, pma, ps |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Voter "comme un seul homme" est politiquement TRÈS TRÈS incorrect!

Écrit par : PhF | 03/02/2013

Par contre, j'imagine que ça ne choquait pas Mr Lecomte lorsque sarkozy décida de reculer l'âge de la retraite alors qu'une majorité des français était contre et que des manifestations contre cette loi rassemblaient des centaines de milliers de personnes.
En plus, dans le sujet qui nous concerne, une large majorité des français est pour. Le mariage gay faisait partie du programme du candidat Hollande. Hollande a été élu. L'assemblée nationale va voter cette loi. Et dans 10 ans, quand le mariage gay sera bien installé, on se dira, comme pour le pacs, qu'il n'y avait en fin de compte aucune crainte à avoir.
Et en 1981, Mitterrand a aboli la peine de mort contre l'avis des français, non ?

Écrit par : Loïc | 03/02/2013

@Loïc, très respectueusement: vos arguments, toujours les seuls et toujours les mêmes d'ailleurs que ceux que l'on entend à longueur de journée dans la bouche des défenseurs du projet de loi sur le mariage pour tous, sont non seulement bien maigres et légers mais surtout totalement entachés de mauvaise fois, toute socialiste, et dénués de toute légitimité,vos comparaisons avec la réforme des retraites ou l'abolition de la peine de mort étant pour le moins décalées et hasardeuses. C'est la fragilité de ces arguments qui rend les défenseurs de cette loi si nerveux et arrogants à l'avenant de Mmes Taubira et Bertinotti. La colère et le doute sont bien présents dans le pays, ce qui devrait imposer un débat ouvert et une large consultation de la part de l'exécutif. Mais la seule légitimation de cette loi, c'est l'élection d'Hollande, légitimation à géométrie variable puisque tant d'autres promesses de campagne et points de programme ont été ou seront encore reniés par Hollande et le gouvernement. Alors bien sûr la loi sera adoptée, mais ceux qui l'auront votée n'auront eu "juridiquement raison que parce qu'ils étaient politiquement les plus forts". La démocratie, la vraie, a d'autres principes.

Écrit par : Baobab | 04/02/2013

Le problème c'est qu'il y a un nombre non négligeable de français qui a voté non pour Hollande mais contre Sarkozy ..
Sans lire le programme de Hollande ... ce qui est une erreur

Écrit par : spraul | 06/02/2014

Les commentaires sont fermés.